vendredi 14 septembre 2012

Sentimentale

Je viens de lire chez Coco (dont je vous recommande la fréquentation ) un billet sur un châtaignier. Coco fait des billets sur les châtaigniers, sur les ânes aussi. Et je n'ai pas osé commenter tel que je l'aurais fait chez Prax. Chez Prax, j'aurais brodé en disant que, outre la châtaigne, c'est l'odeur du châtaignier en fleurs qui m'émoustille. Mais là, j'ose pas. C'est vrai quoi, c'est un peu olé-olé que d'aller sur le blog d'un monsieur et lui dire que l'odeur des fleurs de châtaignier me met le cœur en joie et plus si affinités. Tout ça pour dire que Prax me manque, et ses bêtises aussi. Me manquent aussi Monsieur-Monsieur qui écrivait si bien des nouvelles pas toujours très gaies, Melle Bille à l'univers si déjanté, Tiphaine et d'autres, plein d'autres qu'il serait trop long de citer. Coumarine a écrit un billet sur ses amis disparus. Ben moi, c'est pareil. J'aime bien les nouveaux, mais les anciens me manquent. Je suis une grande sentimentale, je m'attache. Alors, je vous demande de garder la plus grande distance si vous ne voulez pas courir le risque de me faire pleurer quand vous quitterez la toile.

 

Ainsi, le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l’heure du départ fut proche:
-Ah! dit le renard…Je pleurerai.
—C’est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point du mal, mais tu as voulu que je t’apprivoise…
-Bien sûr, dit le renard.
—Mais tu vas pleurer! dit le petit prince.
-Bien sûr, dit le renard.
—Alors tu n’y gagnes rien!
-J’y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé."
                                                                                                    Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince
 
 
Je sais, c'est cucul de placer le Petit Prince ainsi. Mais je suis cucul si je veux, et si vous remplacez la couleur du blé par l'odeur du châtaignier, ben le tour est joué.
 
J'ai bien cherché un cœur qui clignote avec des paillettes roses pour illustrer mon propos, et puis non, même pas vrai, j'ai rien cherché du tout, je vous mets ce qui s'impose, un champ de lin.

fleurs0509 025

 

Posté par Berthoise à 20:08 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Sentimentale

    Le Petit Prince aurait aimé ton champ de blé... Si si...
    je vais souvent cliquer sur les blogs des absents... histoire de voir si... par miracle ...

    Posté par teb, vendredi 14 septembre 2012 à 21:51 | | Répondre
  • Heu... ton champ de lin... quelle patate ! )

    Posté par teb, vendredi 14 septembre 2012 à 21:52 | | Répondre
  • C'est pas cucul, le renard est le meilleur personnage du livre, hein, ma copine aux cheveux la couleur du blé, hein ?

    Posté par joye, vendredi 14 septembre 2012 à 23:26 | | Répondre
  • c'est vrai qu'on s'attache à ses blogamis et qu'on souffre d'un vrai manque quand ils s'éloignent
    joli le champ de lin bleu
    quant au petit prince j'avoue que j'ai eu une overdose mais c'est une autre histoire
    je vais faire un rapide tour de blogs avant dodo

    Posté par zigmund, samedi 15 septembre 2012 à 01:27 | | Répondre
  • je suis comme ça aussi (et j'ai envie d'ajouter "hélas")

    Posté par Adrienne, samedi 15 septembre 2012 à 07:02 | | Répondre
  • Adrienne > On n'est pas faites pour ce monde où tout passe. Il nous faudrait de la stabilité. Voilà !

    Zigmund > Comment ça le petit prince te gave ? Est-ce à dire que je suis vraiment cucul ?

    Joye > Moi aussi, c'est le personnage que je préfère. J'aime beaucoup le petit Prince, même si comme Zigmund, je trouve qu'on nous le sort parfois à toutes les sauces.

    Teb > moi aussi, je clique, je clique et rien ne vient.
    Teb, laisse-moi te dire qu'un champ de patates c'est moins joli qu'un champs de lin.

    Posté par Berthoise, samedi 15 septembre 2012 à 07:14 | | Répondre
  • "Je viens de lire chez Coco (dont je vous recommande la fréquentation ) un billet sur un châtaignier. Coco fait des billets sur les châtaigniers, sur les ânes aussi."

