samedi 5 janvier 2013

Tag des décades

Jeanne a lancé l'idée, Pierrot Bâton l'a repris. J'aime bien, alors je prends. J'avais déjà fait ce truc pour mes 50 ans.

 

1963 : Je fais ma première rentrée à l'école. Mes parents habitent dans un logement de fonction dans la cour. Je ne garde aucun souvenir de cette première année. À la maison, mes parents écoutent :

La le\u00e7on de twist by Richard Anthony on Grooveshark','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}" alt="" />

 

1973 : Je fais ma rentrée au collège. Mes parents habitent dans un logement de fonction dans la cour du collège. Non, je rigole je rentre en 5ème. Mais nous habitons vraiment dans la cour du collège. Ma mère est enceinte et mon petit frère naîtra en août. Je fais beaucoup de sport. Pendant les vacances, je suis allée en colo en Corse faire de la voile. J'étais amoureuse de Francis.
J'écoutais ça :

La Maladie D\'amour by Michel Sardou on Grooveshark','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}" alt="" />

1983 : Je passe le nouvel an à Ganeshpuri, État du Maharastra, Inde. En septembre 1982, j'ai fait ma première rentrée en tant qu'instit. J'habite dans une école à Compiègne. Je ne vais y rester que 10 mois, de septembre à juin. Je m'y sens très seule. Je fais partie de la chorale du CLEP. On chante ça entre autres choses :

 

1993 : Poulette nait en février, c'est une crevette. Son frère n'a pas encore 2 ans et je suis très occupée. Nous habitons dans un logement de fonction dans la rue de l'école où je suis directrice. Je sors encore souvent avec Frédéric. C'est lui qui m'avait fait connaître Iggy Pop.

 

In the Deathcar by Iggy Pop on Grooveshark','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}">

2003 : Nous habitons chez nous, j'ai enfin quitté l'école. Les enfants poussent. J'ai repris la piscine de manière intensive. Je fais des compétitions. Nous écoutons Sansévérino dans la voiture quand nous partons à Concarneau.

2013 : Poulette va avoir 20 ans, elle sera diplômée en juillet. Le Grand vit à Paris, il est apprenti dans un labo en banlieue sud. Je fais encore des remplacements. Je m'interroge sur la pertinence de reprendre un poste fixe : une petite direction en maternelle se libère dans le coin. On songe à déménager, la maison est vraiment trop grande, pour aller à Gisors ou rester au bourg. J'ai reçu un cd de A.R.Rahman pour Noël, je ne me lasse pas de l'écouter.

 

Posté par Berthoise à 14:40 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Tag des décades

  • Ta vie semble avoir été assez sympa.
    Arrange toi pour que ça dure jusqu'au bout.
    Que je vous souhaite le plus lointain possible à tous.

    Posté par le-gout-des-autr, samedi 5 janvier 2013 à 15:08 | | Répondre
    • Comme je le disais à Mère Castor, rien de bien marquant, pas de fait dramatique, que du banal dans ma vie. Et c'est tant mieux, je crois que c'est un gage de bonheur. Les accidents, les catastrophes, les aventures donnent matière à raconter mais sont durs à vivre. Jusqu'à présent, j'ai été épargnée par le malheur. Et j'en éprouve beaucoup de gratitude.

      Posté par Berthoise, dimanche 6 janvier 2013 à 07:04 | | Répondre
      • "Les accidents, les catastrophes, les aventures donnent matière à raconter mais sont durs à vivre"
        Bof... Sur le coup tu n'as pas le temps de t'en préoccuper, alors...
        Se dire après coup "ça a été dur à vivre" n'a pas grande signification.
        Et ça a peut-être évité de s'ennuyer.

        Posté par le-gout-des-autr, dimanche 6 janvier 2013 à 08:29 | | Répondre
      • Je m'ennuie rarement. L'inaction ne me pèse pas. La routine est rassurante.
        Ce que je dis là n'est pas très palpitant. Mais tu sais, je suis fonctionnaire, mariée, 2 enfants. On ne peut plus banale. Et j’y trouve un certain confort.
        Je pourrais si je le voulais raconter ma vie en mode dramatique. En grattant, j'ai moi aussi matière à faire pleurer dans les chaumières. Mais je préfère me poser en chanceuse qu'en victime.

        Posté par Berthoise, dimanche 6 janvier 2013 à 08:38 | | Répondre
  • ah c'est super!
    mais ça a l'air dur à faire, avec toutes ces musiques à insérer...
    tu me donnes envie d'essayer

    Posté par Blogadrienne, samedi 5 janvier 2013 à 15:25 | | Répondre
    • C'est un peu long, mais je suis en vacances et mettre une musique sur chaque période de ma vie m'amuse, car je ne sais pas vivre sans musique.

      Posté par Berthoise, dimanche 6 janvier 2013 à 07:00 | | Répondre
  • Sympa cet inventaire
    J'aimerai bien en savoir plus sur ton séjour en Inde !

    Posté par brigou, samedi 5 janvier 2013 à 16:46 | | Répondre
    • En Inde, j'ai fait la vaisselle pour des repas de 1000 convives. J'ai lustré les cuivres des objets de dévotion. J'ai peu dormi, beaucoup chanté et pleuré. J'ai vécu la vie d'une ashramite pendant 3 semaines. C'était court et très intense.

