samedi 10 janvier 2009

défi 42

Et vous, quelles sont ou ont été vos malices amoureuses ???

et toujours : samedidefi@hotmail.fr

Les autres participations sont là.

Est-ce que je vous l'ai déjà dit ? Non, il y a des secrets qu'on dévoile difficilement.

Il en est qu'on raconte rapidement en marchant dans les bois, en attendant le train, ou dans les rayons en poussant son chariot. Il y en a qu'on fait vivre aux fins de repas quand l'ambiance est aux rires. Ces choses-là sont légères, on les oublie rapidement. Mais il y a d'autres secrets, des.. dont on n'est pas bien fier, qu'on chuchote à l'oreille, imposant le silence.

Je vais vous dire des choses, vous ne les répèterez pas.

Je ne fus pas toujours bien sage. Il fut un temps où j'aimais trouver dans mon lit, un amant quel qu'il fut, pourvu qu'il fut ardent et toujours différent.

En ces temps éloignés, je savais me faire belle. J'employais les onguents, utilisais les fards, et jouais des parfums. J'allais à la ville le soir, et en fin de semaine, pour chercher le bel homme qui saurait m'enchanter. J'avais appris les danses, celles qui ensorcellent. Je savais les pas qui font venir les amis. Après mes folles nuits, ivre de musique, et rompue par les charmes, je rentrais à l'aurore, pour reprendre la route qui mène au droit chemin. Je croyais, fille folle, que je menais la danse, que je tenais ces hommes comme aux creux de mes mains.

Je me trompais, bien sûr, vous l'avez deviné.

Celui que j'aperçus ce soir-là me conquit. Il avait des airs pour lesquels je fondais. Il me laissa venir, jouant l'indifférent, il aiguisa ma soif, et provoqua ma fin. Il joua mon propre jeu, affûta les mêmes armes. Et je devins la proie, ayant été chasseur.

Je ne regrette en rien

ma défaite cuisante.

J'ai perdu, je l'avoue,

au jeu des amourettes.

Il demanda ma main.

Je dis oui, rougissante.

Il devint mon époux.

Jamais je ne regrette.

Moralité : Méfiez-vous, jeunes filles, des amours sans lendemain

Écoutez les conseils d'une qui se croyait libre.

Si vous voulez garder les atouts dans vos mains

Restez sagement chez vous et lisez un bon livre.

Posté par Berthoise à 12:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


Commentaires sur défi 42

    C'est une belle participation Berthoise! C'est vrai que la morale (rester dans un bon livre) ne doit pas aider beaucoup pour une rencontre...

    Posté par tilleul, samedi 10 janvier 2009 à 16:19 | | Répondre
  • Re-bravo !!!

    Posté par joye, samedi 10 janvier 2009 à 20:12 | | Répondre
  • Tilleul > à l'époque, si je cherchais des rencontres, je ne cherchais certainement pas un mari.
    Joye > Merci-encore.

    Posté par Berthoise, dimanche 11 janvier 2009 à 07:35 | | Répondre
  • Joli ! On rencontre dans les livres bien des princes charmants, mais ils ne sont hélas que de papier.

    Posté par la Mère Castor, dimanche 11 janvier 2009 à 09:34 | | Répondre
  • Oh ! (fait-elle d'un ton faussement indigné mais vraiment amusé)

    Posté par Tiphaine, dimanche 11 janvier 2009 à 15:04 | | Répondre
  • Mère Castor > Tu as bien compris mon souci de l'époque, mes héros, je les aimais incarnés.
    Tiphaine > Si je t'ai amusée, j'en suis ravie.

    Posté par Berthoise, dimanche 11 janvier 2009 à 15:54 | | Répondre
  • Pff !

    Ces gonzesses toutes les mêmes : On peut être charmant sans être prince et vice vertu, comme j'aime à dire. Bises

    Posté par Martin-Lothar, dimanche 11 janvier 2009 à 21:31 | | Répondre
  • " Restez sagement chez vous et lisez un bon livre " : il y a des livres peu sages cependant et parfois très bons.

    Posté par Prax, lundi 12 janvier 2009 à 08:59 | | Répondre
  • Prax > Mais on peut rester chez soi sans être sage aussi.
    Martin-Lothar > Pas de prince charmant, non, non, je n'ai jamais dit que je cherchais un prince charmant.

    Posté par Berthoise, lundi 12 janvier 2009 à 20:20 | | Répondre
  • encore un petit bijou ce texte...
    seule critique : la police pas très lisible fait mal aux yeux(mais que fait la police?)

    Posté par zigmund, lundi 12 janvier 2009 à 23:39 | | Répondre
  • Si vous passez pour une conne à l'écrit, ce n'est qu'en rédigeant des commentaires ridicules chez moi. Ici, vous êtes plus que brillante. Ici c'est moi qui passe pour un con, à m'obstiner de vouloir écrire... Très chouette texte

    Posté par STV., mardi 13 janvier 2009 à 09:01 | | Répondre
  • Vas-y Berthoise

    et récidive dans tes billets bien ficelés. Comme zigmund, j'ai eu des difficultés à le lire à cause de la police (non, pas aux trousses).

    Posté par Filo Filo, mardi 13 janvier 2009 à 12:29 | | Répondre
  • FiloFilo > J'ai pourtant la vue basse et c'est clair, peut-être n'as-tu pas la police que j'ai utilisée.
    SVT > Jamais, votre blog est un des premiers auxquels j'ai été accrochée. Sans déc'.
    Zigmund > Faut peut-être consulter ?
    Non, mais suivant les polices qu'on a sur son ordi le texte ne sort pas pareil.

    Posté par Berthoise, mardi 13 janvier 2009 à 18:44 | | Répondre
  • Je suis indignée, comme Tiphaine, mais pas pour la même raison : comment peut-on donner un conseil aussi honteux ? Ne pas sortir ? Ne pas profiter ? Ben ça serait trop dommage !...


    Moi aussi, fut un temps, "mes héros, je les aimais incarnés" mais pas les ongles (oh que c'est une moche plaisanterie, oui je sais...)(j'ai honte) ;-p

    Posté par madame de K, mercredi 14 janvier 2009 à 09:14 | | Répondre
  • C'est ce que je me tue à expliquer à mes amis hommes : "Les filles sages sont les plus dangereuses."
    Mais comme ils ne croient pas en ma sagesse amicale, ils sombrent.

    Posté par Sorgina, mercredi 14 janvier 2009 à 09:43 | | Répondre
  • Madame de K. > ce que je voulais dire c'est que quand on sort, on peut parfois revenir avec ce qu'on n'attendait pas. Un mari par exemple alors qu'on cherchait un amant.
    Sorgina > Toi, sage ?

    Posté par Berthoise, mercredi 14 janvier 2009 à 18:35 | | Répondre
  • beaujour berthoise

    "Il avait des airs pour lesquels je fondais. Il me laissa venir, jouant l'indifférent, il aiguisa ma soif, et provoqua ma fin."
    c'est étonnant comme ils sont champions à ce jeu !
    douce journée à toi.

    Posté par rsylvie, mercredi 21 janvier 2009 à 10:47 | | Répondre
  • Sylvie > Bienvenue, toi aussi tu en as rencontré, des rusés comme ça ?

    Posté par Berthoise, mercredi 21 janvier 2009 à 19:47 | | Répondre
Nouveau commentaire