mardi 13 novembre 2012

Réponses, justificatifs, mise au point.

Je me suis plainte hier. Peut-être. J'ai surtout voulu pointer le constat que les enfants passent 6 ou  7 heures par jour, pendant deux années scolaires dans un lieu qui fait pitié. Je me suis plainte, mais pas pour moi. Moi, à la fin de la semaine, c'est fini. Je vais ailleurs. Eux, ils restent. C'est honteux. L'entretien des classes est à la charge des communes, et bien je peux vous dire que tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Je suis triste pour les gosses. Ils ne méritent pas ça. Un tel manque de respect me révolte. Et d'autre part, il n'y a pas de sous. La directrice me dit qu'elle demande des travaux mais qu'on lui répond, qu'il n'y a pas de sous. Dans cette classe, les armoires sont vides. Heureusement que j'arrive avec mon matos. Même pas de crayons à papier dans les réserves. Rien. J'ai rarement vu une telle misère. La population n'est dans le besoin heureusement, donc les enfants arrivent généralement avec une trousse garnie mais rien pour parer un oubli, une casse. Pour vous prouver que je ne mens pas, voici quelques photos.

Oh le cadre est sympa, bucolique, une vraie carte postale.

P1010327

P1010328

Mais la classe...

Les portes ne ferment pas.

P1010329

P1010335

P1010337

Le plancher a des trous.

P1010332

P1010333

Le plafond dégueule.

P1010331

Allez je suis bonne fille, je vous épargne les peintures qui s'écaillent, les armatures qui rouillent, le béton éclaté. Je vois des classes depuis 1979. J'ai beaucoup bougé, j'ai fait énormément de  remplacements. Des classes et des écoles, j'en ai vu. Jamais comme ça. Jamais.

 

Comprenez bien, je n'y vais pas avec des pieds de plomb parce le public est difficile. Non, ce sont des élèves plutôt sympathiques, curieux et qui en plus m'ont bien acceptée. Non, la journée ne se passe pas mal. Mais la vétusté des locaux me scient les pattes. Je crois que si une commission de salubrité devait passer, la commune serait obligée de raser un truc pareil. Mais après, une fois qu'on a rasé, on fait quoi. Pas de sous pour construire quelque chose de neuf. Alors ? Alors on ferme les yeux, en passant la porte, on se couvre quand il fait froid.

Et puis, j'en viens à me poser des questions, suis-je exigeante ? N'êtes-vous pas choqués ?

Posté par Berthoise à 19:40 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Réponses, justificatifs, mise au point.

  • oui, c'est choquant, ce "décor", les photos sont assez claires et on imagine le reste...
    j'y ai beaucoup pensé depuis hier
    j'ai pensé au personnel qui y travaille et aux enfants
    ce n'est pas normal, dans notre coin du monde, il me semble...

    Posté par Blogadrienne, mardi 13 novembre 2012 à 20:43 | | Répondre
  • Cela ressemble tellement à ce que j'ai connu petite fille, il y a 55 ans.
    Il y a les travailleurs pauvres, les chômeurs pauvres, les communes pauvres ... et ce sont les enfants pauvres qui trinquent.

    Posté par nicole 86, mardi 13 novembre 2012 à 21:16 | | Répondre
  • Helas...mon école a les mêmes plafonds avec la laine de verre détrempée qui fait des auréoles...Des fenêtres qui ne ferment pas, 12 degrés l'hiver dans les classes du nord, 36 degrés l'été dans les classes du sud. Et toujours les mêmes réponses de la mairie...C'est pour ça que de temps en temps, j'en ai "plein le dos" " au sens propre. (Le combat contre les moulins à vent est fatigant...)

    Posté par celestine T, mardi 13 novembre 2012 à 21:19 | | Répondre
  • C'est vraiment écoeurant! Il y a vraiment des inégalités criantes entre les communes. Est-ce que les parents d'élèves se rendent compte et se mobilisent à travers le conseil d'école? J'imagine que c'est difficile de suivre car tu ne restes pas.

