mercredi 24 janvier 2018

Une girafe ou un éléphant ?

Quand j'ai été enceinte la première fois, j'étais heureuse et fière d'être capable de ce miracle. Depuis j'ai appris que cette faculté était partagée par des milliards de femmes et ce depuis des millions d'années. Mais bon, j'étais très amoureuse, et ce bébé était la preuve de cet amour.

C'est dans cet état d'esprit ( tous les poncifs de la maternité gatifiante étaient réunis dans une même femme, moi), que je suis allée à la première échographie ou la deuxième, plutôt la deuxième.


-  Voilà, votre bébé a quatre membres, un cœur qui bat, tout va bien et oh ! Voulez vous savoir le sexe ?

- Oui-oui.

- C'est un garçon ! A priori, c'est un garçon.

- Oh, ce que je suis contente ! Un garçon.... Remarquez vous m'auriez dit que c'est une fille, j'aurais été ravie tout autant.

- C'est pour un éléphant que vous auriez été inquiète ?

Le mec à la machine devait en avoir sa claque des futures mères bêlantes. Je dis ça mais non, il était gentil, dans mon souvenir, il était gentil. J'avais l'"adorable" manie de trouver tout le monde gentil. Je vivais dans un monde dégoulinant de gentillesse.

Mon fils est né, le plus bel enfant que la terre ait porté ( après les vôtres, bien sûr).

Quelques mois plus tard, je suis de nouveau enceinte. Un peu moins béate, mais toujours émerveillée par cette vie qui germait.

À une échographie, je ne sais plus laquelle, comme ça je dirais la dernière, la dame qui officiait était accompagnée d'une stagiaire indienne qui n'était intéressée que par le sexe du futur bébé. Ce qui agaçait profondément l'autre dame.

- Alors, votre bébé, oh il n'est pas bien gros. Il a tout ce qui faut là où il faut, mais il n'est pas gros. C'est un grand bébé pas bien gros.

Et elle continue à détailler, donner les mesures, et moult détails. Sa stagiaire patiente, mais on sent qu'elle attend quelque chose.

Enfin la question : Vous connaissez déja le sexe, vous voulez savoir ?

- Oui-oui.

- C'est une fille. Il y a des chances pour que ce soit une fille.

- Une fille, oh ce que je suis contente, une fille, quelle chance, j'ai déjà un garçon et maintenant une fille. Vous me disiez que le bébé avait de grandes jambes, j'avais peur que ce soit une girafe.

Vous auriez vu la tête stupéfaite de la stagiaire.

Alors Pivoine, voilà l'explication de mon commentaire à ton joli texte.

P1030163

Posté par Berthoise à 17:39 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Une girafe ou un éléphant ?

    adorable
    c'est Montherlant, je crois, dans la Reine morte, qui fait dire à son personnage que "toute femme qui enfante pour la première fois, est la première femme à enfanter" (je n'ai pas le livre sous la main pour vérifier mais c'est à peu près ça )

    Posté par Adrienne, vendredi 26 janvier 2018 à 07:45 | | Répondre
    • Henri a tout compris.

      Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:49 | | Répondre
  • J'ai souvent comparé les premiers mouvements de ma fille dans mon ventre, à des petits poissons

    Posté par brigou, vendredi 26 janvier 2018 à 08:56 | | Répondre
  • Oh ! La voilà l'explication ! Merci Berthoise ! Oui, en effet, nos enfants sont les plus beaux o)) Que de bons souvenirs. Je ne regrette qu'une chose, c'est de n'avoir eu qu'un enfant ....... J'aurais pu en avoir deux ou trois (mais qu'est-ce que j'aurais stressé!) j'adorais sentir l'enfant bouger ............ Moi aussi, c'est vrai qu'au début, c'est comme des bulles. Après c'est plus costaud, et à la fin, c'est un peu lourd o) Merci pour la jolie histoire (aussi!)

    Posté par quartzrose, vendredi 26 janvier 2018 à 12:51 | | Répondre
    • Honnêtement les grossesses ont été de tels tsunami émotionnels que je ne les ai pas pas trouvées si faciles à vivre. Par contre, j'ai adoré les nourrissons. Ça a été un pur bonheur.

      Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:48 | | Répondre
      • J'ai aimé aussi, mais j'ai beaucoup regretté de travailler à temps plein. La première année n'a pas été facile. Plus tard, quand mon fils a eu sept ans, j'ai dû m'interrompre (poste perdu) mais du coup, j'ai pu davantage m'occuper de lui...

        Posté par quartzrose, dimanche 4 février 2018 à 17:05 | | Répondre
  • C’est amusant.
    J’ai toujours été pressée de connaître le sexe de mes bébés à naitre.

    Posté par Val, vendredi 26 janvier 2018 à 15:39 | | Répondre
    • Toi aussi. Mon mari était impatient de savoir, moi je voulais savoir si tout allait bien.

      Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:46 | | Répondre
  • Ma femme a eu une fille et puis un garçon, et sans échographie, dis donc ! .-)

    Posté par Walrus, vendredi 26 janvier 2018 à 16:33 | | Répondre
    • Mais avec un sexe chacun tout de même ??

