c'est du tout venant

jeudi 26 mars 2020

26/03

Retour à la maison pour diverses raisons : confinement, isolement, risques de contamination...

Je suis rentrée lundi. Et c'est dur. Je suis très fatiguée, très fatigable, sans doute fatigante aussi. La tonne de briques que je porte sur mes épaules s'est un peu allégée mais si peu. Malgré tous les opiacés que j'avale, je ne suis bien qu'allongée. Complètement allongée, comme pour dormir. Pas facile pour lire, écrire ou même regarder la télé. 3 semaines, ça fait 3 semaines que j'ai été opérée et je suis encore allongée 18h sur 24. Et encore je crois que c'est plus.

Je ne vous montre pas la cicatrice, il me reste un peu de pudeur et j'ai pitié des âmes sensibles. Elle fait 15 cm. Du cuir chevelu (rasé) jusqu'au debut du dos, La chir a raboté 5 vertèbres, élargi le canal cervical et les foramens.

En bref, je déprime un peu, j'ai envie qu'on me plaigne et qu'on porte le fardeau avec moi.
Je sais que vous ne le pouvez pas , bien sûr, mais j'ai hâte de retrouver allant et bonne humeur.

IMG_20200311_101826

IMG_20200312_181045

IMG_20200321_105313

IMG_20200323_071616

IMG_20200315_065530

Posté par Berthoise à 13:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


lundi 16 mars 2020

16/03

Jour 1 de ma vie de recluse. Je voue un culte à la mémoire de Graham Bell pour sa géniale invention. Vous me suggérez d'écrire. Je suis d'accord avec vous ça occupe mais ( il ya toujours un mais, sinon ç'est pas drôle ) mais dis-je, écrire est compliqué. Physiquement compliqué. Marcher les bras ballants me fait mal. Le poids des bras tire sur mes épaules. Je ne suis pas capable de porter une bouteille d'eau à 2 mains. Alors écrire un texte sur la tablette.....

Néanmoins,  je suis contente de garder un lien avec vous.

 17h30 : l'infirmière vient de passer. Ça y est, on est confiné dans nos chambres. Plus de repas en salle à manger, plus de visite médicale systématique ,  juste en cas de besoin. On continue la rééducation. Ouf ! On est là pour ça.

Posté par Berthoise à 16:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

samedi 14 mars 2020

14/03

Ça y est,  la crainte que j'avais se réalise. Nous sommes confinés à partir de lundi. Plus de visites, plus de sorties.
L'enfermement.
Il va falloir se serrer les coudes entre patients  et j'ai peur que la tension monte très vite.
Des lits sont libérés pour accueillir des malades de l'hôpital de B., qui lui soignera les gens victimes de l'épidémie.
Je suis actuellement dans une chambre individuelle mais j'ai bien peur que ça ne dure pas.
Que d'incertitudes ! Fragilisé par la maladie et/ou les douleurs, sans le soutien de nos proches, on va vite déprimer.
Déjà,  je sens le bourdon me guetter,  j'ai beau avoir une vie intérieure très riche, je ne suis pas sûre que ça suffise.

Posté par Berthoise à 10:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 11 mars 2020

11/03

Je suis arrivée au CRF lundi. Le transfert m'a bien fatiguée. Ma chambre a une jolie vue sur l'église. Elle est calme. Hier ont commencé les bilans. Le projet thérapeutique consiste en soins à la cicatrice, massages antalgiques, travail de l'équilibre, rééducation à la marche et endurance. C'est bien, ça correspond à ce que j'attends de ce séjour. C'est prévu durer 4 à 6 semaines.

Les visites sont encore autorisées mais restreintes à 1 visiteur  par jour et par patient. Nous sommes dans l'Oise. Et le bruit court qu'elles vont être interdites. Ça, c'est dommage  mais c'est vrai qu'il y a ici des gens très fragiles. On verra.

Je vis avec une minerve en permanence et un bloc de béton sur les épaules. On tâtonne pour le traitement antidouleur. Je ne veux pas de morphine ni d'acupan. Alors on tâtonne sur les doses de tramadol.

Je lis, enfin j'essaie,  des trucs pas trop durs. J'écoute de la musique. Je suis le plus souvent allongée,  l'histoire d'alléger mon fardeau.

Voilà les dernières nouvelles

Posté par Berthoise à 03:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 23 février 2020

Et la santé ?

Il y avait longtemps qu'on n'en avait pas parlé. Faisons un rapide point de l'évolution de la maladie.
Difficultés et fatigabilité à la marche.
Sensations de perte d'équilibre.
Parasthésies dans les jambes.

Devant ces symptômes, la rhumato a prescrit un irm. Pas bon, l'Irm, pas bon du tout. Il a révélé des signes de myélopathie cervico-arthrosique et thoracique.

 

Opération des cervicales prévue le 5 mars. Ensuite petit séjour en centre de rééducation. On avait pourtant dit que je n'étais plus malade. Je suis en retraite.

J'ai confiance en la chir qui m'a déjà opérée. Ça tombe bien, on risque de se revoir. La moëlle souffre en 2 autres endroits, plus bas dans le dos. Alors si on vous dit que l'arthrose ça fait mal, mais que c'est pas grave, faut pas le croire. Ça peut devenir très, mais alors très très facheux.

Bon je vous laisse, j'ai des fiches à préparer pour expliquer  le fonctionnement de la maison et ses divers appareils ménagers à un mari très peu concerné en temps ordinaire.

Posté par Berthoise à 12:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 12 février 2020

Où ?

 

IMG_20200203_121430

IMG_20200205_103108

IMG_20200204_140412

IMG_20200204_171018

Posté par Berthoise à 17:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 26 janvier 2020

Jeu du Goût : Le dos

http://le-gout-des-autres.blogspirit.com/media/01/02/3896526596.jpg

J'aime voir les hommes de dos. Pas pour reluquer leurs fesses, non pas qu'un beau petit cul ne m'émeuve pas, mais j'aime les dos. Larges et hauts, s'il vous plaît. Des épaules, une ceinture scapulaire (c 'est une zone très mobile, animée par des muscles puissants qui peuvent être explorés à l'examen clinique par la palpation, c'est W...qui le dit ; j'ai acquis du vocabulaire anatomique ces derniers temps, c'est fou) bien dessinées.
Il y a des hommes qui craquent devant une peau laiteuse et des cheveux roux. Moi, ce sont les hommes grands et bien bâtis qui me font rêver. Je ne suis pas la seule, bien sûr. Un dos puissant offre la promesse d'une étreinte collée-serrée satisfaisante. Enfin, c'est l'idée que je m'en fais.

Bon, Pépère, là, ne répond pas tout à fait à mes exigences. En plus, les jambes écartées, je trouve ça plutôt vulgaire. À croire qu'il  soulage sa vessie par la fenêtre ouverte.

Je serais la Bichette qu'il attend, j'y réfléchirais à deux fois avant de soulever mon jupon et de tomber la tournure.

 

 

 

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

mardi 17 décembre 2019

Billet mensuel

Depuis le 14 novembre, je suis officiellement en retraite. Et j'en suis ravie. J'ai changé de statut : je ne suis plus malade, je suis retraitée.
Depuis fin novembre, je n'ai plus de kiné. Mon kiné chéri veut rentrer en Pologne. En janvier, je ferai la connaissance d'une jeune femme qui le remplacera. Mais n'allez pas croire que je suis désœuvrée pour autant, j'ai trouvé à m'occuper. Je pratique le taï-chi dans une association qui vient de se créer. Je vais à la piscine avec une copine.

Le centre de rééducation où j'ai été hospitalisée il y a 2 ans, m'a demandé d'aider deux kinés polonais à pratiquer le français. Je vais donc tous les soirs au centre pour discuter avec eux et les aider à préparer leur entretien avec l'ordre des kinés.
Je trouve ça passionnant. Et je les trouve très courageux, ces 2 hommes qui, pour des raisons différentes, ont choisi de travailler dans un pays qui n'est pas le leur.

J'espère leur apporter ce dont ils ont besoin.

Mais parfois me vient cette phrase : " Mais que diable qu'allait-elle faire dans cette galère ?"

Ici, nous sommes peu impactés par les grèves, privilège de la campagne. Mais je pense à mes enfants qui rament dans les transports et les manifs.

-7505737240396887276

2364902759799569743Photos : Poulette

 

Posté par Berthoise à 13:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 11 novembre 2019

Jeu du Goût : Du bonheur de la toilette.

http://le-gout-des-autres.blogspirit.com/media/01/01/2443420521.jpg

Quand j'étais petite, nous habitions un logement de fonction dans une école, au premier étage d'une vieille maison. Le rez de chaussée était partagé en deux appartements où vivaient deux demoiselles. Les commodités étaient au fond de la cour. On se lavait à la cuvette. Une fois par semaine, on m'asseyait dans la cuvette ; mes parents, eux, sortaient un tub pour la grande toilette. Je n'ai jamais vu ce tub dont ma mère m'a parlé très récemment.
Plus tard, dans le nouveau logement de fonction, il y avait tout le confort moderne : chauffage central à air pulsé, toilettes et salle de bain. Avec une baignoire sabot. Le luxe. On prenait le bain, une fois par semaine, le dimanche matin. Pas avant la messe, on n'allait pas à la messe. Chez mes parents, le dimanche matin, on attendait le camarade qui vendait "l'Humanité dimanche".

Après, à l'internat, dans le dortoir, il y avait 4 douches pour 50 élèves. Alors, j'ai continué à faire ma toilette au lavabo.

Bien sûr, dans les logements que j'ai occupés, adulte, il y a toujours eu soit une douche, soit une baignoire. Mais, j'aime faire ma toilette au gant devant le lavabo.
Je me sens propre après m'être étrillée.

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 14 octobre 2019

Jeu du Goût : Rupture

Aldo Balding.jpg

Aldo Balding

Certaines explications sont nécessaires, voire indispensables, voire inévitables. Pas agréables. Mais il faut s'expliquer. Qu'importe l'endroit, sur un pont, dans un jardin, dans un café pourvu que l'espace soit ouvert, la fuite possible. Quand les émotions débordent comme le lait, il faut pouvoir partir, laisser refroidir et faire le ménage après.

Ce n'est pas drôle de dire à des gens qu'on aime que la relation ne convient plus. Qu'elle laisse un goût amer à chaque rencontre.
On le dit, le plus gentiment possible et on s'en va.

Sur un pont, c'est symbolique : chacun rejoint sa rive pour continuer sa vie.

 

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 28 août 2019

Il faut aimer.

Nous sommes allés nous balader à Nancy. Nous avons passé 2 nuits dans une chambre d'hôtes chez un vigneron. Nous avons visité les musées pour lesquels nous avions fait le déplacement.

Sans vouloir plagier Heure-Bleue : " C'était bien."

 

IMG_7434

IMG_7433Autoportrait à la coupe : Il faut aimer.

Posté par Berthoise à 14:30 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

lundi 26 août 2019

Jeu du Goût : Lilas.

 

devoir de Lakevio Lilas Manet.jpg

J’aime le lilas.
Et vous ?
Qu’avez-vous à raconter sur le lilas ?
Je vous demande ça parce que justement un souvenir m’est revenu à propos de lilas.

 

Lilas, c'est un joli prénom. On rencontre des Marguerite, Jacinthe, Rose, Violette, Flore et même des Fleur.

Je trouve que Lilas est un joli prénom qui sent bon le printemps. Pourquoi diable faut-il qu'il soit si mal porté ?

Je connais une Lilas. Oui j'ai cette chance. Enfin... chance, attendez la suite, on reparlera de chance après.

Lilas est une copine. Une collègue. Une connaissance.
C'est surtout une emmerdeuse. Jalouse, un peu sournoise, franchement mauvaise. Du genre à faire un esclandre en réunion parce que vous ne l'écoutez pas jacasser. À faire les poubelles derrière vous pour vérifier vos rebuts. Une emmerdeuse, je vous dis. Pourtant toute miel quand vous la croisez. Comme ce matin à la supérette du coin.

Comme le lilas, le parfum est enchanteur mais veillez à ne pas garder le bouquet trop longtemps, il empuantira la pièce rapidement.

 

Lu : La pension Vanilos d'Agatha Christie
Au petit bonheur, la chance d'Aurélie Valognes

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 22 août 2019

Photo et téléphone.

Mon appareil photo rend l'âme. Il ne zoome plus. J'en suis fort marrie.

Mon téléphone peine à recevoir les messages trop lourds. Pourtant, je fais le ménage régulièrement.

IMG_7296


Alors, j'ai décidé d'acheter un nouveau téléphone. Le cahier des charges était simple : un appareil photo avec lequel je puissse téléphoner. J'ai consulté l'internet, comparateurs et toutim. J'ai interrogé mes amis. Je me suis déplacée dans quelques boutiques. J'ai pris conseil auprès du Grand.  Et puis, j'ai arrêté mon choix. C'est le chinois qui a gagné. Allez, c'était la Chine, la Corée ou les USA. Je serais bien restée fidèle à la Finlande, j'avais envie mais le Grand m'a convaincue.

 

Bientôt, je repars en Bretagne. Oui, encore, je ne m'en lasse pas. Je pars avec les copines retraitées de cette année. Avec une amie de Port-Manech nous allons leur faire découvrir la région. Ce sera bien.

Photo1801

Lu " Au petit bonheur la chance"  AUrélie Vallognes.

Posté par Berthoise à 14:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

lundi 12 août 2019

Le jeu du Goût : Digression - son & lumière

école.jpg

Il est un âge où avoir une dent qui bouge est une fierté.
Plus tard, bien plus tard, avoir une dent qui bouge est une calamité.

Question de temps. Saviez-vous que la musique, c'est du temps compté ? C'est la définition que nous en avait donné un chef.

Dans le même esprit, j'ai découvert que le dessin, la peinture c'est la lumière.

IMG_7176

IMG_7168

IMG_7167

IMG_7163

Demain, à l'aube, je pars en Bretagne pour quelques jours. Je ne viendrai commenter chez vous que plus tard.

 

 

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 4 août 2019

Petit jeu d'Heure-Bleue

Quatre emplois que vous avez faits dans votre vie.
Quatre films que vous regarderiez encore et encore.
Quatre lieux où vous êtes allé(e) en vacances.
Quatre endroits où vous avez vécu.
Quatre choses que vous faites chaque fois que vous allez sur le net.
Quatre endroits où vous aimeriez être en ce moment.
Quatre personnes à qui vous allez refiler le bébé :

 

- Animatrice en centres de vacances. Mono en colo, pour faire simple.
- Vendeuse de tissus, lors de braderies pour une amie commerçante. Plusieurs années de suite, j'aimais bien, c'était assez festif. Et puis les tissus, je préfère à la charcuterie.
- Employée dans une librairie-papèterie pour une rentrée.
- Instit, une carrière complète qui prendra fin officiellement le 14 novembre 2019, date à laquelle je serai radiée des cadres pour invalidité.

 

- "Quand Harry rencontre Sally"
- "Le bon, la brut et le truand"
- "Le père Noël est une ordure"
- "Quatre mariages et un enterrement"

 

- Concarneau, of course.J'y retourne mi-août et aussi début septembre.
- Ganeshpuri, Maharastra, India. Il y a longtemps.
- L'île du Levant.
- Tarbes, pour y voir des amis.

