c'est du tout venant

mardi 17 juillet 2018

des fleurs

Vous vouliez les voir, les voilà.

Aquarelle, gouache, crayon. J'ai pris bien du plaisir à les dessiner. Toute seule, sans l'aide d'un prof, mais avec des modèles. Je copie.

fleur

fleur2

fleur3

fleur4

fleur5

fleur6

fleur7

fleur8

fleur9

fleur10

Posté par Berthoise à 19:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 13 juillet 2018

Le tout venant, c'est ce qui n'est pas trié, j'ai de la suite dans les idées.

Je suis allée en Bretagne quelques jours. L'eau était bonne, je m'y suis baignée. Bonne mais pas très claire et il y avait quelques méduses. On a vu Bécassine, en Bretagne. J'ai pleuré tout le film. Quand je suis fatiguée, je ne gère pas mes émotions.

Je retourne à Concarneau courant août et puis peut-être aussi en septembre et puis peut-être aussi en octobre. Je ne reprends pas le boulot et sans doute ne le reprendrai-je jamais.

J'étais très ambivalente sur cette histoire de reprise. Pas envie de me coltiner les gamins toute la journée et même la demie journée, mais ça me contrairiait sévère de finir ma "carrière" comme ça. Mais bon, on choisit pas. Y'en a qui se font des cancers ou d'autres trucs mortels bien sympatoches. À côté, mon sort est enviable. Alors, tant pis pour le tour des popotes et l'au-revoir aux collègues.

Avec ma pote, cet aprem', on est allées cueillir des groseilles. J'ai en un plein panier qui trempe en attendant que je m'y mette. Du reste, faut pas que je tarde.

J'ai pris des cours de dessin à Dax, je vous ai dit ? C'était bien ! Je vais voir si je peux continuer ici, s'il y a des cours sympas pas trop loin. Je fais des portraits au crayon noir et des fleurs à l'aquarelle. Je vous montrerai quand j'aurai le temps.

J'ai lu dans " Sciences et Vie" que les déchets qu'on trie consciencieusement partent en vrac en Chine où ils sont traités. Mais la Chine n'en veut plus : souci écologique ou moyen de pression dans le jeu  commercial entre elle, les US et l'Europe ? Je suis abasourdie et moi qui étais une fervente trieuse, j'y mets beaucoup moins d'entrain.

Et aussi, dans les nouvelles plutôt moyennes, j'ai appris aussi que dans les équipes de foot, il pouvait y avoir des stratégies brutales pour faire sortir certains joueurs sur un brancard. Mon mari m'a parlé d'un joueur espagnol réputé pour ça. Déjà que je suis pas fana, disons que le foot me laisse indifférente, là, je n'étais plus indifférente du tout. Ça me révolte. Oedème cérébral pour un gardien, chevilles et genoux brisés pour d'autres. C'est honteux. Bon, il m'a dit aussi que dans cette équipe de France, il n'y a pas de méchants. On a parlé foot car le petit fils de ma voisine ( Clément Lenglet) a été acheté à Séville par Barcelone. C'est pourtant pas une tranche de jambon. On est content pour lui et pour ma voisine et pour son frère que j'ai eu en classe et suivi un peu par la suite.

Avec les potes( oui le mari de ma pote nous a rejointes ( ça fait bizarre, nous a rejointes ? vous ne trouvez pas ? ) ), aux groseilles, on discutait. On se souvenait de 1998. Ce qu'on faisait, où on était le jour de la victoire. Et aussi de 1969, pour le premier homme sur la lune. On savait. On se rappelait. En 1998, on était chez des amis dans les Pyrénées, les gamins campaient et on avait sorti la télé. Et les mômes dans leurs tentes( il y avait 3 gosses et ils avaient chacun une tente ) criaient et commentaient le match qu'ils ne voyaient pas . On avait fini par les sortir pour qu'ils regardent avec nous.

En 1969, mon père avait filmé la télé avec une caméra super 8. Oui. Il a inventé le camescope.

En 1973, en colo, mon chéri s'appelait Frédéric, et on l'appelait Fredo.

 

Posté par Berthoise à 17:40 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 22 juin 2018

Friche et désintérêt.

Fichier:Toiles d'araignée.jpg

Pas d'idées. Pas d'envies.

Je reviendrai peut-être faire les poussières et chasser les araignées un autre jour.