    Je n'irai pas, j'ai peur qu'elle parle de moi...

    Posté par le-gout-des-autr, samedi 15 septembre 2012 à 09:11 | | Répondre
  • Je suis également sentimentale .. alors je te comprends

    Posté par brigou, samedi 15 septembre 2012 à 09:20 | | Répondre
  • moi aussi, comme toi, et comme Coumarine, j'ai des moments de nostalgie en relisant les commentaires d'anciennes pages de blog... comme celle avec la poésie sur l'oiseau que tu as relue il y a 2 jours

    Posté par madame de K, samedi 15 septembre 2012 à 09:58 | | Répondre
  • Berthoise, que ce petit billet ait pu réveiller chez vous tant de sensations, c'est le plus beau compliment que l'on puisse me faire. Et le lin !!!
    Amicalement

    Posté par Coco, samedi 15 septembre 2012 à 10:04 | | Répondre
  • Et voilà pourquoi, devant la peine de la sentimentale que je suis, j'ai déménagé de blog en blog, mais j'en ai toujours eu un pour garder contact.
    Je suis une inconditionnelle du Petit Prince. J'ai appris grâce à lui à avoir parfois la patience d'attendre jusqu'à sept ans après le puits dans le désert. Au delà de sept ans, ma patience moisie même quand j'aime beaucoup ! Nostalgique et sentimentale mais pas masochiste, alors je pense surtout, surtout à ceux qui restent et viennent.

    Des bises, autant qu'un champ de lin peut en faire au ciel en une journée !!

    Posté par Sandrine, samedi 15 septembre 2012 à 11:16 | | Répondre
  • La société actuelle prône le jetable et la nouveauté à tout prix, et pas que pour les téléphones portables ! Mais la fidélité et l'attachement, même si ce sont des valeurs du siècle passé, font partie des miennes. Je ne suis pas beaucoup présent sur les blogs. j'alimente très peu le mien, mais attaché je reste Vivent le petit prince, le renard et le lin bleu ! Bises.

    Posté par Fred Cokenpat, samedi 15 septembre 2012 à 13:54 | | Répondre
  • Mais les sentiments, y a que ça de vrai ma bonne dame ! Bisous

    Posté par Hermione, samedi 15 septembre 2012 à 14:27 | | Répondre
  • Hermione > Ahhh! enfin....

    Fred > Fidèle n'est pas vraiment le mot qui me définit le mieux, je suis très volage, volage mais constante. Je peux faire des infidélités sans pour autant délaisser. Et voilà que je raconte ma vie ( vie des blogs bien sûr ).

    Sandrine > Alors moi aussi, je suis patiente, mais très très patiente. Je sais attendre sans perdre espoir.

    Posté par Berthoise, samedi 15 septembre 2012 à 15:02 | | Répondre
  • Coco > N'est-ce pas ? L'auriez-vous cru ?

    Madame de K > C'est de votre faute aussi à Coumarine et à toi, je vous lis et vlan, j'y vais de ma larmichette.

    Brigou > Ça ne m'étonne pas de toi. j'ai tendance à penser que c'est écrit dans les astres.

    Le goût des autres > C'est un peu long comme pseudo, non ?
    Vous permettez que je vous appelle Goût ?
    Et puis j'ai cru comprendre qu'on se tutoyait
    Alors, cher Goût, tu rates en n'allant pas voir chez Coco, qui est un homme et a beaucoup de goût.

    Posté par Berthoise, samedi 15 septembre 2012 à 15:09 | | Répondre
  • petit prince

    en fait il y a eu une période de ma vie où j'ai du le lire plusieurs fois à haute voix pour un enregistrement... ce fut un peu trop
    mais je sais aussi me souvenir du plaisir que j'ai eu à écouter ce disque quand j'étais enfant.
    non le petit prince n'est pas "cucul" ...

    Posté par zigmund, samedi 15 septembre 2012 à 16:02 | | Répondre
  • C'est beau ce champ de lin... Ici, il n'y en a pas. C'est au printemps je suppose qu'il faut aller dans le Vexin pour en voir?

