samedi 30 mai 2009

Ständchen D 920

Eh bien voilà, je vous expose mon souci. Depuis déjà quelques jours, j'essaie de vous faire écouter une jolie musique, celle que j'écoute en ce moment. Mais deezer ne veut pas. Il est d'accord pour vous faire écouter plein d'autres trucs, mais pas la jolie musique que j'aime. Et je ne sais plus installer une vidéo you tube sans tout désorganiser dans ce joli blog. Tout devient rose. J'aime bien le rose, mais point trop n'en faut. Il existe  deux versions de ce morceau : une pour alto et voix d'hommes et une pour mezzo et voix de... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 21:40 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 14 décembre 2008

La clarinette, le froid et les ados

Louis Sclavis sans Vincent Courtois.  Foutrebleu ! pourquoi aujourd'hui, je n'y arrive pas alors que je fais tout ce que m'a enseigné Madame de K. Pourquoi ça marche pas ? Allez sur Deezer et tapez Louis Sclavis, vous verrez c'est très bien.Joie des ados. Ils grognent, râlent, vitupèrent. Ils ne savent pas ce qu'ils veulent ou bien le savent trop. Elle veut être grande, elle veut qu'on la laisse, et dans la minute qui suit demande une attention de nourrisson. Il discute, parlemente, négocie, tranche, énonce des vérités d'un... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 08:58 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 17 novembre 2008

L'air qui court ( 3ème partie)

Mon mari et moi adorons nous chipoter, nous disputer et notre mauvaise foi n'a d'égale que  notre plaisir à contrer l'autre. Dès les premiers mots, nous avons échangé des vacheries. Quel âge, tu me donnes ? Bah, la petite quarantaine. Il en avait 37, et je savais très bien qu'il ne le prendrait pas bien. Et tu fais quoi ? Instit. Ah, instit. Sac à dos, pataugas. J'étais sappée comme une princesse, jupe noire et talons hauts. Nous n'avons pas cessé depuis ce jour. Nous ne ratons jamais... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 21:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 24 septembre 2008

Mon piano

L'accordeur est là. Il ausculte le  ventre de mon piano et lui fait dire son histoire. C'est un Mussard, un des derniers. Il date de 1929, un an avant la disparition de la maison Mussard. Il est en noyer très sombre presque noir. Les marteaux ont été changés et le clavier en ivoire remplacé par un en galatite en 1969. L'année où mes parents l'ont acheté. Ma mère était allée à Paris, rue Poncelet, chez  Monsieur Gabriel Jochum, pour chercher cet instrument qui représentait plusieurs mois de leurs salaires. Je prenais des... [Lire la suite]
Posté par Berthoise à 20:55 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :