mardi 31 juillet 2018

Au paradis

Quand je suis en Bretagne, à Concarneau, je vais me promener au paradis. C'est l'endroit que je préfère. Au bord de la mer, dans les dunes, au milieu des oiseaux.

Mon cœur se gonfle comme mes poumons. Les odeurs de varech, d'iode me revigorent.

IMG_6198

IMG_6205

Il est temps que j'y retourne.

Le toubib a baissé les doses journalières de tr@m@d¤l. Et c'est dur. Pas de phénomène de manque, comme lors du précedent sevrage ( raté), mais le retour des douleurs qui ne nouveau envahissent tout mon univers. Je revois le psy du centre anti-douleurs lundi. Pour savoir si je dois continuer à cette dose ou remonter un peu. C'est fatigant. Je me lasse de cette situation. C'est moi qui ai demandé à baisser car les effets indésirables sont franchement indésirables, mais les douleurs ne sont pas plus faciles à vivre.

Est-ce qu'un jour, je sortirai de cette maladie qu'on n'a toujours pas nommée ?

Je suis fatiguée.

J'allais bien jusqu'à peu. J'avais retrouvé de l'énergie, des envies. Mais là, j'ai l'impression d'avoir 80 ans.

Allez, on repart la semaine prochaine. On fait une halte en voyage au Mont Saint Michel que je rêve de voir depuis des années, j'espère que je pourrai marcher et tant pis, si c'est trop dur je reprendrai la canne.

Et j'irai me ressourcer au paradis.

Lu " La drôle de vie de Zelda Zonk" de Laurence Peyrin

" Miss Alabama et ses petits secrets" de Fannie Flagg

 

Posté par Berthoise à 10:48 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Au paradis

    Je n'aime pas lire chez toi que les douleurs reviennent si tu baisses le traitement. Pourquoi ? tout simplement par pur égoïsme : quand tu reprends forces et courage, tu transmets dans tes billets. Et ça fait du bien à moi qui ne peux que lire et écrire, coincée à la maison.
    Comment supportes-tu cette chaleur ?
    Tu vas te régaler au Mont Saint Michel, et en bord de mer ce sera plus facile sans doute, ça va te rebooster.

    Posté par Sophie, mardi 31 juillet 2018 à 11:10 | | Répondre
    • Je n'aime pas la chaleur et je prends plusieurs douches fraiches dans la journée.
      Ici, les nuits sont à 14 ou 15 , c'est bien.

      Posté par Berthoise, mercredi 1 août 2018 à 12:11 | | Répondre
  • oui, le paradis maritime breton, où le cœur se gonfle comme les poumons, c'est ce qu'il te faut! profites-en doublement, mon cœur t'accompagne

    Posté par Adrienne, mardi 31 juillet 2018 à 11:47 | | Répondre
  • Douleurs/effets indésirables : dur dur !!
    Tu penseras à moi Berthoise quand tu iras au Mont Saint Michel, ma terre natale 😊

    Posté par Brigou, mardi 31 juillet 2018 à 17:59 | | Répondre
    • On a toujours envie d'arrêter les médocs, je ne suis pas la seule dans ce cas.
      Quand ça va, on oublie que c'est grâce à eux.

      Posté par Berthoise, mercredi 1 août 2018 à 12:14 | | Répondre
  • Tu sais ma belle fille a aussi une maladie neurologique sans nom, elle souffre jours et nuits, je la vois alors je t'imagine.
    Prends soin de toi Berthoise.
    Le Mont Saint Michel est noir de monde en ce moment.

    Posté par heure-bleue, mardi 31 juillet 2018 à 18:57 | | Répondre
    • Je pense souvent à elle qui est jeune avec 2 enfants. Moi je suis proche de la retraite, mes enfants n'ont plus besoin de moi , physiquement s'entend. Alors, je suis moins à plaindre qu'elle. N'empêche, y'a des moments, c'est dur.

      Posté par Berthoise, mercredi 1 août 2018 à 12:18 | | Répondre
  • Que choisir entre la peste et le choléra? A vrai dire, aucun des deux, juste un instant de tranquillité, une simple parenthèse sans souci... Profite de ton séjour breton!

    Posté par Livfourmi, mercredi 1 août 2018 à 12:05 | | Répondre
    • Je dois me résoudre à accepter de vivre avec, puisque vivre sans est invivable.

      Posté par Berthoise, mercredi 1 août 2018 à 12:19 | | Répondre
  • Il est beau ton paradis !
    Et il a l'air d'y faire moins chaud qu'ici !
    Je te souhaite bon courage chère toi. Tu endures un sale truc quand même.
    Bisous compatissants
    •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

    Posté par celestine T, mercredi 1 août 2018 à 21:46 | | Répondre
    • Très bizarre. Hier, j'allais bien, aujourd'hui ça va aussi. Mais cette nuit c'était infernal.
      Pourquoi ?
      C'est incompréhensible.

      Posté par Berthoise, vendredi 3 août 2018 à 09:50 | | Répondre
  • Dur dur ces maladies dont on ignore le nom et surtout que l'on ne peut guérir
    J'espère que ton séjour au "paradis" te fera grand bien, le Mt St Michel je n'y suis allée qu'une fois, aux grandes marées, j'en ai encore un souvenir merveilleux et ému. Profites-en au mieux, oui en t'aidant d'une canne.
    Je t'embrasse.

    Posté par Praline, jeudi 2 août 2018 à 06:58 | | Répondre
    • Merci Praline.
      je ne sais pas quelles seront les marées. Mais ce sera bien de toute façon.

      Posté par Berthoise, vendredi 3 août 2018 à 09:51 | | Répondre
  • Bon courage, c'est tellement éprouvant de souffrir. Je te souhaite de pouvoir profiter du Mont et de ton paradis, d'y trouver du réconfort et des forces pour continuer la route. je t'embrasse

    Posté par colettemoi, jeudi 2 août 2018 à 18:03 | | Répondre
    • Merci Colette.
      En plus la halte, en route, nous permettra d'arrivée moins fatigués.

      Posté par Berthoise, vendredi 3 août 2018 à 09:53 | | Répondre
  • Courage. La nature permet de se ressourcer, de retrouver au fond de soi des forces qu'on n'imaginait pas avoir.

    Posté par Bonheur du Jour, vendredi 3 août 2018 à 06:28 | | Répondre
  • cet après midi je vais retrouver mon paradis d'Auvergne, je t'envoie plein de courage - virtuel mais sincère-et tout autant de bises.

    Posté par merecastor, vendredi 3 août 2018 à 09:50 | | Répondre
    • On a chacun un paradis, un lieu qui nous régénère. Et c'est chouette de pourvoir y aller.
      Bizoci.

      Posté par Berthoise, vendredi 3 août 2018 à 09:54 | | Répondre
  • Bon, Concarneau ça marche pour les éponges mieux que pour les articulations…
    Quant au Tramadol et autres Topalgic, j'en ai pris un il y a 12 ans.
    (j'avais pas fait gaffe à l'ordonnance qui disait "un cp en cas de douleur" et je n'avais pas mal.)
    C'était un mardi, j'ai dormi jusqu'au vendredi, HB voulait appeler le 15 ou les pompiers.

    Honnêtement, je ne sais pas comment on peut prendre des trucs comme ça, mais bon, ça doit soulager.
    (de fait, pour l'expérience que j'en ai, on ne sent rien, ça doit être comme être raide défoncé.)
    Tu ne devais pas être soumise à d'autres examens pour savoir de quoi il retourne avec plus de précision ?
    On connaît quelqu'un de jeune qui a fini avec de la tringlerie dans le dos quasiment au long de la colonne vertébrale.

    Bon, elle ne peut pas faire de saut à la perche mais elle vit normalement...

    Posté par le_gout_des_aut, vendredi 3 août 2018 à 10:15 | | Répondre
    • Il semblerait que les douleurs soient maintenant neurologiques et que mon cerveau traite comme douleur tous les stimuli. Je freinds 4 fers devant l'opération des cervicales. Je refuse l'obstacle. Et là, je fais une pause sans les examens. Reprise des affaires en septembre.
      Mais bon aujourd'hui, ça va.

      Posté par Berthoise, vendredi 3 août 2018 à 13:43 | | Répondre
      • Mais c'est là qu'est le problème et que l'opération est la solution ?
        Tu fais quoi ?
        (il n'y a quand même pas que des maladroits du tournevis et du scalpel, en orthopédie.)

        Posté par le_gout_des_aut, vendredi 3 août 2018 à 17:59 | | Répondre
        • Les gens que j'ai rencontrés avec des arthrodèses au niveau cervical ont beaucoup souffert avant et après l'opération aussi hélas et pendant longtemps. Alors...tant que la mobilité n'est pas affectée, on reste comme ça.
          Jusqu'à ce que je change d'avis.

          Posté par Berthoise, mercredi 8 août 2018 à 13:11 | | Répondre
  • Mais... si la Bretagne, Concarneau en particulier sont un paradis pour toi, pour quelle raison ne pas y vivre ? La vie est si courte.

    Bleck

    Posté par Bleckattitude, mardi 7 août 2018 à 11:54 | | Répondre
    • Pourquoi ?
      Pour l'instant, je suis encore en activité, même si je suis en arrêt de travail.
      Apès....peut-être, on verra. Je ne vis pas seule. Mon paradis n'est pas celui de mon mari.

      Posté par Berthoise, mercredi 8 août 2018 à 13:08 | | Répondre
Nouveau commentaire