lundi 10 décembre 2018

Un tableau, une histoire de Lakévio : Charles avait raison et Henri itou

  Homme libre, toujours, tu chériras la mer ! La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme Dans le déroulement infini de sa lame, Et caetera....   Je ne suis pas sur la photo Je suis au bord de l'eau Être en vie n'est pas assez ni trop Je sais c'est rien mais je préfère La seule chose que je sais faire Des ronds dans l'eau Les herbes folles et la rivière Les plages du Finistère Et la mer. C'est Benjamin Biolay qui a écrit cette chanson pour Henri Salvador. Je pourrais la croire écrite pour moi tant ces mots me... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 06:03 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 7 décembre 2018

Plan cul(turel)

Je suis pas mal sortie ces derniers temps : Mucha au musée du Luxembourg. J'ai très envie d'aller à Nancy. L'Art Nouveau m'a toujours fait de l'œil. Concert de midi à l'Opéra Garnier, " Figures de l'Opéra" avec un quatuor de Grétry, un autre de Verdi et un quintette de Meyerbeer.   Le festival "Jazz au fil de l'Oise", avec Vincent Peirani à l'accordéon et François Salque au violoncelle   On est aussi allés au cinoche voir "Le grand bain". Philippe Katherine et Jean-Hugues Anglade y sont au poil. À part... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 17:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 19 novembre 2018

Un tableau, une histoire de Lakévio : Où vais-je, où suis-je, dans quel état j'erre ?

 Carrie Graber     "Voici l'heure où commence l'histoire de Germaine Malorthy, du bourg de Terninques, en Artois." Sur la route, elle cherche le point de rendez-vous du rassemblement. Bien sûr qu'elle participe. Elle a tout bien préparé : les banderoles, le mégaphone. Elle a planché avec Mauricette sur les paroles d'une chanson à reprendre à tue-tête sur l'air de " Merci, Patron ".Mauricette avait suggéré de partir ensemble; Germaine était passée à l'heure convenue devant chez elle. Mais rien, les volets étaient... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 07:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
lundi 12 novembre 2018

Un tableau, une histoire de Lakévio : Concierge mais pas que

Robert Brownhall Je crois que je n'ai jamais rêvé d'être concierge. Peut-on rêver d'être concierge ? On rêve d'être exploratrice, archéologue, tapissière, mais concierge, je vous demande ? La vie a décidé que je serai au service de tous dans un immeuble grand standing de Brisbane. Et la vie est belle.Les occupants ont des besoins raisonnables et exprimés avec politesse et considération. Ils sont respectueux de leur lieu de vie comme de celle qui l'entretient. Ma vie est un peu routinière, soit. Surveiller l'équipe de nettoyage,... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 10 novembre 2018

Queue de paon

  Photos " ma pomme" Itō Jakuchū     Ma version du chef d'œuvre. Queue de paon (Jacques Higelin, Aken Edition) Pour toi mon amour Je voudrais avoir Une longue, longue, longue Longue et large queue de paon Hérissée de plumes Vertes et bleues Avec des centaines d'yeux Aux reflets métalliques Pour t'éblouir et te faire peur Pour te séduire et t'émouvoir Mon coeur Je voudrais avoir Une longue, longue, longue Longue et large queue de paon Et sous un ciel de champ de bataille Un horizon... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 11:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 6 novembre 2018

As-tu bien déjeuné ?

Mon grand-père, l'autre, pas Léon, s'appelait Guillaume. J'étais sa premère petite fille, fille de son premier fils. Il m'aimait bien. C'était un drôle de bonhomme, ancien marin breton, terre-neuva, devenu ouvrier agricole dans le Vexin. Les premiers temps de son arrivée en "France", il retournait faire des campagnes de pêche. Et puis il a arrêté. Il buvait. Beaucoup. Beaucoup trop. Quand il avait bu, il battait sa femme et ses enfants. Il avait de nombreux enfants. 15. 3 sont morts avant leur première année mais 12 sont arrivés à... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 09:32 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 25 octobre 2018

Bach, le jazz et la madeleine

Chez Walrus, on parle Bach et des interprétations jazzy qui furent à la mode ( lui, Walrus, dit : en vogue, rapport à la maison de disque) quand j'étais gamine.Un commentateur est même allé chercher un truc de Loussier. Je me souviens que les stations service dans les années 60-70 essayaient de fidéliser les clients en leur offrant des 45 tours pour quelques pleins achetés. C'était moi qui choisissais le disque.C'est comme ça que les Moody Blues sont entrés dans la maison. Et Jacques Loussier. Déjà à l'époque j'avais une mémoire... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 18:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 15 octobre 2018

Un tableau, une histoire de Lakévio : Médor

C'est une voiture comme ça qu'il me faut.Elle est spacieuse, moderne. Et je pourrais y caser Médor sans problème. Il aime si peu la pluie et il pleut si souvent ici. Oui, une voiture, voilà la solution.Bon, faut encore que j'obtienne mon permis. Et que je mette des petits de côté. Ça doit coûter bonbon un carrosse pareil. Ça va faire cher la niche. - " Pardon, Monsieur. Non, non messieur-dame je ne veux pas vous griller la politesse, non. Monsieur, je voulais vous poser juste une question. Ça va chercher dans les combien une... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 6 octobre 2018

Triste vie que celle de tante Bé

Tante Bé, c'est Gilberte, la grande qui tient son petit frère dans ses bras. Berthe, la souriante, mon arrière-grand-mère, mère de ma grand-mère, mère de ma mère, était née hors mariage. Elle avait été élevée par ses grands parents, à côté de Forges les Eaux. Gilberte, sa première fille, était née aussi hors mariage. Honte ! Honte sur cette famille de rebouteux, tous un peu sorciers. Je ne sais pas si Berthe et sa mère avaient les mœurs légères ou si le droit de cuissage avait sévi dans la ferme où elles trimaient. Toujours est-il... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 12:12 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 2 octobre 2018

Ah ! Les belles bacchantes.

Le prix de la moustache la plus remarquable va à celle du cousin Émile. Dont je ne sais rien, si ce n'est qu'il avait de une sacrée moustache. Le prix le plus triste va aux moutaches patriotiques de Henri, Eugène et Émile, frères de Mayen morts tous trois à la guerre. Terrible de perdre ses enfants à la guerre, pauvre trisaïeule. Le prix de la moustache la plus dicrète va celle de Papa Léon, le meilleur des grands-pères. Les plus endimanchées sont celles de l'oncle Valère le jour de ses noces avec la tante Annonciade et... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]