jeudi 10 septembre 2015

Les tuileries

Victor Hugo, Les Tuileries


Nous sommes deux drôles,
Aux larges épaules,
De joyeux bandits,
Sachant rire et battre,
Mangeant comme quatre,
Buvant comme dix.

Quand, vidant les litres,
Nous cognons aux vitres
De l’estaminet,
Le bourgeois difforme
Tremble en uniforme
Sous son gros bonnet.

Nous vivons. En somme,
On est honnête homme,
On n’est pas mouchard.
On va le dimanche
Avec Lise ou Blanche
Dîner chez Richard.

On les mène à Pâques,
Barrière Saint-Jacques,
Souper au Chat Vert,
On dévore, on aime,
On boit, on a même
Un plat de dessert
!

Nous vivons sans gîte,
Goulûment et vite,
Comme le moineau,
Haussant nos caprices
Jusqu’aux cantatrices
De chez Bobino.

La vie est diverse.
Nous bravons l’averse
Qui mouille nos peaux
;
Toujours en ribotes
Ayant peu de bottes
Et point de chapeaux.

Nous avons l’ivresse,
L’amour, la jeunesse,
L’éclair dans les yeux,
Des poings effroyables
;
Nous sommes des diables,
Nous sommes des dieux
!

 

J'aime la voix de Camélia Jordana. Elle a un souffle dans la voix qui m'émeut. Là, sa reprise de souffle est trop bruyante mais j'aime bien. Bien sûr la version de Colette Magny est inoubliable.
J'ai peur de ce que nous réserve l'avenir. Je crois qu'on nous prépare à l'idée que la guerre est inévitable voire indispensable.
L'école où je suis allée aujourd'hui a été construite en 1875, la première pierre est datée.

Photo0339

 

C'est un joli village, avec un château où on avait devancé Jules Ferry.
Dans le village de mes grands-parents, il y avait des tuileries.
Le Grand a trouvé un logement pas très cher et assez grand. Pas un château, quand même. Il a l'air content de son boulot.
Demain, nous dînons chez ma mère avec mon frère et sa famille. Je suis contente de passer un moment avec eux.
Je pédale tous les matins 20 minutes avant de prendre mon petit déjeuner. Ça me file la pêche et j'ai l'impression de perdre du ventre. Ce soir, je suis allée à la piscine avec une copine. On papotait en bout de bassin. J'ai fait 1000 mètres. C'est assez pour une reprise.
Dans le jardin, on a plein de pâtissons. C'est bon.
J'ai fait cuire des betteraves rouges au micro-onde. C'est bon aussi et c'est rapide.
Mon mari a beaucoup maigri, ça m'inquiète. Il dit que c'est l'exercice. J'espère qu'il a raison. Et ce ne sont pas les pâtissons qui vont l'engraisser.
Je lis un bouquin de Jean-Christophe Ruffin " Immortelle randonnée". Ça me plaît bien.
J'espère que la conférence sur le climat va déboucher sur quelque chose. Mais je n'y crois guère. Il faudrait pourtant penser à l'avenir.
Il  y a de la bagarre chez un blogueur-ami. C'est étonnant mais ça me fait rire. Alors que la bagarre, dans la vie, me file les foies et me donne envie de rentrer sous terre.
J'aimerais qu'on puisse vivre sans bagarre. mais je ne suis pas réaliste.

Nous sommes des diables, nous sommes des dieux.

 

 

 

Posté par Berthoise à 21:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Les tuileries

  • Ah bah tiens... L'autre jour :
    http://biloba.over-blog.com/2015/09/colette-magny.html

    Posté par Cristophe, jeudi 10 septembre 2015 à 21:13 | | Répondre
    • Les grands esprits....etc,etc.

      Posté par Berthoise, jeudi 10 septembre 2015 à 21:15 | | Répondre
  • J'adorais Colette Magny, je la connais par cœur cette chanson, ce texte de Victor Hugo. j'aime aussi hello cotton, tu viens me donner envie de chercher le vinyle..

    Posté par heure-bleue, jeudi 10 septembre 2015 à 21:57 | | Répondre
    • Ce n'est pas pour me moquer mais ça m'a fait rire cette confusion entre le titre de la chanson et le nom d'un site...

      Posté par Cristophe, jeudi 10 septembre 2015 à 22:41 | | Répondre
    • Le texte de Totor + la musique de Colette = chef d'œuvre

      Posté par Berthoise, samedi 12 septembre 2015 à 08:32 | | Répondre
  • je partage tes craintes
    merci pour le texte et les liens, je ne connais aucun de ces interpètes...
    (Camélia, on l'entend surtout faire du bruit en inspirant )

    Posté par Adrienne, vendredi 11 septembre 2015 à 06:41 | | Répondre
    • Oui, elle inspire trop, trop fort et trop souvent. Mais je persiste, j'aime le velours de sa voix.

      Posté par Berthoise, vendredi 11 septembre 2015 à 13:12 | | Répondre
  • J'adore Colette Magny moi aussi. J'ai des doutes quant aux résultats de conf sur le climat.

    Posté par mab, vendredi 11 septembre 2015 à 07:56 | | Répondre
    • Je crois qu'on est nombreux à se faire du souci en se demandant comment agir.
      Les urnes ? Je suis septique.

      Posté par Berthoise, samedi 12 septembre 2015 à 20:07 | | Répondre
  • Tu sais, pour penser à l'avenir, il faut penser aux autres, à ceux qui suivront.
    Quand on voit l'efficacité des petits panneaux dans les toilettes, ceux qui recommandent de laisser l'endroit dans l'état où on aurait aimé les trouver, on peut se sentir légitimement inquiet...

    Posté par le_gout_des_aut, vendredi 11 septembre 2015 à 11:06 | | Répondre
    • Ben ça ne me rassure pas.

      Posté par Berthoise, samedi 12 septembre 2015 à 08:22 | | Répondre
  • PS : J'ai LE vinyle de Colette Magny où elle chante ça et bien d'autres.
    J'ai même des chansons d'Henri Tachan, c'est dire...

    Posté par le_gout_des_aut, vendredi 11 septembre 2015 à 11:07 | | Répondre
    • Henri Tachan :♫ Ils font pipi contre les murs,
      Quelquefois même sur leurs chaussures
      Les hommes ♪

      C'est la seule dont je me souvienne.

      Posté par Berthoise, samedi 12 septembre 2015 à 08:25 | | Répondre
  • Avec l'ingénuité des retardataires, je découvre et cette chanson et une autre facette de la dame au prénom Camélia. Je ne l'ai découverte que la semaine dernière dans sa version, excellente, de La Madrague à la fin des "Vacances du Petit Nicolas" dévédé relativement dispensable. 2015 est l'année où je découvre l'écurie de la Nouvelle star. Préféré-je les vieilles marmites ?
    P'têt ben qu'oui, p'têt' ben qu'non ! J'ai séjourné en Normandie, cet été, il en reste des traces ! Bon week-end !

    Posté par Joe Krapov, samedi 12 septembre 2015 à 13:17 | | Répondre
    • Si tu ne connaissais pas cette chanson, je suis très fière de te l'avoir fait découvrir.
      Bon WE à vous aussi.

      Posté par Berthoise, samedi 12 septembre 2015 à 16:22 | | Répondre
Nouveau commentaire