lundi 18 mars 2019

Un tableau, une histoire de Lakévio : Pic et pic et colégram.

"Il est des hommes, lorsqu'on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse, n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt."

extrait de  Le Lion de Jodeph Kessel

 

 

 

Admiration, fascination, amour, amitié...

 

Vous inclurez la phrase citée dans le portrait de votre choix.

 

 

-joshua-miels-1

Toile de Joshua Miels

"Frédéric ! Il est des hommes, lorsqu'on les aborde, avec lesquels les approches, les temps morts qu'exigent les règles de politesse, n'ont pas de sens, parce que ces hommes vivent en dehors de toute convention dans leur propre univers et qu'ils vous attirent aussitôt."

C'est ce que m'avait dit Brigitte avant de me présenter Frédéric. Frédéric, Frédéric. Elle n'avait plus que ce mot à la bouche. Elle en pinçait furieusement pour un artiste brillant récemment rencontré et m'avait entraînée à un vernissage où l'élu de son cœur devait assister. C'était le copain de Joshua Miels, et il ne pouvait rater l'évènement qui consacrerait son pote.
Ce genre de pince-fesses n'est pas trop mon truc. Beaucoup de sourires, de paroles creuses, de compliments hypocrites. Mais Brigitte, c'est comme ma sœur, quand elle me demande quelque chose, je ne résiste pas bien longtemps. Alors, je me suis pointée à ce que je croyais être l'heure dite devant la galerie. Petite galerie, toute petite galerie. Ou alors c'est qu'il y avait foule. Toujours est-il qu'un troupeau se massait devant la porte. Ça fumait, ça buvait, ça parlait fort. À tous les coups, j'étais en retard et avais manqué le début, les discours et le toutim. Acte manqué fichtrement réussi. Bon, j'étais là, Brigitte me pardonnerait.

Elle se précipita à ma rencontre, des étoiles plein les yeux. " Viens vite que je te présente."
Elle me prit par la main, et bousculant, poussant, tirant, réussit à nous faire entrer dans la galerie.
Quand je vis Dominique, je me mis à jurer intérieurement. " Qu'est-ce qu'il fout là, ce con ?" Dominique, c'était de l'histoire ancienne mais pas celles qu'on évoque vaguement attendri. Quand je pensais à lui, revenaient rancœur, hargne et humiliation.

Brigitte se dirigea droit vers le coin où il pérorait en compagnie d'autres Brummel. Ces messieurs prenaient des poses, élégants raffinés, sûrs de leur bon goût. J'avais envie de fuir. L'idée de me retrouver face à ce bourreau des cœurs me donnait la nausée. Mais Brigitte toute à son enthousiasme ne remarquait rien et me tenait fermement. Elle se dirigea vers Dominique et se tourna vers moi rayonnante : " Frédéric, Isabelle. Isabelle, Frédéric. "

Frédéric ? Frédéric.

" Brigitte, tire-toi. Ce con n'est pas fait pour toi, il n'est fait pour personne. Il te brisera le cœur, l'âme, le corps. Tire-toi ma belle tant qu'il est temps. Tu tiens encore debout, il te reste de l'amour propre, va-t'en. Quand tu en seras à ramper comme une larve pour quémander un regard, il sera trop tard. Tire-toi, Brigitte."

- " Enchantée."

 

Vu " Qui m'aime me suive"

Vu " La dame à la licorne" Musée Cluny

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Un tableau, une histoire de Lakévio : Pic et pic et colégram.

  • bravo, trop forte dans l'art du portrait d'une certaine sorte d'homme

    Posté par Adrienne, lundi 18 mars 2019 à 06:57 | | Répondre
  • La survie de l'espèce, Berthoise, la survie de l'espèce !
    On pense avec nos hormones, pas plus.
    Ça interfère avec la civilisation.

    Posté par le_gout_des_aut, lundi 18 mars 2019 à 09:26 | | Répondre
  • Il a une tête à claque, les femmes sont bêtes.

    Posté par heure-bleue, lundi 18 mars 2019 à 10:01 | | Répondre
  • Je suis rassurée, nous sommes quelques-unes à ne pas apprécier ce type d'homme.
    L'histoire est "trop".....

    Posté par Sophie, lundi 18 mars 2019 à 11:25 | | Répondre
  • Pauvre Brigitte que l'attirance rend aveugle, allez copine, faut lui ouvrir les yeux à cet enfoiré de Domin...euh Frédéric !

    Posté par Praline, lundi 18 mars 2019 à 11:26 | | Répondre
  • Comme je le disais à Adrienne, j'ai presque envie de le trouver sympathique, moi. Juste pour me dire que tous les types à belle gueule ne sont pas tous des salauds pervers narcissiques...
    Cela dit ton histoire est très bien écrite, et on y croit...
    Bisous ma Berthoise
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Posté par celestine, lundi 18 mars 2019 à 11:34 | | Répondre
  • Ouh, le vilain menteur bourreau des cœurs !. Qu'elle prévienne vite sa presque sœur.
    Ton texte est bien mené et on ne s'attend pas à la fin. Et pourtant... cela arrive.
    Merci, Berthoise.

    Posté par lakevio, lundi 18 mars 2019 à 11:43 | | Répondre
  • Une histoire aigre comme il en arrive beaucoup.
    Si ça se trouve, il s’appelle tout à fait Jean-Paul, ce type!
    Bien décrit!

    Posté par valecrit, lundi 18 mars 2019 à 14:45 | | Répondre
  • Mais pourquoi n'a-t-elle pas simplement dit "Mais nous nous connaissons déjà Dominique et moi" ?
    Ce n'est pas en se contentant de penser qu'elle sauvera Brigitte !

    Posté par bourlingueuse, lundi 18 mars 2019 à 15:16 | | Répondre
  • Oui, ça vaut le coup de la prévenir, (mais quand on s'apprête à faire une erreur, je ne sais pas si les mises en garde sont réellement efficaces). C'est plutôt bien dépeint... Ce genre d'homme est assez courant, mais il n'a pas toujours la belle gueule qu'on lui attribue .........................

    Posté par quartzrose, mardi 19 mars 2019 à 12:43 | | Répondre
  • Le tableau pourrait aussi me faire penser à Denys Finch, (c'est bien le nom?) dans Ma ferme africaine... Ce n'est pas un aussi mauvais bougre. Des tas d'histoires d'Afrique me reviennent... Comme celle de la femme aux gorilles, au Rwanda, qui est morte mystérieusement ...............

    Posté par Pivoine, mardi 19 mars 2019 à 12:53 | | Répondre
  • Il faut dire que l'entame sur le Frédéric en question n'était pas engageante...

    Posté par caro_carito, mercredi 20 mars 2019 à 22:01 | | Répondre
Nouveau commentaire