dimanche 21 février 2016

Lakevio : Proverbes et lieux communs

Hollyhock Garden by Julie Gilbert Pollard

Julie Gilbert-Pollard

Proposition de Lakevio

Je t'attendrai à la porte du garage à la porte du jardin, avait-il dit. J'ai attendu, attendu, il n'est jamais venu. Quand j'ai appris que sa nouvelle conquête s'était barrée, lassée de ses coups, je me suis rappelée qu'à quelque chose, malheur est bon. Toutes les larmes que j'avais versées m'avaient sauvée d'un plus grand chagrin.

La vie n'est pas une vallée de roses, pourquoi me plaindre quand chaque évènement fait partie de mon chemin, qu'il soit bordé de jolies fleurs ou une vilaine sente empierrée. Assise sur les marches, je pense au talent que je n'ai pas. Peindre des roses trémières à l'aquarelle fait partie de ceux-là. Pourtant, c'est rentable de savoir peindre des roses trémières à l'aquarelle. Ça rapporte, surtout sur l'île de Ré. J'ai bien essayé, avec les capucines, ça compte aussi les capucines. J'ai peint des capucines à l'aquarelle. Mais je n'ai rien vendu.

Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits. Souvent, j'enrobais la vérité nue de falbalas. Ce n'était pas vraiment du mensonge, juste donner des couleurs à un quotidien trop terne à mon goût. Je parais de roses les sombres venelles de ma vie. Hélas, comme les roses ont des épines, je mangeais la soupe à la grimace plus souvent qu'à mon tour. Sauf que les roses trémières n'ont pas d'épines. Oh, que la vie est compliquée !

Juste m'asseoir à la porte du jardin, ne rien attendre, humer le parfum des iris. C'est subtil, le parfum des iris. Les narcisses aussi sentent bon. Les roses trémières ne sentent rien ou si peu. Savourer la chaleur du soleil, bien à l'abri sous mon chapeau de soleil. Vous savez, ces grandes capelines en pailles souples. C'est bien bon. Ça ne coûte pas cher et ça ne fait de mal à personne.

Voilà, les chiens aboient, la caravane passe. M'asseoir ou continuer mon chemin sans me soucier du qu'en dira-t-on.

 

Posté par Berthoise à 15:56 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Lakevio : Proverbes et lieux communs

    Certes la vie n'est pas une vallée de roses.
    Bien sûr ce n'est pas drôle tous les jours.
    Heureusement qu'une chose est sûre : En aucun cas c'est quelque chose de sérieux.
    C'est au moins ça de pris.

    Posté par le_gout_des_aut, dimanche 21 février 2016 à 17:22 | | Répondre
    • Ne ratons pas une occasion de rire un bon coup.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 08:10 | | Répondre
  • Un rien désabusé, ton récit m'a plu ......!

    Posté par colettemoi, dimanche 21 février 2016 à 18:01 | | Répondre
    • Tout n'est pas a prendre au premier degré.
      Je brode, je brode....

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 08:11 | | Répondre
  • J'aime bcp ton texte...
    il sort de la stricte description, pour entrer dans des pensées désordonnées, un rien désabusées, comme dit Colette
    Bravo Berthoise!

    Posté par Coumarine, dimanche 21 février 2016 à 18:19 | | Répondre
  • tu as fait fort dans les proverbes et les lieux communs et en même temps il y a ton indéniable touche personnelle...
    j'aime cette ambiance "profitons de la beauté du monde et laissons dire les gens"

    Posté par Adrienne, dimanche 21 février 2016 à 19:55 | | Répondre
    • J'adore les proverbes et je les utilise souvent en parlant.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 08:11 | | Répondre
      • J'aime bien la dernière citation ... Ainsi que les proverbes ! Je les utilise beaucoup aussi. Bravo pour cette interprétation qui me touche ...

        Posté par Francelyne 17, lundi 22 février 2016 à 13:52 | | Répondre
  • J'aime la dernière phrase.

    Posté par edith, dimanche 21 février 2016 à 20:31 | | Répondre
  • t'asseoir, puis continuer ton chemin sans te soucier du qu'en dira - t-on ..... ça pourrait être la morale de ton texte ! Très agréable à lire !

