mardi 17 janvier 2012

Trésor

J'ai retrouvé dans mes brouillons ce truc sans queue ni tête. Je me demande si je ne l'avais pas commencé pour un défi. Jamais fini, jamais envoyé. J'ai essayé de terminer, de toiletter un peu, voici le truc.

Trésor, putain de trésor !
Quand on m'en avait parlé, comme ça de loin, je n'y avais pas cru. Des fadaises pour amuser le chaland. Et puis Hector, un gars bien, avec la tête sur les épaules, avait dit d'une voix posée que lui, il y croyait. Aussi incroyable que cela puisse paraître, lui, il y croyait à ces histoires de trésor. Je l'avais regardé en biais, sans avoir l'air. Alors comme ça, Hector pensait qu'on pouvait accorder crédit à ces histoires. De là à se mettre en quête, il y avait de la marge, mais on pouvait évoquer l'idée sans passer pour un branquignole. Puisqu'on pouvait en parler sans se faire railler, j'en avais parlé. À Benoît, à Marcel, à Gustave (dit gros Tatave), à Jean-Pierre ( dit Tit'Tête). J'en ai parlé à tout le monde, j'ai essayé de voir, d'en savoir plus. Un trésor, d'accord, mais c'est vague, un trésor. Un tas d'or ? une machine fabuleuse ? c'est quoi un trésor ?

Benoît avait dit que le trésor était enfoui dans un des souterrains du château de Gisors,

IMG_0540

 

que ce n'était pas lui qui le disait mais celui qui avait transformé la motte en gruyère. Que c'était bien connu. Les templiers avant de servir de méchoui à Philippe le Bel avaient caché l'or rapporté des croisades dans un des recoins du château.

Marcel avait dit que le trésor gisait aux fonds des mers au large de Saint-Malo.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1a/Remparts01.jpg

Que ça faisait des années que tout un tas de pingouins plongeaient et s'agitaient pour rapporter des vieux pots, des outils, des machins qu'on transportait sur des bateaux.

Une trentaine d'objets récupérés sur une épave au large de Saint-Malo </P><P>va être exposée à Paris. Les Malouins pourront visiter le bateau </P><P>des archéologues ce week-end.

Gros Tatave avait dit que c'était à Roscoff qu'il fallait aller.

http://www.paysduleon.com/var/plain/storage/images/sejours_a_la_carte/roscoff_aux_portes_de_la_cote_sauvage/8734-3-fre-FR/roscoff_aux_portes_de_la_cote_sauvage_large.jpg

Qu'à Roscoff, c'était de l'or, et pas des vieilles casseroles. À Roscoff, il y avait de l'or, plein de pièces d'or. Ça, ça vaut le coup de se crever la paillasse, parce que l'or, même si c'est du vieil or, ça reste de l'or, nomdediou. On avait retrouvé des pièces d'argent,  " Charles IV et Ferdinand VII ", mais jamais on n'avait mis la main sur l'or, donc l'or y est encore, caché qu'il est depuis des lustres.

 

FRANCE-1322-Maille blanche-Charles IV le Bel

Tit'Tête avait dit qu'il était inutile d'aller si loin, que Rue Mouffetard, à Paris, on avait trouvé 3 000 pièces d'or à l'effigie de Louis XV, cachées par le sieur Nivelle, écuyer du roi, que c'était un terrassier espagnol, un ouvrier comme eux qui avait la main dessus en terrassant. Comme quoi, la maçonnerie pouvait encore permettre de faire fortune.

 

Rue Mouffetard

Si ça se trouve, il en restait encore, des Louis d'or.

 

 Pour finir, on n'est pas allé à Roscoff, ni à Saint Malo, ni à Gisors, on n'a même pas poussé jusqu'à la rue Mouffetard, on est resté à boire des bières dans le rade du coin. Le croirez-vous, on est toujours aussi peigne-cul.

 

 

Posté par Berthoise à 18:49 - - Commentaires [23] - Permalien [#]


Commentaires sur Trésor

  • Gisors pas non plus.

    ;-D

    Posté par joye, mardi 17 janvier 2012 à 20:52 | | Répondre
  • ah oui, sûrement pour les défis, il y en a eu un sur ce thème
    ça m'arrive aussi, le stade du brouillon jamais envoyé...
    mais dis donc, quel boulot tu as fait pour les illustrations!!!

    Posté par Adrienne, mardi 17 janvier 2012 à 21:07 | | Répondre
  • C'était un beau défit! Tu aurais dû participer!
    D'accord avec Adrienne, quel boulot!

    Posté par tilleul, mardi 17 janvier 2012 à 22:44 | | Répondre
  • C'est depuis qu'un innocent a décrété que le silence est d'or que d'autres pensent que les souterrains recèlent des trésors ;o)

    Posté par Walrus, mardi 17 janvier 2012 à 23:07 | | Répondre
  • Comment ça un truc sans queue ni tête ?!
    Tu déconnes, Berthoise ! Il est super chouette ton trésor.
    En plus, j'ai bien aimé que tu parles de Saint Malo et de Roscoff.
    Au fait, les bières, elles étaient bonnes au moins ?

    Posté par SklabeZ, mercredi 18 janvier 2012 à 00:00 | | Répondre
  • SklabeZ > Ben si, crois -moi, le brouillon n'avait ni queue ni tête. Il y avait le début et puis ensuite étaient collées en vrac les résultats des recherches. Trop ambitieuse, j'avais commencé un truc sans avoir le temps de le finir. Quand j' l'ai retrouvé, je me suis dit que c'était bête de ne pas le terminer.

    Walrus > Donc, si l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, la fortune va à ceux qui savent se taire.

