jeudi 15 janvier 2009

Ford Capri

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Il s'appelait Gut'. On l'appelait Gut'. Comment il s'appelait, je ne sais plus, et l'ai-je vraiment su ? Il était plus âgé. Il avait une amie, jolie comme un cœur, un petit cœur exotique, fragile, brune, émouvante avec sa peau d'ivoire et ses yeux en amande. Le couple qu'il formait avec... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 12:33 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

dimanche 4 janvier 2009

La première fois

La rue des Martyrs est longue, je ne dois pas descendre du trottoir, ni marcher sur la bordure. Dans ma main fermée serrée, j'ai des pièces de monnaie, alors je ne peux pas retourner les têtes de bergère qui tiennent les volets. Je le fais souvent dès que ma mère ne me regarde pas. Quand elle me voit faire, elle me gronde, elle dit que ce n'est pas bien, qu'après les volets claquent et que ça embête les gens. Mais j'aime bien les retourner. Il y a des têtes avec un béret penché et les belles, avec une dame avec une grosse... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 09:54 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
dimanche 21 décembre 2008

Terminale

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->J'avance sur la scène, de face, tout est noyé dans le flou, je n'ai pas mes lunettes, mon cœur bat à tout rompre, les spectateurs du premier rang peuvent voir ma main qui tremble légèrement. Je porte une ample robe vert d'eau, je voulais bleu ciel, mais au Marché Saint-Pierre, la prof n'a pas trouvé, mes cheveux sont tressés haut, et dégagent mon front. Je suis maquillée, les yeux faits, des pommettes, du rouge à lèvres. C'est moi qui... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 05:58 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
mardi 16 décembre 2008

La route du Mesnil.

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Un matin de janvier, un dimanche matin, il est tôt. On a rendez-vous. On se retrouve à plusieurs. Ils passent me chercher. Je suis prête. Je suis la seule à être debout dans la maison. J'ai pris mon chocolat et mon pain. J'ai débarrassé la table sans bruit. Je suis prête, je me suis habillée pour l'occasion. J'attends. Voilà, ils sont là, tous. Pas rasés, l'air embrumé, rigolards. Je sors, je les embrasse. ... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 20:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
mercredi 10 décembre 2008

La cité

C'est un mercredi après-midi de la fin juin, il fait beau.Je sens la douceur de l'air sur mes joues, sur mes jambes et mes bras nus. Je pédale à travers la cité. Je vais à la piscine.J'ai dans la sacoche orange de mon vélo, ma serviette et un change. J'ai déjà mis mon maillot, un maillot une pièce noir et rouge aux couleurs du club. COC, ça pourrait être Club Olympique de C.... mais non c'est Club Olympique des Cheminots. La piscine découverte est au cœur de la cité, en face du centre d'apprentissage, pas très loin des ateliers, et au... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 14:46 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
jeudi 30 octobre 2008

Thierceville

C'était un vieux château de briques. J'y avais une petite chambre, toute petite chambre avec une grande fenêtre. Elle jouxtait le dortoir où dormaient les 15 gamins dont j'avais la charge avec les deux monos garçons qui se partageaient une chambre un peu plus grande à l'autre bout. J'ai aimé cette chambre dès mon arrivée, je pouvais m'y tenir debout, mais pas y faire plus de 3 pas, j'ai aimé ne pas avoir à la partager, j'ai aimé la place du lit même s'il n'était pas bon, j'ai aimé la petite table et la chaise et j'ai aimé surtout la... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 18:42 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 24 octobre 2008

Ite Missa

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> On n'oubliera pas le p'tit gars au missel.On l'oubliera pas. On oubliera peut-être la vieille pleine de poux, celle qui avance à genoux, qui crie quand on la frôle, qui éternue dans des drapeaux, des grands mouchoirs multicolores, qu'elle agite en signe de paix. On n'oubliera pas le gars regarde les filles derrière ses mains jointes. En ricanant, il fait tinter sa clochette et tout le monde baisse la... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 21:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 15 septembre 2008

Le Slow-Club

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Il y avait rue de Rivoli, une cave où on prenait prétexte à écouter du jazz pour faire frotti-frotta, dans la fumée et l'obscurité. Une enseigne lumineuse indiquait l'endroit : deux danseurs de bibop en néons bleu et rouge, très hauts sur le mur. L'escalier descendait raide et la fumée vous prenait à la gorge à mi-hauteur. En bas, le comptoir où on s'acquittait de son droit de passage. Et on entrait : d'abord, le bar... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 21:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 27 août 2008

Au pré

Au fond de la galerie commerciale, loin, très loin de l'entrée, dans un recoin, entre le local des pompiers et le couloir qui mène aux vestiaires des caissières, on n'entend plus que vaguement les appels de la caisse centrale et la musique sirupeuse diffusée par radio-pigeon « je t'endors, tu achètes », et on se croit ailleurs. Ici, il y a une échoppe sombre, étroite et pleine d'odeurs enivrantes de colle, de cuir, de métal travaillé ; neuf mètres carrés, à tout casser, la largeur du comptoir et la place du portillon, à droite la... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 07:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 6 août 2008

Distinction et discrétion

Les bonneteries sont parfois des lieux raffinés, où on parle à voix basse comme à confesse.A la maison des bas, deux vieilles dames vous recevaient avec beaucoup de retenue, s'inquiétaient de vos désirs. Elles vous menaient à un boudoir à l'étage et vous demandaient votre taille.Elles prenaient vos mesures à l'aide d'un mètre de couturière qui ensuite reprenait sa place autour de leur cou. Elles vous apportaient ensuite l'objet en prenant soin de frapper à la porte. Pendant les essayages, elles se faisaient discrètes, ne s'imposaient... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 18:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :