lundi 25 septembre 2017

Un tableau, une histoire de Lakévio : Rendez-vous

paul rafferty

Paul Rafferty

On s'était donné rendez-vous en haut de l'escalier du parc. Discuter en marchant lentement à l'ombre des grands arbres permettrait de mettre les choses au clair.
Je lui avais envoyé mon tapuscrit la semaine précédente. On avait convenu de se voir en extérieur. Elle me dirait si, à la première lecture, elle jugeait la chose suffisamment intéressante pour qu'on s'y attarde et entreprenne la relecture et les corrections qui s'imposeraient fatalement.

J'avais mis de moi dans le roman. Forcément. J'avais peur. Comme convenu, elle ne m'avait rien dit au téléphone. Juste qu'elle avait fini de le lire. J'avais ravalé mes questions et vivais depuis dans une angoisse sourde mélée d'excitation.

Quand je l'ai vue, bien sûr j'étais en avance sur l'heure du rendez-vous, j'ai regretté de ne pas avoir de grigri auquel me raccrocher tant l'attente et l'espoir m'étourdissaient. Elle s'est dirigée vers moi souriante. Il ne fallait surtout rien interpréter. Elle est polie et souriante en toute circonstance. On s'est serré la main. la mienne était un peu moite. Je ne savais plus parler.

- C'est bon, m'a-t-elle dit. Je le donne en relecture au comité. Sans doute y aura-t-il quelques coupures. On vous demandera peut-être de revoir quelques descriptions. Mais je suis preneuse, l'intrigue est bonne, la langue accrocheuse. Je prends.

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Un tableau, une histoire de Lakévio : Rendez-vous

    voilà un bien joli rendez-vous, qui nous sort de l'ordinaire
    bien raconté!

    Posté par Adrienne, lundi 25 septembre 2017 à 08:19 | | Répondre
  • Ça paraît quand ton chef d'œuvre ?

    Posté par Walrus, lundi 25 septembre 2017 à 09:04 | | Répondre
  • Un rendez-vous en extérieur et de plus dans un parc, ça incite à la lecture !

    Posté par brigou, lundi 25 septembre 2017 à 09:05 | | Répondre
  • Soulagée par le dernier paragraphe, j'ai participé à l'angoisse grandissante dans l'attente du résultat.

    Posté par tanette2, lundi 25 septembre 2017 à 09:07 | | Répondre
  • Encore une naissance chouette...

    Posté par Sophie, lundi 25 septembre 2017 à 09:47 | | Répondre
  • C'est la rentrée littéraire qui t'inspire, je te souhaite le prix France Inter, il fait vendre des livres.

    Posté par heure bleue, lundi 25 septembre 2017 à 10:27 | | Répondre
  • C'est mieux que d'attendre - tout aussi fébrilement - la lettre de convenance : votre roman est tout à fait intéressant mais ne convient pas à nos attentes..." Vive la rentrée littéraire et le futur roman de Berthoise !

    Posté par lakevio, lundi 25 septembre 2017 à 10:32 | | Répondre
  • c'est clair et net ...et on attend la fin en participant au trac qui te tient et ... qui est un soulagement !

    Posté par emiliacelina, lundi 25 septembre 2017 à 10:34 | | Répondre
  • Le truc que tout écrivaillon raté comme moi a envie d'entendre un jour...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, lundi 25 septembre 2017 à 11:10 | | Répondre
  • Voilà une épreuve que je ne connaîtrai jamais... même s'il m'est arrivé de rêver d'être publiée !
    Pour paraphraser Walrus : quand ton oeuvre sera-t-elle publiée ?

    Posté par bourlingueuse, lundi 25 septembre 2017 à 13:11 | | Répondre
  • C'est une chouette histoire o)) Un jour, un éditeur m'avait donné rendez-vous chez lui (c'était mal barre, c'était de la poésie). A l'heure dite, j'ai sonné, personne n'a ouvert... J'ai attendu, pensant (naïvement) qu'il pouvait y avoir une entrée ailleurs... De fil en aiguille, une heure a passé, j'ai sonné, et alors, il m'a ouvert, ne pensant plus que c'était moi. Finalement, il m'a demandé si je voulais faire du secrétariat comme bénévole j'ai refusé poliment et je n'y suis plus jamais retournée... Je n'ai pas de regrets... Après tout un recueil de poèmes, qui lit ça?

    En tout cas, c'est super o)) comme histoire - fictif ou pas o

    Posté par Pivoine, lundi 25 septembre 2017 à 18:11 | | Répondre
  • Tu as bien fait, je n'aurais pas osé...
    Tu vas voir, ça va marcher !

    Posté par le_gout_des_aut, mardi 26 septembre 2017 à 09:47 | | Répondre
  • Dans la vie déjà si ce que l'on fait, ce que l'on écrit
    ça nous passionne
    c'est déjà une grande victoire sur soi
    Bravo pour ton texte
    Bonne journée

    Posté par Rose63, jeudi 28 septembre 2017 à 08:16 | | Répondre
  • je prends aussi, c'est pour quand ?

    Posté par merecastor, jeudi 28 septembre 2017 à 10:44 | | Répondre
Nouveau commentaire