    Posté par seringat, mardi 13 novembre 2012 à 22:14 | | Répondre
  • Je trouve aberrant une telle dégradation. J'aurais peur pour la santé des enfants et de tout le personnel. De l'amiante c'est terrible et il doit y avoir bien des petits champignons dans ces plafonds et murs et ça c'est nocif, très nocif.
    Ici, au Québec je n'ai rien vu de tel dans les endroits publics, ça crie trop fort; les autorités ne pourrait pas se permettre de tels laisser-aller.
    Dans le privé, c'est autre chose. Des logements insalubres il y en a trop et c'est un problème majeur pour les villes. Avis, amendes, Cour mais c'est toujours à recommencer et ça perdure. On dirait que partout c'est pareil, ce qui compte c'est se remplir les poches au détriment des autres. Maty

    Posté par maty, mardi 13 novembre 2012 à 23:13 | | Répondre
  • si , on est vraiment consterné!!
    mais est-ce que le département ne donne pas quand même des subventions pour des cas urgents comme ici, bien que la charge soit pour la commune?
    et les parents d'élèves?
    ne montent ils pas au créneau en voyant leurs enfants dans des locaux si pourris???

    Posté par croukougnouche, mercredi 14 novembre 2012 à 00:03 | | Répondre
  • C'est le génie d'enfance - je ne savais pas que j'étais pauvre avant qu'on me le dise.

    Posté par joye, mercredi 14 novembre 2012 à 04:06 | | Répondre
  • Les dirigeants successifs de ce qui fut jusqu'à il y peu la quatrième puissance économique du monde nous disent avec constance "les enfants sont notre avenir, leur éducation est notre priorité" mais favorisent la banque plutôt que l'école, le banquier plutôt plutôt que l'enseignant et découvrent après coup qu'on a des institutions financières qui nous pillent et des écoles en ruine...

    Posté par le-gout-des-autr, mercredi 14 novembre 2012 à 07:45 | | Répondre
  • Oui c'est très choquant et quand on voit tes photos, on comprend tout !!
    L'institution où je travaille est gérée par le Conseil Général du département, on ne manque de rien, s'en est même choquant aussi !!

    Posté par brigou, mercredi 14 novembre 2012 à 08:32 | | Répondre
  • J'ai connu plusieurs écoles dans ma carrière mais jamais, je n'ai vu cela... Et les parents, n'y en a t-il pas un qui puisse essayer de parer au plus urgent en réparant un minimum? C'est désolant...

    Posté par sous mon tilleul, mercredi 14 novembre 2012 à 10:26 | | Répondre
  • très choquée et triste. Voilà.

    Posté par merecastor, mercredi 14 novembre 2012 à 11:07 | | Répondre
  • Moi non plus je n'avais jamais vu ça ...
    Oui, ça choque...
    Quel manque ce respect pour les enfants...
    Et quand je pense à ce que l'etat nous demande, à nous associations qui recevons des enfants... c'est lamentable !

    Posté par teb, mercredi 14 novembre 2012 à 13:11 | | Répondre
  • je suis extrêment choquée mais je me souviens de l'année de mes 15 ans, j'ai fait juste une année ldans cette "boite" j'ai failli recevoir un morceau de toit sur la tête et la viande destinée à la cantine restait dehors en plein soleil...Nous avons refusé de la manger et nous avons été collées....

    Posté par heure-bleue, mercredi 14 novembre 2012 à 19:43 | | Répondre
  • Quand je pense au luxe de notre Conseil Régional , marbre partout , je pense qu'il y a de l'argent dépensé pour rien ! C'est une honte ! Heureusement que tes élèves sont sympas , il y a de quoi déprimé !

    Posté par Brigitte, samedi 17 novembre 2012 à 19:32 | | Répondre
    • Bah, tu sais pour moi c'est fini, je pars dès demain vers de nouvelles aventures. Mais on m'a dit que les collègues ne restaient pas sur le poste. je comprends pourquoi.

      Posté par Berthoise, dimanche 18 novembre 2012 à 09:12 | | Répondre
Nouveau commentaire