jeudi 20 août 2015

Vie des villes, vie des champs

Photo0322Hier, je suis allée à Paris.

Photo0326

Et j'en suis revenue.
Pas par le même chemin. Oui, ici aussi, on a une passerelle. Passerelle que je n'aime ni monter, ni descendre. Alors quand je vais à la gare, je passe par la ville et quand j'en reviens, je passe par les champs.

Entre l'aller et le retour, je suis allée voir une expo. Sans grand intérêt. N'y allez pas, ça ne vaut pas un pet de lapin. Mais cette expo, en vrai, n'était qu'un prétexte pour rencontrer Heure-Bleue et le Goût des autres. Si l'expo m'a déçue, eux m'ont enchantée. Ils sont tels que je les imaginais, délicieusement bavards, un peu potineurs, juste assez pour que ce soit drôle et pas trop pour ne pas être méchants. Ils m'ont fait rire. D'accord je suis bon public. Nous avons beaucoup papoté.

Quand je suis rentrée, le Grand et son père étaient de bonne humeur, ils ne s'étaient même pas engueulés. Elle est pas chouette, la vie.

Posté par Berthoise à 14:26 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Vie des villes, vie des champs

    ... surtout quand tu la racontes

    Posté par Walrus, jeudi 20 août 2015 à 15:12 | | Répondre
    • Mah, t'es gentil, toi !

      Posté par Berthoise, jeudi 20 août 2015 à 18:03 | | Répondre
  • oui, racontée comme ça, elle est drôlement chouette

    Posté par Adrienne, jeudi 20 août 2015 à 17:21 | | Répondre
    • Et toi aussi t'es drôlement gentille.
      Même qu'il va falloir que j'aille voir une expo en Flandre, un de ces quatre.

      Posté par Berthoise, jeudi 20 août 2015 à 18:05 | | Répondre
      • ah oui? où? quand?

        Posté par Adrienne, samedi 22 août 2015 à 22:10 | | Répondre
  • L'avantage de l'expo, qui ne vaut pas un pet de lapin, c'est qu'on ne se marchait pas sur les pieds.
    On pouvait bavarder, c'était bien.
    C'est encore mieux si à ton retour tu as trouvé tes deux grands heureux...

    Posté par heure-bleue, jeudi 20 août 2015 à 18:10 | | Répondre
    • Il n'y avait pas de queue, le bouche à oreille avait marché mais n'était pas arrivé jusqu'à moi. Ce que c'est qu'être provinciale.

      Posté par Berthoise, jeudi 20 août 2015 à 20:18 | | Répondre
  • "délicieusement bavards, "

    Ça c'est gentil, ça ne paraît pas mais ça représente des années d'entraînement à regarder les films de Woody Allen...

    Posté par le_gout_des_aut, jeudi 20 août 2015 à 18:21 | | Répondre
    • C'est sûr , Batman, ça n'aide pas.

      Posté par Berthoise, jeudi 20 août 2015 à 20:16 | | Répondre
  • Tu en as de la chance !
    Depuis que je lis leurs interventions ici ou ailleurs ( mais surtout ici) je me dis que ces deux-là valent le détour.
    (Un exemple : le commentaire juste au-dessus, excellentissime)
    Bisettes
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, jeudi 20 août 2015 à 19:36 | | Répondre
    • Et ouais, j'ai de la chance. Il en faut.
      Et je confirme, ils sont aussi drôles à l'oral qu'à l'écrit.

      Posté par Berthoise, jeudi 20 août 2015 à 20:19 | | Répondre
      • Tu sais qu' t'es gentille toi ?

        Posté par le_gout_des_aut, vendredi 21 août 2015 à 10:27 | | Répondre
        • Oui.

          Posté par Berthoise, vendredi 21 août 2015 à 17:50 | | Répondre
          • oui je confirme, je suis très gentille comme fille...hihi !
            ¸¸.•*¨*• ☆

            Posté par celestine T, samedi 22 août 2015 à 13:05 | | Répondre
  • Elle est magnifique! Des tels jours, on en reprend et on recommence, non?

    Posté par Livfourmi, vendredi 21 août 2015 à 18:32 | | Répondre
    • Bonjour Livfourmi.
      Oui, oui, faisons de chaque jour un jour de fête.

      Posté par Berthoise, vendredi 21 août 2015 à 19:17 | | Répondre
  • Tu connais beaucoup plus de chose que moi et en plus tu chantes juste...

    Posté par heure-bleue, samedi 22 août 2015 à 14:56 | | Répondre
Nouveau commentaire