jeudi 26 novembre 2015

Les petits gâteaux de Tatine

Photo0365" Tiens, je savais que tu allais venir, j'ai fait des petits gâteaux. J'ai dit à Papa Léon, je fais des gâteaux, ça fera venir Berthoise."

Parfois, j'étais accueillie comme ça chez mes grands-parents, du temps où on prenait les gens quand ils venaient parce qu'on n'avait pas le téléphone. Chez ma grand-mère, Tatine pour les petits-enfants, ça sentait. Ça sentait un peu le fioul, à cause du poêle, ça sentait un peu l'humidité, la maison n'était pas très bien chauffée, il n'y avait qu'un poêle dans la cuisine, on ouvrait la porte de l'escalier en fin de soirée pour que la chaleur monte dans les chambres, ça sentait la soupe aux légumes du jardin, mon grand-père était jardinier, et parfois ça sentait les petits gâteaux.

Hier, je suis allée chez ma mère, mon mari devait régler un truc sur l'ordi, et pendant ce temps-là, ma mère avait décidé qu'on ferait les petits gâteaux de Tatine.

Mais nous avons adapté la recette : autre temps, autres ingrédients.


Voici l'originale, celle qu'il est difficile de faire pour un citadin.

Garder la peau de lait cuite dans un verre. Il en faut un verre plein, ça peut prendre quelques jours pour remplir le verre, mais la peau cuite se conserve bien.
Ajouter un verre de farine et un verre de sucre. Bien mélanger. Sur une tôle graissée, faire des petits tas espacés, la pâte s'étale à la cuisson. Faire cuire à four moyen 180°C pendant 12-13 minutes. Attention la deuxième fournée cuira plus vite que la première, il faut bien surveiller.

Les petits gâteaux se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer blanc.

Voyez c'est simple et rustique.

Voici la recette que nous avons faite, ma mère et moi, hier.

20 cl de crème épaisse
1 verre de farine
1 verre de sucre
1 œuf

Battre les ingrédients dans une terrine.

Déposer des petits tas de pâte sur une tôle graissée.

Cuire 12-13 minutes à four moyen 180°C. Surveiller la cuisson, quand c'est noir, c'est trop cuit.

Photo0366Vous pouvez, bien évidemment, ajouter du sucre vanillé, des amandes effilées, que sais-je encore ?
Mais avec ma maman, hier, on avait toutes les deux un parfum d'enfance dans le bec.

Posté par Berthoise à 17:53 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Les petits gâteaux de Tatine

    C'est tout à fait ça ! j'en bave.
    J'ai pas voulu déflorer, mais il y a le 4 quarts, et il y a les 3 tiers : moi je compte en cuillers ! 1 de crème de lait, 1 de farine, 1 de sucre. Bien touiller. Petits tas.
    Brefs comme tu as écrit.
    Pour moi ce sera sans rien d'autre, et mangé chaud : le bord croustillant, et le centre encore un peu mou. OUh la la !
    Un parfum d'enfance et de revenez-y

    Posté par Sophie, jeudi 26 novembre 2015 à 18:31 | | Répondre
    • On vient de finir les quelques qui restaient.
      J'en referai bientôt.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:20 | | Répondre
  • Je vais essayer ça.
    Avec de la vraie peau du lait.

    Posté par le_gout_des_aut, jeudi 26 novembre 2015 à 19:02 | | Répondre
    • Tu verras, c'est simple comme bonjour.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:21 | | Répondre
  • MMMMMMMMMMMMMMMiam!!

    Posté par croukougnouche, jeudi 26 novembre 2015 à 19:05 | | Répondre
  • J'ai faim, mais j'ai faim...

    Posté par Brin de broc, jeudi 26 novembre 2015 à 19:10 | | Répondre
  • Je connais bien ces petits gâteaux... on avait les mêmes à la maison
    Hier j'ai fait une crêpe aux pommes, j'avais complétement oublié cette douceur que ma mère faisait souvent !