Posté par Berthoise à 14:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

mardi 12 juin 2018

La faux et la machette

Je me plaignais un peu de la pluie qu'on avait à Dax. Une grosse pluie avec des gouttes qui clochent. Et Poulette m'avait dit : " Tu sais, à Paris, règne un climat tropical. Il pleut, il fait chaud, il repleut."

Quand on est arrivés à la maison, on a eu quelques surprises. Je ne parle pas du frigo que j'avais consciensieusement nettoyé avant le départ. J'avais, pour ce faire, éteint le thermostat et emporté les aliments périssables. Et j'ai oublié de le remettre en marche. Pas de problème pour le frigo, il était vide. En revanche le congélo au dessus n'était pas vide, lui. Je vous laisse imaginer l'odeur des denrées décongelées depuis 4 semaines. Un vrai bonheur. Bon, ça y est, ça, c'est réglé, nettoyé, les boueux sont passés, c'est de l'histoire ancienne et presque déjà oubliée. Je reviendrai sur le pourquoi du presque si j'en ai le courage.

Non l'autre surprise, conséquence du climat tropical annoncé par Poulette, c'est la jungle qui a pris place dans le jardin.

Photo1275

On peut faire les foins sur la pelouse.

Photo1277

Je n'ai pas eu le courage de prendre en photo les orchis qui ont prospéré grâce au temps.

Photo1274

On a dû tailler la vigne pour se frayer un chemin jusqu'à la porte d'entrée.

Bref, on a du boulot. Qu'on va faire doucement.. Ce serait très con d'aller se bousiller le dos dans le jardin en revenant de cure.

 

Explication du presque oublié: j'oublie énormément de choses depuis quelques temps. Ça m'inquiète terriblement. Je viens d'avoir 57 ans et je me trouve un peu jeune pour être sénile. On est toujours trop jeune pour ça, me direz-vous. Ça ne me console pas.
J'oublie, j'oublie. Je note. Plusieurs fois, à différents endroits. Mais si j'oublie de noter, c'est la cata.

J'en ai parlé au psy qui me suit au centre anti-douleur. Je disais que c'était un des effets secondaires des médocs.

- Oui, m'a-t-il dit. Mais pas que. C'est aussi une des conséquences de la maladie. Les douleurs et les angoisses qu'elles génèrent, entrainent des troubles cognitifs.

Me voilà bien barrée.

Enfin, c'est le printemps, mes orchidées sont toutes en fleurs et le troène embaume. Sur ce, je vous quitte, j'ai piscine.

 

Posté par Berthoise à 14:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 14 mai 2018

Ville sonnante, puante et trébuchante : Beauvais

Photo1183

Photo1185

Photo1186

Photo1195

Photo1189

Photo1199

Photo1202

Photo1208

Photo1209

Photo1210

Nous partons demain pour Dax. Nous rentrerons autour du 10 juin. D'ici là, je ne pense pas être très présente ici.
Prenez soin de vous.

À bientôt.

Posté par Berthoise à 14:14 - Commentaires [12] - Permalien [#]


mardi 8 mai 2018

Au jardin

Dans le jardin, il n'y a pas que les plantations de mon mari.

Photo1166Il n'y a pas que les arbres fleuris.

Photo1169

Photo1170

Il n'y pas que mes essais de semis. Essais concluants, isn't it ?

Photo1164Il y a un carré d'orties.
Des orties bien fraîches, jeunes et bio.

Photo1167

Il est des outils indispensables pour apprécier les vertus de l'ortie.

Photo1162

On arrache les jeunes tiges avant la floraison. Attention à ne pas confondre ortie et lamier blanc. L'ortie fleurit vert en petits grans sur la sommité.

Photo1163On lave les feuilles toujours avec les gants, on les essore.

Photo1172On ajoute quelques légumes, binjes, carottes, oignons nouveaux. On fait cuire dans 1,5 litre d'eau avec 2 bouillons cubes pendant 20 minutes à l'autocuiseur. On plonge le pied à soupe, ça va plus vite qu'avec le presse-purée.

Photo1175Ce n'est pas un temps à soupe ?
Foutaise, un potage se consomme en toute saison.

 

Posté par Berthoise à 13:58 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 1 mai 2018

Que d'eau !