      Bleck

      Posté par Bleckattitude, vendredi 26 janvier 2018 à 19:16 | | Répondre
      • Tu penses que les ultrasons de l'échographie sont nécessaires à la croissance du sexe comme la lumière des lampes HPMH à celle du cannabis ?

        Posté par Walrus, vendredi 26 janvier 2018 à 20:34 | | Répondre
        • Les échographies en France pour les grossesse ont à peu près 40 ans d'après ce que j'ai lu. Elles faisaient partie du suivi le la grossesse quand j'étatis enceinte.

          Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:45 | | Répondre
          • Oui, mais nos enfants ont plus de cinquante ans !

            Posté par Walrus, samedi 27 janvier 2018 à 11:18 | | Répondre
  • En tout cas, tu nous as donné moulte fois l'occasion de le vérifier, ils n'ont vraiment rien ni d'un éléphant, ni d'une girafe !
    J'ai adoré ton récit et je me suis reconnue tout du long.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Posté par celestine T, vendredi 26 janvier 2018 à 18:38 | | Répondre
    • Toi aussi une future mère bèlante ? Non !?

      Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:34 | | Répondre
  • Superbe billet, j'adore le coup des animaux de la savane... sinon en terme d'enfants ce sont mes deux garçons les plus beaux, et de loin... de très loin !

    Bleck

    Posté par Bleckattitude, vendredi 26 janvier 2018 à 19:15 | | Répondre
    • Je le savais, mais juste derrière les tiens, viennent les miens.

      Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:33 | | Répondre
  • J'ai l'impression d'être un dinosaure, pas d'échographie, pas envie de connaitre le sexe du bébé, j'étais sûre que j'attendais un garçon, ce fut un garçon, père de deux filles aujourd'hui, le temps file à une vitesse.

    Posté par heure bleue, samedi 27 janvier 2018 à 09:43 | | Répondre
    • 25 et 27 ans, je ne sais pas de puis quand datent les échographies.
      Et oui le temps file. Je suis d'accord.

      Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:33 | | Répondre
  • J'ai beaucoup souri à la lecture de ton billet, frais et plein d'humour ! Tes enfants sont rapprochés j'ai l'impression... Les miens (fille puis garçon) ont 13 mois de différence, un peu dur au début mais un vrai bonheur ! A l'époque (il y a 40 ans) pas d'échographie... à moins que l'on ne me l'ait pas proposée...

    Posté par Praline, samedi 27 janvier 2018 à 10:25 | | Répondre
    • 22 mois de différence. C'était bien. Je n'ai pas vu le jour pendant quelques années, mais c'était bien.

      Posté par Berthoise, samedi 27 janvier 2018 à 10:31 | | Répondre
      • de mémoire je dirais que les premières échographies datent de 1981, je pense que mon neveu, qui est né en 1981, a été "échographié". et j'en ai eu trois, en 1985-6, je me souviendrai toujours du battement du coeur à la première échographie.

        Posté par quartzrose, dimanche 4 février 2018 à 17:07 | | Répondre
  • Joli récit qui m'a fait sourire aussi . Pas d'échographie pour moi non plus bien sûr ... l'aîné va avoir 55 ans le suivant 54 et le dernier 53 ( 3 garçons en 24 mois ) je n'ai pas non plus vu le jour pendant quelques années, à 22 ans j'avais les 3 , et la pêche Heureusement !!!
    Le médecin écoutait le cœur avec une sorte de cornet pose sur mon ventre ... et m'avait dit à chaque fois que c'était un garçon ! Trop fort non ?

    Posté par Francelyne, samedi 27 janvier 2018 à 21:04 | | Répondre
  • Très fort 🤗
    Tu n'as pas dû chômer.

    Posté par Berthoise, lundi 29 janvier 2018 à 08:34 | | Répondre
  • Beaucoup d'humour et du recul sur les événements: une bonne méthode pour profiter de la vie !

    Posté par Antiblues, samedi 3 février 2018 à 06:44 | | Répondre
    • Bonjour Antiblues.
      J'essaie.

      Posté par Berthoise, dimanche 4 février 2018 à 11:06 | | Répondre
  • C'est tout mignon.
    Merci les Caphys pour les choix de lecture !
    Pour le premier je ne voulais pas savoir, ce fut un garçon. Pour le second je ne voulais pas savoir non plus, mais j'ai eu un petit accident de voiture de rien du tout mais obligée de refaire une échographie. Et là j'ai craqué j'ai demandé. Et pleuré de joie quand on m'a dit que c'était une fille.

    Posté par Pastelle, mercredi 7 février 2018 à 14:58 | | Répondre
    • Bonjour Pastelle
      je crois qu'on pleure de joie quel que soit le sexe, non ?

      Posté par Berthoise, jeudi 8 février 2018 à 08:11 | | Répondre
      • Oh, j'avais déjà bien pleuré avant !

        Posté par Pastelle, jeudi 8 février 2018 à 08:45 | | Répondre
  • Excellent ce texte ! Une histoire d'anthologie ! On se croirait sur le Défi de la grande époque !

    Posté par Joe Krapov, mercredi 7 février 2018 à 21:48 | | Répondre
    • Merci Joe pour ton bel enthousiasme.

      Posté par Berthoise, jeudi 8 février 2018 à 08:12 | | Répondre
Nouveau commentaire