    Tilleul > pas fini, tilleul, je n'allais pas envoyé mes notes.

    Adrienne > Ben oui, j'y avais passé du temps, trop, puisque je n'avais pu terminer dans les délais.

    Joye > Oui, mais ça Joye, ça peut se corriger. Dès que tu es à la maison, je t'emmène à Gisors.

    Posté par berthoise, mercredi 18 janvier 2012 à 07:18 | | Répondre
  • Penser aussi à partir à la recherche du trésor de Rennes le Château, chez l'abbé Saunière.
    http://cocoduc.blogspot.com/2007/05/branger-saunire.html

    Posté par Coco, mercredi 18 janvier 2012 à 07:43 | | Répondre
  • Ah les oignons de Roscoff, un trésor (à braire) mais un trésor !

    Posté par Sandrine, mercredi 18 janvier 2012 à 08:22 | | Répondre
  • le vrai trésor est caché au fond de ton coeur petit scarabée

    Posté par madame de K, mercredi 18 janvier 2012 à 08:20 | | Répondre
  • Pour Roscoff, j'opine. J'y ai trouvé de la galette couverte de grandes pièces rondes (bon, c'était des tranches d'andouille, mais quand même !)

    Posté par Walrus, mercredi 18 janvier 2012 à 10:24 | | Répondre
  • Ce qui est amusant, c'est chercher, et si on ne cherche pas, c'est rêver.

    Posté par la Mère Castor, mercredi 18 janvier 2012 à 12:05 | | Répondre
  • C'est marrant, Berthoise, je procède un peu comme toi. Le plus dur c'est de trouver l'idée. Après, je fais des recherches un peu partout, dans mon vécu, dans ma mémoire, dans les livres, sur le net etc. et je colle tout ça en vrac dans un fichier.
    Ensuite il ne reste plus qu'à mettre tout ça en musique...

    Posté par SklabeZ, mercredi 18 janvier 2012 à 12:49 | | Répondre
  • Roscoff pour moi, c'est synonyme d'un autre trésor: une crêperie où j'ai dégusté les meilleurs galettes de ma vie! Je me demande si elle existe toujours...

    Posté par Célestine, mercredi 18 janvier 2012 à 13:06 | | Répondre
  • Voilà-t-y pas que Célestine fréquente le même genre d'endroits que moi. Je ne me rappelle plus du nom de la crêperie, elle était sur la gauche en descendant la grand'rue. Me rappelle plus de l'année non plus, je dirais vers 1998...

    Posté par Walrus, mercredi 18 janvier 2012 à 15:03 | | Répondre
  • Walrus & Célestine > Je peux aussi vous en conseiller une, à Guiscriff, dans les terres. On y mange très bien.

    SklabeZ > Et tu laisses tout en plan aussi, quand le délai est passé ?

    Mère Castor > Rêver de trouver un trésor, un vrai tas d'or, c'est comme si la chance vous prenait dans ses bras.

    Sandrine > Oui, les oignons.
    http://youtu.be/hNIBkE1ekF8

    Coco > Il avait des goûts de luxe, l'abbé.

    Posté par Berthoise, jeudi 19 janvier 2012 à 07:28 | | Répondre
  • Rue mouffetard, je n'ai qu'une depuis 20 ans http://www.paris-bistro.com/choisir/paris5/verreapied.html

    Posté par caro.carito, jeudi 19 janvier 2012 à 09:02 | | Répondre
  • le site http://leverreapied.fr/html/index.php?home

    Posté par caro.carito, jeudi 19 janvier 2012 à 09:04 | | Répondre
  • "SklabeZ > Et tu laisses tout en plan aussi, quand le délai est passé ? "

    Oui ! Je laisse tout en l'état, c'est à dire en vrac, mais je ne détruis pas la fiche. Elle reste bien au chaud dans la mémoire de l'ordi.

    Un jour ou l'autre j'espère avoir l'occasion de la dépoussiérer et la ressortir de l'oubli.

    Vous me faites tous rêver avec vos commentaires sur les crêperies, Roscoff, Guiscriff... C'est toute ma jeunesse. Je suis né à Plouescat... je n'y retourne que trop rarement.

    Posté par SklabeZ, jeudi 19 janvier 2012 à 10:21 | | Répondre
  • Bonjour je suis resté longtemps absent mais je n'oublie pas que des trésors sont offerts ici

    Posté par zigmund, jeudi 19 janvier 2012 à 23:44 | | Répondre
  • Zigmund > Toujours le mot pour faire plaisir, Zigmund !

    SklabeZ > Une bonne galette au beurre !
    Humm !

    Posté par berthoise, vendredi 20 janvier 2012 à 06:37 | | Répondre
  • Caro > merci pour l'adresse !

    Posté par berthoise, vendredi 20 janvier 2012 à 06:38 | | Répondre
  • - En même temps cet état d'esprit là, c'est tout le charme de la jeunesse, non ? Et puis - je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître - même pour les rapins de la Bohème, peindre un cul, ce n'est pas si facile que ça !
    - Peigner, Joe Krapov !
    - Ah bon ? Ca vient du verbe peigner ? Je ne suis pas venu, je n'ai rien vu et j'ai perdu, alors ! je sors !

    Posté par Joe Krapov, samedi 21 janvier 2012 à 14:14 | | Répondre
  • adidas f50 adizero

    I long to alleviate the evil, but I cannot, and I too suffer. cheap soccer shoes has been my life. I have found it worth living, and would gladly live it again if the chance were offered me. http://www.ussoccercleat.com/ CF

    Posté par nike mercurial s, vendredi 2 mars 2012 à 02:02 | | Répondre
Nouveau commentaire