Photo1139

Photo1134

Photo1135

Photo1146

Photo1147

Photo1149

Photo1150

Photo1145

 

Photo1144

Que d'eau, et de pluie, de neige et de vent. Comme si on avait besoin de ça pour faire ploc-ploc.
Hier, il a fait un temps épouvantable. Il a tant venté qu'un des rosiers a versé. Celui qui donne des roses thé si parfumées. Je l'ai redressé, j'espère qu'au moins pour cette année, il tiendra jusqu'à la floraison. Après, je le taillerai en croisant les doigts pour qu'il reprenne. Je ferai très attention parce que croiser les doigts avec un sécateur à la main, ça peut être dangereux.
S'il décide que non, je ne lui en voudrai pas, il est vieux, il a le droit d'être fatigué, mais je le regretterai.

Photo1132

Posté par Berthoise à 15:37 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 30 avril 2018

Un tableau , une histoire : Travailleuse, travailleur

Yuri-Bosko-a-working-woman-circa-1960

Yuri Bosko

Travailleuse, travailleur, on vous ment, on vous spolie.

Souvent, je suis allée à la fête de LO à Presles à la Pentecôte. Et j'ai écouté Arlette. Et j'ai chanté l'Internationale le poing levé.

"Debout ! les damnés de la terre !
Debout ! les forçats de la faim !
La raison tonne en son cratère,
C’est l’éruption de la fin.
Du passé faisons table rase,
Foule esclave, debout ! debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !"

J'y ai tenu des stands, j'avais une copine dont la sœur et le frère étaient d'acharnés militants, alors on avait, en plus de payer l'entrée, le droit de bosser. Mais c'était drôle. Je me souviens avoir demandé aux gens leurs jetons ( pas d'argent du capital sur la fête de LO) pour leur faire repasser des robes de poupées. Ça marchait, j'avais du bagout et du culot. C'était pas dans le contrat, mais je trouvais ça tellement drôle d'haranguer les badauds pour ce truc si absurde. On s'appelait " copain, copine ", pas camarade. Faut pas confondre.
On dormait à 4 dans une petite canadienne, dans la boue et les vapeurs d'herbe et d'alcool. Je n'ai jamais connu la fête de LO sous le soleil, ou j'ai oublié. On s'est toujours cogné la pluie. Mais on riait et pas qu'à cause des cigarettes qui font rire. On y a vu Renaud, Anne Sylvestre, Paul Personne ( non, lui c'est au printemps de Bourges) et d'autres que j'ai oubliés. Ah oui, un truc qui s'appelait TchoukTchouk Nougâh avec François Rollin.

 

J'y ai mangé une salade lyonnaise et une cervelle de canut. Un délice. Est-ce là que j'ai chopé le virus lyonnais qui m'a donné la fièvre pendant quelques années, plus tard ?

Quand j'ai rencontré mon mari, il y allait, lui aussi, pour jouer aux échecs. Il y avait toujours un grand maître qui faisait des simultanées. Et jouer contre un grand maître, même pour prendre une déculottée, ça n'a pas de prix. On y est allés une fois ensemble.

Je crois que je ne suis pas retournée à Presles depuis la naissance des enfants et le grand vient d'avoir 27 ans. Mais il m'arrive encore de chanter l'Internationale, le poing levé. Elle me fait monter les larmes aux yeux, je suis très émotive, ce n'est pas un secret.

 

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 20 avril 2018

Personne

Le Goût évoquait la beauté de la cuisine de Monet. C'est vrai qu'elle est magnifique et la salle à manger aussi.

IMG_5625

IMG_5626

IMG_5633

IMG_5634

IMG_5631

IMG_5636

IMG_5637

Sophie se plaignait d'avoir du suivre un parcours dans la maison. Ici, vous le voyez personne. Je n'ai pas viré la foule pour faire les photos, non, il n'y avait personne.

IMG_5641

 

Posté par Berthoise à 19:08 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 19 avril 2018

La vague, Monet et le printemps

La semaine dernière, une bonne copine, que dis-je une amie est venue me voir( Soumarine pour les "anciens"). Je l'ai emmenée à Giverny qu'elle ne connaissais pas.

IMG_5607

IMG_5608

Les jardins n'étaient pas très fleuris, il est encore tôt en saison. Dommage, mais l'avantage et il est de taille, c'est qu'il n'y avait pas beaucoup de monde. On a pu rester dans les pièces, prendre les photos qu'on voulait, admirer la déco, les estampes, tout.

IMG_5613

IMG_5617

IMG_5621

Après, on a vu l'expo " Le japonisme". Superbe expo. Encore une fois, pas trop de monde. Il faisait un temps idéal pour une telle journée.