    Posté par brigou, jeudi 26 novembre 2015 à 20:13 | | Répondre
    • Tu étais en Normandie aussi quand tu étais enfant, il me semble.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:22 | | Répondre
  • Z'ont l'air super bons tes gâteaux.
    Et je suis sûre que l'ingrédient principal, celui qui fait tout le goût, c'est le "parfum d'enfance"...wouaou ! J'ai les yeux qui piquent...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, jeudi 26 novembre 2015 à 23:40 | | Répondre
    • C'est sucré, et nourrissant.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:25 | | Répondre
  • quand je refais une recette de ma grand-mère, ça n'a pas tout à fait le même goût qu'autrefois... mais ça fait tout simplement plaisir de perpétuer une de ses traditions
    joli billet, Berthoise!

    Posté par Adrienne, vendredi 27 novembre 2015 à 06:59 | | Répondre
    • Merci Adrienne. Là, ce qui était drôle et sympa, c'est qu'on était toutes les deux, ma mère et moi, avec sensiblement un même souvenir de notre enfance.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:27 | | Répondre
  • Et ? ça t'a fait du bien? ça t'a remonté le moral?

    Posté par livfourmi, vendredi 27 novembre 2015 à 09:45 | | Répondre
    • C'était bon, oui. Et ce qui est bon remonte toujours le moral.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:27 | | Répondre
  • En fait, tu as surtout dégusté un souvenir d'enfance.
    Le gâteau de riz de ma mère était un délice, un jour, j'en ai demandé un où elle avait perdu la main où j'avais perdu mon enfance.

    Posté par heure-bleue, vendredi 27 novembre 2015 à 09:47 | | Répondre
    • Un souvenir de mon enfance et un souvenir de l'enfance de ma mère. j'ai aimé partagé ce moment avec elle.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:29 | | Répondre
  • J'ai cherché, durant des années, à refaire du riz au lait au chocolat qui aurait le goût de celui que ma grand'mère faisant quand j'étais petite. En vain, bien sûr
    Merci pour cette recette de petits gâteaux, je la tenterai d'ici Noël !

    Posté par Acanthe, vendredi 27 novembre 2015 à 13:46 | | Répondre
    • Tu sais, ce n'est pas de la haute gastronomie, c'est sucré et nourrissant.

      Posté par Berthoise, vendredi 27 novembre 2015 à 19:30 | | Répondre
  • ma grand mère faisait un quatre quart avec la peau du lait, je n'en ai jamais retrouvé le goût... c'est comme la soupe de la mamée de Chabrol.
    http://aupieddelatour.midiblogs.com/archive/2011/03/18/la-soupe-de-la-mamee.html

    Posté par merecastor, samedi 28 novembre 2015 à 20:27 | | Répondre
    • Je viens de lire. Pauvre bru !

      Posté par Berthoise, dimanche 29 novembre 2015 à 11:01 | | Répondre
      • la férocité cévenole...

        Posté par merecastor, dimanche 29 novembre 2015 à 18:19 | | Répondre
  • de la peau de lait , ça alors !
    bon , tu fais un carton avec ta recette dis donc !
    c'est vrai , personne ne prévenait pour les visites , parfois on faisait plusieurs maison avant d'en trouver une ouverte
    c'est un bon souvenir pour toi , tant d'odeurs et de saveurs enfouies ...

    Posté par Jeanne, dimanche 29 novembre 2015 à 23:16 | | Répondre
    • Oui c'est un bon souvenir.

      Posté par Berthoise, lundi 30 novembre 2015 à 18:04 | | Répondre
  • Simple et bon. Ça suffit. Les grands tralalas seront pour un autre jour, peut-être.

    Posté par Cristophe, lundi 30 novembre 2015 à 09:21 | | Répondre
    • Je ne suis pas très douée pour les tralalas. On se contentera de la simplicité.

      Posté par Berthoise, lundi 30 novembre 2015 à 18:03 | | Répondre
  • "Pour le bonheur....je ne sais rien."

    Tu n'es pas curieuse...

    Posté par le_gout_des_aut, lundi 30 novembre 2015 à 21:19 | | Répondre
  • On disait la "crème" de lait, et on faisait de bons gros gâteaux genre gâteau au yaourt, et c'était fameux.
    Si on prend du lait bio microfiltré et non UHT on retrouve le bon goût du lait.

    Tu peux essayer de mettre du mascarpone à la place de la crème épaisse, c'est vraiment très bon aussi.

    Posté par Anita, mardi 1 décembre 2015 à 15:13 | | Répondre
Nouveau commentaire