      Posté par Berthoise, dimanche 6 janvier 2013 à 06:59 | | Répondre
      • Finalement, t'as fait femme de ménage payante...
        Tu m'étonnes que ces bleds pratiquent encore l'esclavage, entre ceux qui paient pour bossrer et ceux qui sont maltraités pour bosser gratuitement...

        Posté par le-gout-des-autr, lundi 7 janvier 2013 à 11:30 | | Répondre
      • Oui, c'est un peu ça. Mais tu vois, je ne regrette rien.

        Posté par Berthoise, lundi 7 janvier 2013 à 18:27 | | Répondre
  • Ne serait-ce point plutôt une décennie qu'une décade? Ce mot étant normalement réservé à une période de dix jours...Je dis ça je dis rien.

    Tu m'as filé les poils avec ta chanson de Sardou... première au "hit parade pendant tout l'été 73...hou la madeleine de proust, énorme!
    Tu sais qu'on a presque le même âge? c'est dingue, non?

    Posté par celestine T, samedi 5 janvier 2013 à 19:56 | | Répondre
    • Décades, décennies ? Bah, C'est comme ça qu'il était appelé chez Pierrot alors, j'ai repris tel quel.
      Oui, oui, je sais qu'on a sensiblement le même âge.
      Alors toi aussi Sardou. J’aurais pu mettre Fugain, Mais cette chanson de Sardou parlait plus à mon âme amoureuse. D'autant plus que Sardou n'est vraiment plus un chanteur que j'apprécie.

      Posté par Berthoise, dimanche 6 janvier 2013 à 06:56 | | Répondre
  • oh là, quelle mémoire, je serai bien incapable de faire la même chose, je suis définitivement fâchée avec les dattes et oublieuse... Jolie façon de raconter les étapes de sa vie.

    Posté par merecastor, samedi 5 janvier 2013 à 20:40 | | Répondre
    • Pour les évènements ( assez peu marquants, mais tant mieux ) de ma vie, je me souviens, pour les musiques, j'ai cherché.

      Posté par Berthoise, dimanche 6 janvier 2013 à 06:53 | | Répondre
  • Aux embouteillages vers Concarneau, il faut préférer les bouchons de Lyon !

    Posté par Joe Krapov, samedi 5 janvier 2013 à 22:30 | | Répondre
    • Quand je vais à Lyon, je prends le train.

      Posté par Berthoise, dimanche 6 janvier 2013 à 06:51 | | Répondre
  • C'est bien, cela nius apprend bien des choses sur toi.

    Posté par valecrit, dimanche 6 janvier 2013 à 10:18 | | Répondre
    • Vraiment Valérie. J'ai toujours l'impression de me répéter.

      Posté par Berthoise, lundi 7 janvier 2013 à 07:14 | | Répondre
      • Je ne trouve pas, moi...

        Posté par valecrit, lundi 7 janvier 2013 à 09:46 | | Répondre
  • Je m'interroge sur un point revenant sur ce beau billet des décennies... le logement de fonction... sympathique pour faire grimper le bas de laines, certes. Mais c'est pas un tout petit peu pénible de ne pas sortir du même milieu... je veux dire boulot, boulot dodo, boulot voisins, boulot quartier, boulot et rencontre des parents d'élèves, boulot boulot etc ??

    Bleck

    Posté par Bleck, dimanche 6 janvier 2013 à 20:17 | | Répondre
    • J'étais ravie de quitter enfin l'école, il y a 12 ans. J'avais toujours habité un logement de fonction. C'est vrai que c'est très intéressant financièrement mais tu as raison, on ne sort pas du boulot.

      Posté par Berthoise, lundi 7 janvier 2013 à 07:16 | | Répondre
  • merci d'avoir joué Berthoise
    après vérification , on doit parler de décennie , en effet , décade c'est dix jours , c'est Antiblues qui a donné ce nom et nous ont a suivi
    L'Inde doit être à la fois déroutante et fascinante , c'est certainement une sacrée expérience à vivre , je ne m'en sens pas capable
    Une vie simple , comme celle de beaucoup de monde , mais une vie faite de choix , et de grandes satisfactions , ça se lit dans ce billet

    Posté par Jeanne, dimanche 6 janvier 2013 à 22:49 | | Répondre
    • Oui, je vis avec le sentiment d'avoir de la chance.
      Un boulot plutôt valorisant, des enfants qui vont bien, un mari qui m'aime, une certaine aisance, j'ai de la chance.
      Maintenant comme tout le monde, j'ai aussi ma part de chagrin et de difficultés, mais je préfère m'attacher aux bons côtés.

      Posté par Berthoise, lundi 7 janvier 2013 à 07:19 | | Répondre
  • Exact : Antiblues sera donc fouetté en Place de Grèves pour cette inexactitude ! J' ai un p' tit côté "bourreau" des fois ...........
    Jeannequin : tout un programme. Nous c' était "le chant des oiseaux" ...........

    Posté par Pierrot Bâton, lundi 7 janvier 2013 à 06:32 | | Répondre
  • Moi aussi je serais incapable de faire la même chose...
    A vrai dire j'arrive même pas à me rappeler d'un fait marquant par mois en 2012, comme certains l'ont fait...
    N'empêche c'est bien sympa les décades, ça commence à faire vie bien remplie, et remplie de gens...

    Posté par cécile, lundi 7 janvier 2013 à 19:08 | | Répondre
Nouveau commentaire