 

J'ai toujours vécu dans l'Oise :
- Neuilly en Thelle
- Chambly
- Beauvais
- Compiègne
Vous me permettez de garder pour moi où je vis depuis 35 ans.

 

- Je relève mon courrier et je vire les pubs.
- Je vérifie mes comptes.
- Je regarde la météo.
- Je joue.

 

Ce sont les lieux fantasmés où je ne suis jamais allée mais que j'aimerais visiter :
- L'Irlande
- L'Écosse
- Florence
- Les chutes du Niagara

 

Je refile le bébé à Walrus, Adrienne, Val et celui ou celle qui voudra.

 

Lu "Éclair d'été" Tamara MacKinley

" Le fil des souvenirs" de Victoria Hislop.

 

Posté par Berthoise à 13:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 19 juillet 2019

Pivoines

Foin des coquelicots, ils fleurissent partout sur la toile, sauf dans les champs, en ce moment. Quoique, je trouve qu'on en voit plus cette année.

Non, penchons nous plutôt, si votre dos le permet, sur les pivoines. Oui, je sais, elles ne sont plus de saison, m'en fous.

P1030481-001

Déjà, ça sent bon et en plus elles sont le symbole de la beauté féminine et de l'amour en Chine.Résultat de recherche d'images pour "pivoine estampe"

Si c'est pas chouette pour une fleur.

 

J'ai un pied de pivoines dans le jardin. Je veille à couper un bouquet avant que la pluie ne fasse verser les grosses têtes. Je me suis laissée prendre plusieurs années de suite. Depuis, je surveille la floraison comme le lait sur le feu.

fleur15

Photo1272

Lu "La maison des hautes falaises " de Karen Viggers

" La délicatesse " de David Foenkinos

Posté par Berthoise à 15:53 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 4 juillet 2019

Été

fleur14

Je m'occupe. Je lis. Je n'écris plus guère. C'est que j'ai d'autres choses à faire. Comme repeindre les toilettes. Aménager ma chambre. Tondre la pelouse. ...Et les tâches de la vie quotidienne.

Oui, oui, je vais mieux. Je fais plein de choses mais à mon rythme et je me repose après. Bref, j'ai appris à vivre au ralenti.

Je pense à vous souvent, un peu penaude de vous laisser en plan. Allez, demain je regarde si ce que Lakévio propose m'inspire.

À bientôt.

Vu " MIB III"
Écouté Nicolas Dautricourt et Dimitris Saroglou( violon & piano), "Sisters in crime" ( soprano, contralto, piano) au Festival du Vexin
          la fête de la musique à Concarneau

Vu le musée de la faïence et la faïencerie Henriot à Quimper
Lu " La sorcière" de C.Läckberg
    " Salina" de Laurent Gaudé
    " Parfum de glace"&" Hôtel Iris" de Yôko Ogawa
    " Délires mortel" de Kathy Reichs

Posté par Berthoise à 12:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 27 mai 2019

Un tableau, une histoire de Lakévio : Faune, Flore et Kairos


Je me souviens de mon émerveillement devant mon premier champ de lin. J'étais déjà grandelette puisque c'était un samedi après-midi, quand j'étais à l'École Normale. J'étais partie me balader seule en voiture. J'avais posé ma 4L dans un petit bled dont je ne me souviens plus le nom. Aucune importance. Le nom de ce village n'a aucune importance. Toute ma mémoire est focalisée sur l'émotion devant le champ de lin. C'est un bleu tendre presque aérien qui flotte au-dessus d'un vert tout aussi enchanteur.

fleurs0509 025

Je n'en avais jamais vu auparavant, mais en le voyant je savais que c'était du lin. Peut-être parce que mes parents avaient évoqué devant moi la splendeur des fleurs de lin. Peut-être, mais je n'en suis pas sûre. C'est ce que je pense aujourd'hui. À l'époque, je suis restée en admiration devant le champ en sachant que c'était du lin, en sachant que c'était la première fois que j'en voyais, sans me poser la question de l'origine de cette connaissance. Le lin n'est pas encore en fleur. Les champs vert pomme tranchent au milieu du bleu des blés en herbe.


