samedi 25 août 2012

Les petites dames de Francisco de Zurbarán

Je ne peux pas toutes les nommer. Je les ai vues lors d'une expo il y a quelques années à Paris. ( en 1988, le temps passe décidément très vite, ça me paraissait plus récent). L'affiche était un moine en extase, sombre et austère. Mais ces femmes sont pleines de couleurs, le regard vers nous. Elles m'avaient plu.photo

 

 
http://i64.servimg.com/u/f64/11/64/82/51/sainte11.jpg
Zurbaran, Francisco de (1598-1664) - 1630-45 St. Casilda
 

 

 

 

File:Francisco de Zurbarán 035.jpgJe ne vous ai pas mis Sainte Agathe, parce que franchement porter ses seins dans un plateau, je trouve ça un peu glauque. Mais voici, une petite musique à peu près contemporaine.

 

 

Posté par Berthoise à 15:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Les petites dames de Francisco de Zurbarán

  • c'est vrai qu'elles sont sympa ces petites dames...
    Ma préférée est l'avant dernière: on dirait qu'elle a une flèche en main...

    Posté par Coumarine, samedi 25 août 2012 à 17:39 | | Répondre
  • Dois-je déduire que Lucie qui porte ses yeux sur un plateau, c'est encore acceptable ?

    Posté par Walrus, samedi 25 août 2012 à 18:27 | | Répondre
  • LOL Walrus
    certaines visites de musée sont le palais des horreurs, avec le saint qui se fait rôtir sur un grill et à côté celui qui se fait consciencieusement écorcher

    Posté par Adrienne, samedi 25 août 2012 à 18:46 | | Répondre
  • Magnifique, la correspondance entre les tableaux et la musique...et est-ce que tu te rends compte que tout le monde va aller chercher Sainte Agathe pour voir à quoi elle ressemble...

    Posté par Célestine, samedi 25 août 2012 à 19:35 | | Répondre
  • Ah ben voui, elle porte ses seins sur un plateau...

    Posté par Célestine, samedi 25 août 2012 à 19:36 | | Répondre
  • Dis-nous pourquoi tu les aimes, Berthoise.
    (steuplé, oeuf corse)

    Posté par joye, samedi 25 août 2012 à 21:13 | | Répondre
  • Joye > j'aime surtout les couleurs, regarde Appolonia : du vert, du jaune du rose, ça pète.

    Célestine > Hé, je te l'avais dit. J'ai cherché une musique espagnole de la même époque, il y avait pas de chœurs, mais je préférais quelque chose de plus léger.

    Adrienne > C'est ce que j'aime dans ces vierges martyres, elles sont sereines en dépend de leur supplice.

    Walrus > Pas vraiment mais moins terrible que les seins. C'est un ressenti tout personnel, mais comme c'est moi qui choise, c'est comme ça.

    Coumarine > C'est Ursule qui, pour avoir refusé d'épouser Attila, fut criblée de flèches par les Huns.

    Posté par berthoise, samedi 25 août 2012 à 21:53 | | Répondre
  • Ma préférée est Dorothée... pour la couleur rose...

    Posté par tilleul, mardi 28 août 2012 à 08:30 | | Répondre
  • Tilleul > Dans chacune, il y a quelque chose qui me séduit, le sac, l'étoffe de la jupe, le galon, le mariage des couleurs. Toutes me plaisent.

    Posté par berthoise, mardi 28 août 2012 à 20:18 | | Répondre
Nouveau commentaire