samedi 18 décembre 2010

Défi 128

Regrets Création française :1969.J'avais 8 ans. Yvan Rebroff me  faisait vibrer. Je l'avais vu à la télé. Je l'écoutais à la radio.  J'avais noté le titre du spectacle : " Un violon sur le toit ". J'avais  demandé à mes parents de m'emmener le voir à Paris. Mais nous n'étions pas riches,  enfin pas assez pour nous permettre cette sortie. Je ne suis pas allée  écouter Yvan Rebroff chanter " Ah, si j'étais riche...".  
Posté par Berthoise à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

samedi 4 décembre 2010

Le temps, défi 126

Voici la consigne et voilà où sont les autres participations. "Si j'avais le temps ..." combien de fois répétons-nous cette petite phrase !!! Mais oui si vous aviez le temps ... que feriez vous ??? C'est là notre nouveau défi ! Si j'avais le temps, je participerais. C'est un peu court, n'est-ce pas ? Mais le temps court, s'enfuit, jamais ne pause. Et moi qui cours après le temps qui court,  je ne me pose jamais, c'est ça l'ennui. Si j'avais le temps, je ferais des vers. Je rimaillerais, je béerais aux ... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 8 novembre 2010

Chmury

"- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger?- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !" Baudelaire: Petits poèmes en prose, I (1869)   Et vous chers amis défiants : Que vous inspirent les nuages ?   Les autres textes sont LÀ.   Ce défi, je ne peux pas le laisser passer sans y participer. Voilà  une occasion rêvée de vous raconter ma vie. J'adore raconter ma vie. Qui bien sûr vous passionne.Quand j'étais jeune, j'aimais la poésie. L'âge venant, elle a... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
samedi 16 octobre 2010

défi 119 : Le curieux

La consigne : Il est pesant le secret surpris, si écrasant qu’à l’instar du serviteur du roi Midas, votre personnage, pour s’alléger du fardeau, l’a enfoui dans le sable meuble du désert ; mais une touffe de roseaux a poussé  au bord du trou et le vent s’insinuant entre les feuilles s’est emparé du secret et l’a répété.Soyez ce confident accablé... ou le vent, le roseau, le sable du désert, le secret... à moins que vous ne préfériez être la victime trahie... ou tout à la fois.Défi signé Papistache J'ai tout... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 9 octobre 2010

Guillaume, le cor et le lit

Défi 118 Nouvelle proposition de défi d'écriture :      Seule contrainte : Glissez dans votre texte ces quelques vers d'André Theuriet (1833-1907) tirés de son poème "Petite alouette" "Alouette, tu pars, le gosier tout gonflé                De jeunes mélodies, Et tu vas saluer le jour renouvelé." Prenez votre plus belle plume et  ...  (à vous de compléter) J'aime le son du cor, le soir au fond des bois...Non, pas tellement. Enfin,... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 00:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
mardi 13 juillet 2010

C'est quoi un été sans histoire à suspens... ( 2ème épisode)

Joye propose de se creuser les méninges. Or, donc, Tante Agathe herborisait quand elle perdit en se penchant au-dessus d'une fleur, sa paire de lunettes sans laquelle elle était incapable d'y voir à 3 mètres. Dans la famille, il court même l'histoire qu'on l'a vue un jour, s'excuser auprès d'un poteau qu'elle venait de percuter avec un aimable " Pardonnez-moi , Monsieur, je ne vous avais pas vu ." Mais ce sont que des menteries, une légende familiale de plus comme il en existe dans chaque famille. Le jour ... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 08:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

lundi 12 juillet 2010

C'est quoi un été sans histoire à suspens...

Joye propose de se creuser les méninges. Sortez votre pipe, Sherlock ! À vous de théoriser de quoi il s'agissait...         L'indice n° 1  ramené de la scène du crime : Il y a une photo, mais elle ne passe pas, allez ici pour la voir.     C'est la paire de lunettes de Tante Agathe, cette petite vieille  qui aimait tant herboriser. Elle les avait perdues lors d'une balade où elle s'était penchée pour regarder une petite fleur inconnue d'elle. Les lunettes étaient tombées et... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 09:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 30 mai 2010

« ma Mère Castor à moi »

Imagine, bricole et tout le tralala (voir la consigne là) une Mère Castor factice. La tienne à toi, celle que tu imagines.                                                         Chère Mère Castor,     Tu le sais, la chose informatique recèle pour moi encore bien des mystères. Sans revendiquer comme au début, le titre de quiche du net,... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 16:52 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
vendredi 7 mai 2010

trois lettres

Défi 105 : Trois Les autres textes sont là. Trois heures que je ne lui ai pas parlé. Vite, vite, attendez-moi, je suis tourneboulée, c'est qu'il me manque déjà.Trois jours que je ne l'ai pas vu. Comprenez mon inquiétude, ma peine, ma fièvre et mon émoi.Trois semaines que je suis sans nouvelles. Je me traîne, je languis, je me fane et ternis.Trois mois qu'il est parti. Ma vie est triste sans lui, ma vie me pèse, je suis tarie.Trois ans que je l'attends. Faut-il encore croire à son retour ?Trois lettres sur un livret. DCD.
Posté par Berthoise à 21:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
mercredi 28 avril 2010

À faire d'avril

Mère Castor, pour honorer avril, ses poissons et son fil, ne reculant devant aucun c'est quoi ce truc qu'elle nous demande encore nous voilà bien j'ai pas d'idée pas le temps j'ai pas envie je suis pas d'accord, te propose, sage et docte lecteur, de lui bichonner concocter mijoter tournicoter emberlificoterUn petit souvenir du bout du monde. Ou un petit bout du monde. Ou un bout du monde. Pas plus, pas moins. Avec les moyens de ton bord personnel, avec le monde de ton choix. Qu'il existe ou pas, on s'en fiche.Car il paraît... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 09:25 - - Commentaires [21] - Permalien [#]