C'est le printemps. Le printemps est la saison des amours chez les grenouilles. Et elles le font savoir.

GrenouilleIA190506_7338

Le bourg est au milieu des marécages. Quand je descends à pied, je traverse des zones humides. Ça rallonge un peu le chemin. Mais je veux voir les grenouilles, les entendre, m'assourdir de leurs coassements. C'est même un but de promenade : on va écouter les grenouilles.

Sur le chemin, je longe également un jardin avec une basse cour. Je crois que tout le jardin est la basse-cour. Des poules, un coq, des oies s'y promènent en liberté. C'est aussi un joyeux concert.

 

aquarelle trevor waugh

Il y a des beautés de la nature que j'ai rencontrées tard. Je ne me suis prise d'amitié pour les oiseaux que récemment, depuis  quelques années. Avant, ils faisaient partie de mon paysage sans que je leur prête très attention. Depuis quelques années, je les aime. Je les regarde, je les écoute, j'espère leur chant, je guette leurs couleurs, j'apprécie leur présence.

P1000214La sensibilité à la faune et la flore qui m'entourent va croissante avec les années. Il est bon de renouveler ses motifs de plaisirs.

 

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 13 mai 2019

Un tableau , une histoire de Lakévio : Plic, ploc, brrr.

bo fransson olive

Sur ce modèle, créez un poème en losange

en vous inspirant du tableau proposé.

 ( mais jusqu'à dix pieds pour la ligne du milieu,

 car nous ne sommes plus au cours élémentaire !)

 

Je 1

me suis 2

penchée sur 3

le  devoir dur  4

de  la  semaine. 5

J'ai réfléchi longtemps. 6

J'ai travaillé patiemment. 7

Le  résultat  fut  décevant. 8

Une vague histoire de printemps, 9

des  oiseaux  bavards  voletant  au  vent, 10

des  feuilles  qui  bruissent  doucement, 9

un ruisseau d'eau claire murmurant. 8

Des   amoureux   soupirant , 7

ėchangeant des serments. 6

Le temps est changeant. 5

Froidure et pluie 4

arrêtèrent 3

L'élan . 2

Ploc ! 1

 

 

 

 

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 26 avril 2019

billet fourre-tout

Résultat de recherche d'images pour "notre dame de paris"

photo du net

Comme beaucoup, comme chacun, j'ai été anéantie par l'incendie de Notre-Dame. J'avais ressenti ce même chagrin lors de la destruction des Bouddhas de Bâmiyân.

Image associée

Comme beaucoup, j'ai des souvenirs de la cathédrale. Une messe de Noël en 1987 avec une amie, chère amie perdue de vue, une promenade en bateau-mouche avec mes enfants quand ils étaient enfants, les 15 ans du Grand que nous avions fêtés avec les 30 ans de ma belle-sœur dans un resto et la balade qui avait suivi.

IMG_6932

 

IMG_6931

 IMG_6945

Voici des graffitti photographiés lors de mes balades.

 

J'ai vu une belle expo au musée de l'orangerie " Macke et Marc". C'est coloré, vivant.

IMG_6959

IMG_6989Puisqu'on en est au chat roux. J'en ai dessiné un aussi pour Poulette qui partage sa vie avec Eddy, un chat roux un peu fêlé du ciboulot.

Photo1613

Et puis, je continue ma série de vieux. Voici Frederick Wiseman. Toujours d'après une photo de Télérama.

id2

 

Lu " La fleur de l'illusion" de Keigo Higashino.

Vu " Marc et Macke " et la collection " Walter et Guillaume" à l'Orangerie.

Vu " la compagnie du silence " dans Feydeau, Courteline et Guy de Maupassant.

Posté par Berthoise à 18:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,