    Posté par tilleul, samedi 15 septembre 2012 à 17:22 | | Répondre
  • ben oui, que veux-tu? on est du genre à s'attacher...
    Je suis aussi du genre à garder mon pseudo, à ne pas déménager sans cesse
    Je dis pas que c'est bien, je dis que c'est moi...
    Tu me vois déjà prendre le pseudo de Trilili???
    ou Proutmachère??? pffffff

    Posté par Coumarine, samedi 15 septembre 2012 à 21:21 | | Répondre
  • Je reste moi aussi très attachée à ce passé encore si présent. Nostalgique. Un vrai club des nombreux avec les yeux les uns sur les autres, un attachement immatériel et très réel. Tes souvenirs sont bien tentants, Berthoise.

    Posté par Melle Bille, samedi 15 septembre 2012 à 22:56 | | Répondre
  • Le Petit Prince, c'est pas cucul du tout. Le coeur rose qui clignote probablement que si. Par contre le champ de lin, c'est très beau. Une petite nouvelle.

    Posté par seringat, dimanche 16 septembre 2012 à 00:02 | | Répondre
  • Seringat > Bonjour Seringat. En tant que nouvelle, vous ne savez pas que j'aime donner dans la gentille petite provocation, j'adore dire que le petit prince est cucul parce que je sais qu'en face, on va réagir. Et je suis d'accord, un champ de lin, c'est superbe.

    Melle Bille > J'avais aimé suivre STV en Nouvelle-Zélande. Tout ça sont de bons souvenirs. Merci d'être passée.

    Coumarine > Non, non, je ne te vois pas en Proutmachère, plus en Trilili, si tu y tiens vraiment.

    Tilleul > En mai. C'est en mai que le lin fleurit par ici.

    Zigmund > J'ai beaucoup, beaucoup écouté le disque enfant.

    Posté par Berthoise, dimanche 16 septembre 2012 à 07:33 | | Répondre
  • Cela me touche que vous repensiez à moi. Parfois, je refais un tour, mais il n'y a plus vraiment cette envie de faire et de partager, étrange.

    Posté par MonsieurMonsieur, dimanche 16 septembre 2012 à 09:16 | | Répondre
  • MonsieurMonsieur > Et moi, je suis touchée que vous ayez pris le temps de le dire. Merci.

    Posté par Berthoise, dimanche 16 septembre 2012 à 12:41 | | Répondre
  • et allez hop, je suis ton conseil et m'abonne à cocoduc l'arbre aux questions
    ce ne sera toujours que le 75e blog que je suis (et ça compensera peut-être ceux qui sont clos pour cause de fermeture )

    Posté par Adrienne, dimanche 16 septembre 2012 à 14:06 | | Répondre
  • Moi j'aurais aimé que le renard bouffe le mouton dessiné.
    (en fait, j'ai toujours trouvé "Le Petit Prince" prodigieusement ch... La seule remarque avec laquelle je serais -presque- d'accord c'est "l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur")

    Posté par le-gout-des-autr, lundi 17 septembre 2012 à 15:53 | | Répondre
  • Goût > Bahh, le mouton n'est pas bien gênant enfermé dans sa caisse.
    Avec ta phrase, on évite les fractures de l'œil.

    Posté par Berthoise, mardi 18 septembre 2012 à 06:57 | | Répondre
  • Tous ceux là me manquent aussi, et puis je réalise que tu as fait plein de billets jolis que je n'ai pas encore lus. Je suis molle du blogage, moi aussi. Les blogs c'est comme la vie, un jour, on n'a plus envie.

    Posté par La Mère Castor, jeudi 20 septembre 2012 à 17:47 | | Répondre
  • Mère Castor > Tu es une rescapée, une survivante, bref, toi tu restes. Molle du blogage ? moi aussi par moment, Martin Lothar aussi, SVT aussi, mais de loin en loin, je les suis toujours. Toi, mère Castor, j'ai impression d'avoir grandi avec toi. C'est bizarre, hein ?
    Enfin, voilà, je te fais des bises.

    Posté par Berthoise, jeudi 20 septembre 2012 à 18:06 | | Répondre
Nouveau commentaire