lundi 5 septembre 2016

Jeu d'Adrienne

Adrienne a joué avec ce texte d' Édouard Levé.

Adolescent, je croyais que La Vie mode d'emploi m'aiderait à vivre, et Suicide mode d'emploi à mourir. J'ai passé trois ans et trois mois à l'étranger. Je préfère regarder sur ma gauche. Un de mes amis jouit dans la trahison. La fin d'un voyage me laisse le même goût triste que la fin d'un roman. J'oublie ce qui me déplaît. J'ai peut-être parlé sans le savoir avec quelqu'un qui a tué quelqu'un. Je vais regarder dans les impasses. Ce qu'il y a au bout de la vie ne me fait pas peur. Je n'écoute pas vraiment ce qu'on me dit. Je m'étonne qu'on me donne un surnom alors qu'on me connaît à peine. Je suis lent à comprendre que quelqu'un se comporte mal avec moi, tant je suis surpris que cela m'arrive : le mal est en quelque sorte irréel. J'archive. J'ai parlé à Salvador Dali à l'âge de deux ans. La compétition ne me stimule pas. Décrire précisément ma vie me prendrait plus de temps que la vivre. Je me demande si, en vieillissant, je deviendrai réactionnaire. Assis jambes nues sur du skaï, ma peau ne glisse pas, elle crisse. J'ai trompé deux femmes, je leur ai dit, l'une y fut indifférente, l'autre pas. Je plaisante avec la mort. Je ne m'aime pas. Je ne me déteste pas. Je n'oublie pas d'oublier. Je ne crois pas que Satan existe. Mon casier judiciaire est vierge. J'aimerais que les saisons durent une semaine. Je préfère m'ennuyer seul qu'à deux. J'arpente les lieux vides et je déjeune dans des restaurants désolés. En matière de nourriture, je préfère le salé au sucré, le cru au cuit, le dur au mou, le froid au chaud, le parfumé à l'inodore. Je ne peux pas écrire tranquillement s'il n'y a rien à manger dans mon frigidaire. Je me passe facilement d'alcool et de tabac. Dans un pays étranger, j'hésite à rire lorsque mon interlocuteur rote pendant la conversation.

édouard levé.jpg

Si Adrienne joue, je joue aussi.

 

Adolescente, je croyais qu'on était vieux à 30 ans, et que je n'arriverais jamais à cet âge canonique. J'ai passé trop peu de temps l'étranger. Je préfère regarder là où je mets les pieds. Je n'ai plus beaucoup d'amis. La fin d'une relation amicale, amoureuse me bouleverse. J'oublie ce qui me déplaît et aussi malheureusement beaucoup d'autres choses bien plus importantes. J'ai parlé avec beaucoup de monde, peut-être y-a-t-il parmi eux des assassins, des voleurs, des poètes. Je regarde les gens ; dans le métro, ça me joue des tours. Je n'ai pas peur de la mort, la vieillesse m'inquiète beaucoup plus. Je n'écoute pas toujours ce qu'on me dit. Aux États Unis et en Inde, j'ai été appelée par un autre nom que celui que m'ont donné mes parents. Je comprends rapidement quand quelqu'un se comporte mal avec moi et je fuis, j'ai horreur des conflits mais je n'aime pas être maltraitée. Je ne sais pas jeter, j'entasse. Je me rappelle  Salvador Dali et le chocolat Lanvin. J'ai participé à des compétitions sportives avec plaisir. Décrire précisément ma vie n'aurait d’intérêt pour personne. Je m'inquiète qu'en vieillissant, je devienne réactionnaire. J'ai un fauteuil club, j'aime le contact du cuir sur ma peau. Je n'ai jamais trompé mon mari. Je plaisante avec mauvais goût, je mens avec mauvaise foi. Je m'aime plus qu'à 15 ans ou à 20. Je déteste mon manque de courage. Je m'en veux d'oublier. Je ne crois pas que Satan existe, mais je crois qu'il y a des êtres malfaisants. Mon casier judiciaire est vierge. J'aimerais que les saisons oublient l'automne. Je préfère m'ennuyer seule qu'à plusieurs, à deux j'aime bien. La solitude ne m'effraie pas, la foule non plus. En matière de nourriture, tout fait ventre, je suis très gourmande. Je ne suis pas tranquille s'il y a du vent . Je me passe facilement d'alcool et de tabac, et de toute autre substance illicite. Dans un pays étranger….il y a bien trente ans que je ne suis allée dans un pays étranger.

 

Posté par Berthoise à 18:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Jeu d'Adrienne

  • J'adore, tu écris bien, je vais peut être essayer de le faire.

    Posté par heure-bleue, lundi 5 septembre 2016 à 19:44 | | Répondre
    • Oh oui, joue avec nous.

      Posté par Berthoise, mardi 6 septembre 2016 à 17:55 | | Répondre
  • T'as bien fait de jouer, j'ai beaucoup aimé !

    Posté par Walrus, lundi 5 septembre 2016 à 21:07 | | Répondre
    • Merci Walrus. Contente que ça t'aie plu. C'est chez toi que j'ai trouvé le jeu. J'étais en vacances quand Adrienne a publié le sien.

      Posté par Berthoise, mardi 6 septembre 2016 à 17:56 | | Répondre
  • Comme Walrus j'aime bien 😊

    Posté par Brigou, mardi 6 septembre 2016 à 12:45 | | Répondre
    • Merci brigou. Je pense à toi quand je m'allonge sur le tapis.

      Posté par Berthoise, mardi 6 septembre 2016 à 17:57 | | Répondre
  • 30 ans? alors il est temps que tu viennes en Belgique
    j'aime ton texte, plein de points communs, c'est chouette!

    Posté par Adrienne, mardi 6 septembre 2016 à 18:28 | | Répondre
    • Tu m'invites ?
      Fais gaffe si tu m'invites, jje suis capable de venir.

      Posté par Berthoise, mardi 6 septembre 2016 à 18:33 | | Répondre
  • J'ai adoré y jouer, et je vois que toi aussi.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, jeudi 8 septembre 2016 à 14:45 | | Répondre
    • C'est facile et puis j'aime bien parler de moi.

      Posté par Berthoise, vendredi 9 septembre 2016 à 20:20 | | Répondre
Nouveau commentaire