lundi 6 juin 2016

Un tableau, une histoire de Lakevio : Elles

Palmer Pauline - Girl with flowers
Pauline Palmer
Elle, je ne la connais pas. C'est la première fois que je la vois. Mais elle m'évoque d'autres fillettes que j'ai bien connues.
Petite fille à la gerbe, Pierre-Auguste Renoir
Elle, elle m'a regardée dormir pendant des années. Son portrait faisait face à mon lit dans ma chambre d'enfant. Ma mère avait acheté l'image à un représentant qui passait dans les écoles. Je l'aimais bien. Mais je ne l'ai pas choisie.

IMG_4292
Marthe, G.Péchon

Elle, c'est mon arrière grand-tante. La sœur de ma grand-mère, sa petite sœur chérie, morte à 5 ans de la tuberculose. Il y avait cette photo retouchée chez Tatine, dans sa salle à manger. Enfant, je passais de longs moments à la regarder, je la trouvais très belle. Ma fille porte le même prénom. Quand ma grand-mère est morte, il a paru évident à tout le monde, mes tantes, mes cousines, que le portrait de la petite Marthe me revenait de droit. Elle est dans ma salle à manger. Et les visiteurs, sans rien savoir de son histoire, s'étonnent de la ressemblance avec ma fille.

J'ai déjà parlé d'elle ici, il y a longtemps.

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Un tableau, une histoire de Lakevio : Elles

    je la reconnais, je me souviens que tu as déjà parlé de la petite Marthe... (c'est exactement comme pour les petites soeurs de mon père)

    Posté par Adrienne, lundi 6 juin 2016 à 07:08 | | Répondre
  • J'ai lu ton billet de 2008, les photos sont touchantes. Les petites Marthe se ressemblent, c'est troublant et précieux.
    Bonne journée Berthoise.

    Posté par Praline, lundi 6 juin 2016 à 07:53 | | Répondre
  • Combien de portraits de petites filles ont été peints par le passé. Et de destins brisés...

    Posté par Vero reve, lundi 6 juin 2016 à 08:06 | | Répondre
  • Je me rappelle qu'au cours d'une conversation que nous avions eue au restaurant d'entreprise avec un collègue de Tavaux (Jura) qui faisait de la généalogie. Il racontait avoir trouvé étonnant de constater que d'énormes parts de population de certains villages avaient disparu à des âges très précoces. En creusant un peu, il avait compris que c'est la tuberculose qui avait causé ces hécatombes. Une cause que l'on ne pense plus à évoquer aujourd'hui, cette terrible maladie ayant presque disparu dans nos contrées.

    Posté par Walrus, lundi 6 juin 2016 à 09:28 | | Répondre
  • La tuberculose, une maladie cachée, ma tante et ma grand'mère ont été atteintes.

    Posté par heure-bleue, lundi 6 juin 2016 à 09:53 | | Répondre
  • Ton arrière-grand' tante était une très jolie petite fille.

    Posté par le-gout-des-autr, lundi 6 juin 2016 à 10:03 | | Répondre
  • Très touchant ton billet, et une ressemblance extraordinaire entre les Marthe.
    Le frère de ma mère, Alexandre, est mort de la tuberculose à 20 ans et ma mère ne s'en est jamais remise. Une seule photo, mais beaucoup d'anecdotes. Le prénom s'est transmis : une de mes nièces l'a donné à son fils aîné.

    Posté par Sophie, lundi 6 juin 2016 à 10:36 | | Répondre
  • Une histoire tendre chez toi, elle est touchante ! un beau lien entre passé et présent !

    Posté par colettemoi, lundi 6 juin 2016 à 15:32 | | Répondre
  • Belle histoire et le tien de portrait est émouvant
    Bonne fin de journée
    @ Bientôt

    Posté par Rose63, lundi 6 juin 2016 à 19:48 | | Répondre
  • un portrait qui remue des souvenirs chez toi, par tableaux interposés ... c'est touchant !

    Posté par emiliacelina, lundi 6 juin 2016 à 21:03 | | Répondre
  • la tuberculose faisait des ravages

    Posté par Anguillette, lundi 6 juin 2016 à 23:14 | | Répondre
  • Magnifique évocation d'une si jeune morte. j'étais aussi fascinée par ce genre de portraits dans les albums de famille.
    Je trouve que tu as parfaitement rebondi sur le tableau. Bravo et merci de partager un peu de ta famille... Pensée pour les deux Marthe.

    Posté par lakevio, mardi 7 juin 2016 à 10:18 | | Répondre
Nouveau commentaire