    Posté par emiliacelina, dimanche 21 février 2016 à 20:41 | | Répondre
    • Vivre et laisser dire.
      Pas toujours facile.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 08:13 | | Répondre
  • Interprétation intéressante. Continue ainsi ton chemin et...laisse les dire.

    Posté par tanette2, dimanche 21 février 2016 à 21:36 | | Répondre
    • Oui faut les laisser parler et suivre sa route.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 08:14 | | Répondre
  • De capelines en capucines, c'est un bonheur que de te suivre pas à pas dans ce jardin pas si désenchanté que ça...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, dimanche 21 février 2016 à 23:14 | | Répondre
    • C'est marrant, là tout de suite , je verrais bien une de tes petites femmes dans ce jardin.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 08:17 | | Répondre
  • très bucolique même si certaines réalités de la vie viennent parfois déranger la paix du moment

    Posté par Anguillette, dimanche 21 février 2016 à 23:21 | | Répondre
    • ne nous laissons pas déranger....

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 08:17 | | Répondre
  • J'aime les côtés fatalistes et aussi déterminés. d'accord avec toi : faire ce que l'on aime sans souci du quand dira-t-on, ne pas se laisser déranger.

    Posté par lakevio, lundi 22 février 2016 à 08:57 | | Répondre
    • C'est tout à fait ça.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 17:32 | | Répondre
  • Tu aurais pu écrire "Avril désenchanté".

    Posté par heure-bleue, lundi 22 février 2016 à 09:06 | | Répondre
  • Dépression passagère !

    Posté par Ckan, lundi 22 février 2016 à 10:58 | | Répondre
    • Meuh non !!!
      Tout ça, c'est pour de dire..;

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 17:31 | | Répondre
  • rêvasseries fleuries, j'aime vraiment beaucoup, et tant pis pour l'aquarelle (vrai ? Tu aimes ça l'aquarelle ? )

    Posté par La Mère Castor, lundi 22 février 2016 à 13:20 | | Répondre
    • Mère Castor, depuis toutes ses années qu'on se connait, tu sais bien qu'il ne faut pas prendre à la lettre tout ce que je dis.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 17:30 | | Répondre
  • Il y a du talent aussi par ici !

    Posté par Brigitte, lundi 22 février 2016 à 14:44 | | Répondre
    • Merci Brigitte. Ça en fait au moins un ( de talent ).

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 17:31 | | Répondre
  • ça m'a fait sourire, parce que j'ai fait une aquarelle des roses trémières pour orner un texte d'un ami....

    Posté par Sophie, lundi 22 février 2016 à 15:40 | | Répondre
    • Et moi,ça me fait rire parce que " roses trémières à l'aquarelle" était une des requètes qui menait à mon blog, il y a quelques années. Je n'ai jamais très bien compris pourquoi.

      Posté par Berthoise, lundi 22 février 2016 à 17:34 | | Répondre
  • Quelle belle histoire, tranche de vie ! J'adore cette écriture... on oscille entre attendrissement et amusement. Sinon, il y a la gouache !

    Posté par Véro, lundi 22 février 2016 à 18:04 | | Répondre
    • Pas plus douée à la gouache qu'à l'aquarelle, hélas !

      Posté par Berthoise, mardi 23 février 2016 à 18:34 | | Répondre
  • Les fleurs sont comme les animaux de compagnie, apaisantes et nous consolant de bien des chagrins

    Posté par Praline, lundi 22 février 2016 à 21:12 | | Répondre
    • J'aime beaucoup les fleurs, moins les animaux qui me font peur.

      Posté par Berthoise, mardi 23 février 2016 à 18:33 | | Répondre
  • Nous sommes allés le savourer le soleil ! Je peux te dire que ça fait du bien !

    Posté par Joe Krapov, lundi 22 février 2016 à 22:10 | | Répondre
    • Le soleil fait toujours du bien.

      Posté par Berthoise, mardi 23 février 2016 à 16:25 | | Répondre
Nouveau commentaire