vendredi 18 mars 2016

Prolétaires de tous pays, unissez-vous

Aujourd'hui et hier, j'étais à Cocoville la rouge. C'était comme ça que je l'appelais avant et bien que l'école Jean Jaurès soit toujours à côté du square Jacques Duclos, maintenant on devrait plutôt l'appeler MarinaBitch la noire.

Enfin, j'ai passé deux jours agréables dans une classe aux petits oignons avec des enfants gentils, de vrais élèves qui avaient envie d'apprendre, et voulaient bien faire. C'était bien.

Mais à Cocoville ( je préfère l'appeler comme ça ), on brasse la misère. La vraie, la dure, celle qui fait des fins de mois dès le 5. C'est bien simple, je vous déconseille d'aller faire vos courses le premier WE du mois, il y aura foule dans la supérette du bled. En revanche, dès le 10, vous aurez une paix royale en poussant votre caddie, plus un chat dans les rayons.
Je ne vais pas vous raconter le lot de calamités qui accable certains gamins. Il me suffit de vous dire qu'il y en a qui n'ont pas de chance et puis encore pas de chance.

C'est en lisant Adrienne que je me suis dis que le malheur ne connaissait pas les frontières.

 

 

Posté par Berthoise à 19:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Prolétaires de tous pays, unissez-vous

    c'est terrible et ça me fend le cœur, encore et encore, que ce soient des enfants ou des jeunes d'ici, de là ou de très loin...
    bises, Berthoise

    Posté par Adrienne, samedi 19 mars 2016 à 08:11 | | Répondre
  • On est en 2016 et la misère est toujours là !!

    Posté par brigou, samedi 19 mars 2016 à 09:26 | | Répondre
  • Et les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres...
    Dans ma jolie campagne je ne vois pas le dixième de la réalité.
    Ton billet réveille ma colère, et le clip donc...

    Posté par Praline, samedi 19 mars 2016 à 09:50 | | Répondre
  • Heureusement que la gauche est aux Finances avec Macron et Sapin, ça devrait aider vachement les gens de Cocoville...
    Je suis scandalisé.
    (tout comme par ce que j'ai lu chez Adrienne)

    Posté par le_gout_des_aut, samedi 19 mars 2016 à 10:03 | | Répondre
  • J'ai remarqué que la misère était à nouveau là, les sans dents reviennent heureusement qu'on a un gouvernement de gauche, je l'ai vue cette misère à Paris avec des gamins en tee shirt, pieds nus dans des tennis, le soir, et en plus, il neigeait.

    Posté par heure-bleue, samedi 19 mars 2016 à 10:49 | | Répondre
  • C'est dans une de ces coco villes que je me suis sentie la plus utile!

    Posté par Marie-Madeleine, lundi 21 mars 2016 à 17:25 | | Répondre
Nouveau commentaire