lundi 20 mai 2013

Avant le déluge

P1010847

C'était avant le déluge, le ciel était bleu. Étonnant, non, un ciel de cette couleur ? On m'a raconté qu'il fut une époque où dès le mois de mai, les filles sortaient leur jupe à fleurs et les garçons roulaient leur biscottos au soleil. Un proverbe en témoigne " En mai, fais ce qu'il te plaît. " Incroyable.

 

 

 

P1010849

Comme on peut le voir ici, ça n'a pas duré. Le ciel s'est vite voilé. Ce qui me console, c'est que du temps de Caillebote, à la louche il y a 140 ans, il pleuvait déjà http://1.bp.blogspot.com/-aRqzSWDmLFc/UAJffaBWxKI/AAAAAAAANZM/Uk8gleMYO58/s1600/gustave+caillebotte+place+de+l%27europe+par+temps+de+pluie+letempsdescopains.centerblog.net.jpgbeaucoup.

Rue de Paris, temps de pluie, Gustave Caillebotte, 1877

 

 

 J'étais avec une copine, et lorsque je suis avec une copine, peu m'importe le temps qu'il fait, le soleil brille dans mon cœur. Donc mon cœur allait très bien. Mes pieds malheureusement un peu moins. J'avais voulu faire la belle pour l'occasion, c'est pas tous les jours que je quitte le Pays de Bray et le Vexin réunis pour batifoler à Paris, j'avais enfilé une paire de chaussures fort coquettes et que je croyais confortables. Je me trompais. J'ai beaucoup souffert des pieds. Que nous n'avons pas ménagés. Balade dans les rues, expo, rebalade. Mais que ne ferait-on pas pour une amie qu'on considère comme une sœur ?

marie-laurencin-les-deux-soeurs-au-violoncelle-19131914adagp-paris-2012.jpg

 Les deux sœurs au violoncelle, Marie Laurencin, 1914

 

P1010873Paris tout gris.

Posté par Berthoise à 15:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Avant le déluge

    Chez moi, pour le fun, on s'assied sur la véranda et on sirote sa bière. Pourquoi continues-tu à te le refuser, chère masochiste ?

    ;-D

    Posté par joye, lundi 20 mai 2013 à 16:04 | | Répondre
  • jolie démonstration de l'importance de la chaussure et de la vanité des proverbes
    et vive l'amitié!

    Posté par Blogadrienne, lundi 20 mai 2013 à 16:48 | | Répondre
  • Est-ce que tu ressemblais à une aquarelle de Marie Laurencin ?

    Posté par Joe Dassin, lundi 20 mai 2013 à 18:02 | | Répondre
  • Excellent le parallèle de la rue et du tableau de Caillebotte
    J'aime beaucoup le réalisme de son oeuvre
    C'est certain , quand on marche dans la capitale , faut être bien chaussée , sinon , on douille
    belle escapade en tout cas

    Posté par Jeanne, lundi 20 mai 2013 à 20:08 | | Répondre
  • Pour Paris, l'idéal, ce sont les vieilles chaussures qui nous font comme une seconde peau ...

    Posté par Teb, lundi 20 mai 2013 à 22:11 | | Répondre
  • C'est quand même pas pour rien que Paris rime avec gris (sinon, on aurait continué à l'appeler Lutèce)

    Posté par Walrus, mardi 21 mai 2013 à 11:13 | | Répondre
    • Attention, Lutèce rime avec bruine épaisse !

      Posté par Joe Krapov, mardi 21 mai 2013 à 22:12 | | Répondre
  • La coquetterie et la marche à pied prolongée ne vont pas de pair (de godasses !)

    Posté par Joe Krapov, mardi 21 mai 2013 à 22:14 | | Répondre
  • Ben moi, avec mes moches pompes j'ai même pas eu mal aux peids, c'est comme ça, y'en a une qui fait la belle et puis y'a l'autre... C'était vraiment une jolie journée, même sous la pluie...

    Posté par Soum', mercredi 22 mai 2013 à 21:28 | | Répondre
  • Caillebotte : il en sait long sur la chaussure adéquate par temps frais (ok je sors)

    Posté par El, mercredi 22 mai 2013 à 22:21 | | Répondre
Nouveau commentaire