samedi 3 mai 2008

Bouquin

J'aime me promener sur les quais quand le printemps revient et qu'une douce chaleur pousse mon dos à aller un peu plus loin. La lumière nouvelle donne aux visages des badauds une mine accorte, leur bonhomie répondant  à mon air réjoui.Sans doute ai-je l'air niais à déambuler ainsi.Je vais.Je fouille dans les grosses boîtes vertes accrochées au muret qui longe le fleuve. Je cherche. Quoi au juste, je ne sais pas.Un livre rare ou une gravure qui me racontera une histoire.Une bande dessinée peuple la jungle... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 17:16 - Commentaires [8] - Permalien [#]

mercredi 30 avril 2008

Bonjour

L'an dernier, j'effectuai un remplacement loin de chez moi, avec des horaires pas sympa dans un lieu bruyant devant un public remuant. Une vraie galère. Mais comme tout n'est jamais tout noir, il avait là aussi, juste à côté, de l'autre côté de la porte, une collègue voisine. Chaleureuse, la collègue, accueillante et avenante.Elle aimait bricoler, fabriquer, bidouiller, et trouvait tout un tas d'idées sur des blogs.Elle avait même décidé d'en ouvrir un .Blog ? blog vous dites.Oui, j'avais bien entendu parler de blogs( des truc... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 17:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 27 avril 2008

Melle Courteneau

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Il y a des gens qui dès qu'on les rencontre, vous évoquent des animaux. Je ne parle pas de ces promeneurs de chiens qui par amour, par manque d'imagination ou par bête mimétisme, semblent vouloir ressembler à leur compagnon. Non, je parle de gens qui vous font croire à la métempsychose. Melle Courteneau, la bibliothécaire, était une poule, oui, une poule. Pas une femme sensuelle, légère et un peu grasse qui appelle à... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 12 mars 2008

Carte 22

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Monsieur Auber, Lucien de son prénom, Lulu pour les copains, Gros Lulu disaient les mêmes dans son dos, Monsieur Lucien Auber donc, était un gros homme, à l'air un peu bonhomme. Il parlait fort, souvent, à tout propos, hors de propos, ponctuait son discours d'un rire qui résonnait dans tout l'atelier de la manufacture. Il aimait rire, Lulu,  il se moquait des gars comme lui, qui passaient... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 20:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]