vendredi 25 mars 2016

Antoine et Clint

Walrus nous parle du Petit Prince et de son auteur.

Mon amour pour le Petit prince date de ma petite enfance (avant 6 ans, j'en suis sûre, nous habitions un logement à l'étage et nous avons déménagé l'année de mes 6 ans ). J'avais le disque raconté par Gérard Philippe. Je l'écoutais sans cesse, j'avais même appris à poser doucement le saphir sur le disque.
Bien évidemment, je ne comprenais pas tout, et ce que je comprenais, c'était souvent de travers. C'est ainsi que j'ai longtemps cru que crédélien était un adjectif grosso modo synonyme de gentil. " Apprivoiser signifie crédélien"
Alors vois-tu, le monde se divise en deux catégories :

Non, bien évidemment, mais un peu malgré tout, le monde se divise en deux catégories : les crédéliens (le bon) et les autres (la brute et autre truand).

Et cette rose, quelle capricieuse ! Quelle déception de découvrir qu'elle n'est pas unique !

Je lisais dans les commentaires que Pivoine avait été lassée par l'usage outrancier qu'on avait pu faire du Petit Prince et je le comprends. J'ai été à deux doigts de tout renier. Mais non, l'honnêteté m'oblige à l'admettre : j'adore " Le Petit Prince".

" Et quand tu seras consolé, on se console toujours, tu seras content de m'avoir connu. "

On se console toujours, c'est une affirmation qui permet d'avancer. Rien que cette certitude est précieuse.

 

À ceux qui s'étonnent de voir " Le bon , la brute et le truand " et " Le Petit Prince" associés dans un même billet, je dis que je suis une inconditionnelle des deux, du film et du disque.

Posté par Berthoise à 20:36 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Antoine et Clint

    Ça, pour un commentaire, c'est un commentaire, merci Berthoise !
    Je t'embrasse !

    Posté par Walrus, vendredi 25 mars 2016 à 21:20 | | Répondre
  • moi aussi je le connais quasiment par cœur et c'est une mine de belles idées, de belles pensées
    et oui moi aussi j'ai eu des moments de dégoût en voyant l'usage commercial qu'on en fait, un peu à toutes les sauces, mais l'oeuvre reste pleine de sens, elle
    bises Berthoise

    Posté par Adrienne, samedi 26 mars 2016 à 07:30 | | Répondre
  • Y m'agace...
    Mais bon, c'est un sujet de note et aujourd'hui je n'avais pas d'idée, alors...

    Posté par le_gout_des_aut, samedi 26 mars 2016 à 08:34 | | Répondre
  • Bon , comme je passe d'abord chez le goût... j'ajouterai rien ici.*
    Mais j'ai le même disque !!!

    Posté par Sophie, samedi 26 mars 2016 à 10:39 | | Répondre
  • J'aimais le Petit Prince, j'avais le disque, le Goût et l'Ours ont fini par me dégoûter.

    Posté par heure-bleue, samedi 26 mars 2016 à 10:55 | | Répondre
  • Toi et moi , on a souvent les même goûts, mais là, oups ! Je n'aime pas, je n'ai jamais aimé le Petit Prince (ça date du jour où on me l'a mis entre les mains, disque à l'appui et pourtant j'aime les histoires). Ni le texte ni les dessins. Un enfant dépressif, un suicide assisté, un type qui boit tout seul sur sa planète, une fleur pétasse et capricieuse, le couplet sur l'apprivoisement (mieux vaut mille fois lire Kipling sur le sujet) le serpent caché dans le sable... Pour moi, dépression, solitude, manipulation... Bof bof bof. Pourquoi tout ce tintouin, je ne comprends pas. J'aime mieux Saint Exupéry quand il parle voyage et avion.
    Je vais me faire des ennemis ? on va me regarder de travers ? On ne lira plus mon blog ? tant pis.
    D'ailleurs je suis sur un nuage, ma seconde petite fille est né ce matin, le jardin est plein de fleurs et il fait beau.

    Posté par merecastor, samedi 26 mars 2016 à 14:15 | | Répondre
    • M'enfin, tu sais bien que ce n'est pas un petit désaccord qui va faire de toi une ennemie. Voyons !
      Longue et belle vie à la nouvelle venue §
      Et des bises pour toi, Mère Castor !

      Posté par Berthoise, samedi 26 mars 2016 à 18:51 | | Répondre
      • On s'aime quand même hein ! Bises.

        Posté par merecastor, samedi 26 mars 2016 à 19:08 | | Répondre
      • Moi, tu me connais, je suis pas le genre à faire des histoires.
        Mais quand même, un petit désaccord...
        Je te trouve bien indulgente.
        Moi... A ta place...

        Posté par le_gout_des_aut, samedi 26 mars 2016 à 21:42 | | Répondre
        • Ha, ha, ha..Je reconnais bien là mr le goût et son humour. Heu, puis-je dire moi-aussi que le petit Prince n'a pas éveillé en moi de la jouissance jubilatoire (heu, ça se dit !) J'ai essayé de faire comme tout le monde, de m'y attacher. Mes enfants, d'ailleurs me l'ont collé de force dans les pattes, m'ont "presque" engueulé de ne pas l'aimer...Merci Berthoise d'en avoir parlé, car, jusqu'ici, je n'avais jamais avoué sur les blogs que ma foi, hein !...Je me permets d'intervenir parce que d'autres ont osé avouer, que, ma foi, bref, je ne voudrais pas non plus qu'on me prenne pour une "empêcheuse de tourner en rond"...Je n'y voyais pas la beauté, mais aussi la dépression. Je crois que ce sont les gens hyper-sensibles qui ressentent bien ces choses là.
          Y'a d'ailleurs un autre livre que mes enfants voulaient absolument me faire lire, mais, comme je n'ai pas pu dépasser les 2 premières pages, je suis incapable, là sur l'instant de dire le titre. Ce roman a eu un succès phénoménal auprès des jeunes.
          Cela étant, bonnes fêtes de Pâques à tous. A cause du changement d'horaires, je suis en retard sur tout. Heureusement, ce n'est que demain que j'ai les enfants. Aujourd'hui, je vais vivre à la vitesse de l'escargot.

          Posté par Julie, dimanche 27 mars 2016 à 12:09 | | Répondre
  • J'ai découvert "Le petit prince" à quarante ans et quelques, il y a quelques années donc. J'ai aimé le début puis je me suis très vite ennuyé. Je ne me suis pas débarrassé du livre car il contient une dédicace pour moi de la part de l'offreuse, mais peut-être qu'il suffit d'arracher la page...

    Posté par Cristophe, samedi 26 mars 2016 à 14:27 | | Répondre
  • Le sous-titrage de la vidéo du disque est digne du robot qui a traduit "Les douze chaises" chez Adrienne !
    Je regarderais bien cela jusqu'au bout mais bon, j'ai trop bossé aujourd'hui (je ne fais rien comme tout le monde, je bosse le samedi !) et je vais peut-être bien aller relire "Le petit prince" dans mon lit. Si je le retrouve. Le livre. le lit, ça va, je sais encore où il est !

    Bon week-end de Pâques à toi !

    Posté par Joe Krapov, samedi 26 mars 2016 à 21:51 | | Répondre
    • C'est pas le tout de savoir, faut encore y arriver !

      Posté par Walrus, samedi 26 mars 2016 à 23:51 | | Répondre
  • Et si tu étais une inconditionnelle de Gérard Philippe?

    Posté par Livfourmi, dimanche 27 mars 2016 à 14:56 | | Répondre
  • Crédelien...ça me plait bien.
    Quant au Petit Prince je l'ai lu jeune et sans avoir été au préalable matraquée de tous les détournements dont il est affublé alors je garde le plaisir de cette rencontre, la découverte des idées et des phrases qui, lues pour la première fois, font écho à des idéaux, des questionnements. Je reste en lien direct avec le souvenir de ces impressions, inconditionnelle.

    Posté par Brin de broc, lundi 28 mars 2016 à 10:26 | | Répondre
  • J'ai, comme toi, découvert le Petit Prince par le petit 33 tours récité par Gérard Philippe Passée la magie de l'enfance (que j'ai toutefois transmise à un de mes fils, pour qui j'avais déniché un mouton en peluche), le texte me laisse finalement perplexe. Moi aussi, je préfère Saint-Ex quand il parle d'avions !

    Posté par Acanthe, mardi 29 mars 2016 à 10:07 | | Répondre
Nouveau commentaire