dimanche 10 janvier 2010

Ténacité

Si notre héroïne est un peu paumée et ne sait pas où cette histoire l'entraine, je dois bien vous avouer que moi-même suis légèrement hésitante quant au chemin sur lequel je vais la mener. Elle est allée au rendez-vous. Pas bien vaillante, mais elle y est allée. D'abord, elle s'est préparée. Et ça n'a pas été le plus facile. Embarrassée qu'elle était. Comment  se présenter devant un homme qui voulait bavarder ? " On bavardera. " lui avait-il dit au téléphone. Ça n'éclairait pas sa lanterne, comment s'habille-ton pour bavarder ?... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 19:32 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 8 janvier 2010

Fierté

3ème partie, croyez-vous que je vais en voir le bout ? Il devait tout de même avoir un truc. Parce qu'elle l'avait écouté, elle avait répondu. Ça n'avait pas été facile, mais elle avait répondu. Ils avaient parlé, ils s'étaient parlés. Par moment, elle tressaillait comme lorsqu'on sort d'une rêverie et se disait "Qu'est-ce que je fous là ?". Et de nouveau, elle se laissait bercer par le flot incessant de paroles. Il n'avait pas l'air pressé. Il parlait, il posait des questions, elle répondait et se surprenait à en... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 15:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
mardi 5 janvier 2010

Perplexité

2ème partie du truc, bon sang, si j'avais su que ce serait si long. Et puis, elle l'avait rencontré. Et là, c'était pas normal. Elle n'aurait jamais dû le rencontrer. Ces mecs-là lui faisaient peur. Devant eux, elle se sentait trop.... pas assez....Elle les fuyait comme la vérole. Celui-là, elle aurait dû commencer par se tailler. Celui-là, elle se disait: " L'est pas pour toi, oh non. Trace la route, c'est pas ton créneau. " Son créneau à elle, c'était celui qu'elle ne reverrait pas, celui qui la prendrait, qui la... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 15:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
dimanche 3 janvier 2010

Simplicité

1ère partie d'un truc qui s'avère plus long que prévu. Elle tenait à son confort. Elle portait des souliers plats. Parce qu'elle aimait se mettre à courir comme ça dans la rue. Quand l'envie la prenait, elle courait. Et courir avec des talons, ben c'est coton. Ses vêtements : elle aurait bien voulu avoir l'air sophistiqué des fois, c'est vrai jean et jean, même si ça vous moule le derche, c'est jean. Froufrous et falbalas, elle regardait et disait, c'est pas pour moi. Elle avait les cheveux courts, qu'on lave sous la douche et... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 19:15 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
dimanche 27 décembre 2009

Mangrove

Le Douanier Rousseau "La charmeuse de serpents"   photo d'un palétuvier par un Stéphane sur un forum-tropical. Je ne suis jamais allée dans les îles, ni dans la jungle, je supporte mal la chaleur, mais la luxuriance de la végétation m'enchante. Ce billet n'a aucune prétention de véracité, ni d'authenticité, aucune, c'est juste un rêve de chaleur en ces premiers jours d'hiver. Et puis j'ai vu que les histoires de roses trémières ( Émily Loizeau et Danyel Waro se posent plein de questions à propos des roses trémières )... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 09:15 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 18 décembre 2009

La rechute

Préambulons un peu : s'il m'arrive de vous raconter ma vraie vie, je me donne l'autorisation aussi de dramatiser, de mettre en scène, j'ai la liberté de dire ce que je veux. Voilà, riches de cette mise au point, allons'y gaîment.   ( C'est Pandore, une fois la boîte ouverte, mais je ne sais pas de qui)   Mes vieux démons sont revenus. Ils ont mis à mal toutes mes bonnes résolutions et je suis retombée telle une pauvre guenille dans mes travers  et dans mes vices. Je m'y roule avec délice. Je niche un peu honteuse... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 12:30 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 24 novembre 2009

odalisque

J'associe le mot à celui d'idole. Celle qu'on regarde de loin, qu'on admire, qui s'offre aux regards mais ne se donne pas. Celle-ci est l"odalisque aux magnolias" de Matisse. Alanguie, satisfaite, repue. Odalisque. Il y a aussi les tissus précieux : des velours frappés, des satins moirés, des soies chatoyantes. Et les parfums alourdissent l'air : l'ambre précieux et animal, le cèdre, la mousse des bois, le néroli, le musc. Elle mange, en sirotant un thé très sucré, des pâtisseries poisseuses et fondantes ; la cannelle, le miel et la... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 17:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 5 octobre 2009

Tant pis pour la saison.

On va faire comme si c'était le printemps et parler d'amour. Quand j'étais belle, j'étais très sage. Jamais on ne me vit au bras d'un garçon. On m'a mariée très vite à mon très jeune fiancé. Je rosissais sous ses regards et frémissais sous ses baisers. Et l'engagement qui nous unit est pur, et fort, et éternel. Je suis la femme d'un seul homme. Les fleurs d'oranger qui ont ceint mon front devant Monsieur le curé ne faneront jamais. Au fond de ma poche, j'ai trouvé un vieux ticket de métro. De métro parisien. Je me suis... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 21:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
samedi 26 septembre 2009

Quatre sous

Avertissement : ne prenez pas pour argent comptant tout ce que je raconte. C'est valable pour ici comme pour ailleurs. - C'est dur, mon Dieu, que c'est dur !- De quoi te plains-tu ? T'as tout. Une maison, un boulot, un mec.- Ben, t'as tout compris, c'est ça qui est dur.- Arrête de te plaindre, y'en a plein qui voudraient être à ta place.- Je la leur laisse, ma place. Venez'y, elle est tout chaude.- Et pourquoi ne changerais-tu pas ? - Et changer quoi ?- Ben je ne sais pas : changer, changer de lieu, changer de boulot, changer de mec,... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 22:57 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 25 septembre 2009

Les trois grâces

Quand j'étais à l'École Normale, nous étions une promotion très nombreuse, plus de 150. Il y avait donc des styles, des genres, des façons d'être très différents. Il y avait en particulier trois jeunes filles, je suppose qu'elles étaient jeunes filles, ingrates, terriblement vieux jeu et mal dans leur peau.  Avec la gentillesse qui fait honneur aux  potaches et la tolérance qui caractérise les étudiants, nous les avions surnommées les trois Grâces. Rien de bien original, c'est vrai. Je crois que si j'avais à les fréquenter... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 05:46 - - Commentaires [19] - Permalien [#]