IMG_5680

IMG_5681

IMG_5701

IMG_5703

En rentrant, j'ai voulu m'essayer moi aussi au japonisme. Je me suis penchée sur la vague d'Hokusai.

La Grande Vague de Kanagawa

vag1

Posté par Berthoise à 10:02 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 16 avril 2018

Conf' musicale (bis)

Je ne veux plus être assise à côté de la vieille qui ronfle. Jambes écartées, tête renversée, bouche ouverte, elle ronfle.
Quand la musique s'emballe, et chez Ravel, la musique s'emballe souvent, elle sursaute, ouvre les yeux, se redresse un peu. Mais très vite, elle replonge dans le sommeil.

Ravel, c'est pas follement gai. Il est souvent en colère.

Il y a des subtilités de musicologue qui m'échappent. Comme dans le concerto " Anti", celui en sol majeur, où je ne sais pas faire la différence dans le rôle du piano avec un autre concerto. Mais, on s'en fout.

Maman était contente que je l'accompagne. On se pelait dans la salle du centreQ, mais elle était contente.

Scan

Posté par Berthoise à 17:42 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

samedi 14 avril 2018

Prévert, Dusquesne, de Gaulle

IMG_5431

IMG_5432

IMG_5540

IMG_5539

Quartier libre

J’ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l’oiseau sur la tête
Alors
on ne salue plus
a demandé le commandant
Non
on ne salue plus
a répondu l’oiseau
Ah bon
excusez moi je croyais qu’on saluait
a dit le commandant
Vous êtes tout excusé tout le monde peut se tromper
a dit l’oiseau.

 

 

En ces temps où souffle un vent belligérant, je me surprends à relire ce poème de Prévert. J'aimerais que dans le bleu du ciel, on ne voit que des oiseaux à plumes et non ces oiseaux de mort qu'on appelle " missiles".

 

Posté par Berthoise à 16:21 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 8 avril 2018

Ça m'agace mais pas que...

Un des effets secondaires du médoc que je prends occasionne des troubles de l'humeur.
Étant au naturel un peu soupe au lait je vous laisse imaginer...
C'est pas toujours. Heureusement. Mais par moment, tout m'horripile. La gentillesse et les bons sentiments m'agacent. La violence et les descriptions pseudo-poétiques m'agacent. La connerie m'agace. Mon mari m'agace. Les inconnus m'agacent. Même moi, je m'agace toute seule, c'est dire.

Pourtant, il fait beau. Le printemps est doux aujourd'hui. Doux comme je l'aime.
On est allés se balader le long de la Troësne, je voulais entendre les grenouilles. Au printemps, les grenouilles chantent et c'est un plaisir qu'il ne faut pas rater.

GrenouilleChaumont050606_8362photo YMC

À Gisors, ils ont rouvert le passage du Monarque qui mène de la rue de Vienne au château. On aime bien monter au château, faire le tour de la cour. J'espère qu'un jour, on pourra de nouveau grimper en haut du donjon. ( Enfin pour les autres, parce que pour moi, je crois que c'est mort.)

Photo1068

Photo1075

Photo1080

L'autre jour, en se baladant au parc ( un autre, pas celui qui nous conduit au marché ), on a vu un macht de foot. Moi, je n'ai pas regardé, le foot m'emmerde, mais ça les joueurs ne le savaient pas. Le ballon est arrivé dans mes pieds à cause d'une sortie. Ils voulaient peut-être me faire jouer et m'apprendre la joie de ce sport. Je n'ai pas été fichue de leur renvoyer correctement le ballon.
C'est pas grave, on s'en fout. Mais ça m'a fait rire.

Photo1044

Poulette chante. Avec des musicos. Elle va se produire dans des bars et un restau accompagnée au piano.
Elle m'a dit qu'elle avait choisi une chanson de Nino en pensant à moi. Et elle va ajouter aussi celle-ci d'Higelin que j'aime aussi. Aussi.

 

Sur ce, je vous laisse, j'ai de la musique à écouter.

Posté par Berthoise à 17:44 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 7 avril 2018

Au pied d'une fleur des champs.... et des larmes plein les yeux.

Aura-t-il les hommages de la nation ? J'en doute.

Je n'ai pas aimé mes années lycée. Mais lui, oui, je l'aimais.

 

Je l'ai vu en spectacle au moins 5 fois. Des jours fabuleux et puis des jours sans. Il était ivre et ne faisait pas le job. Je ne lui en veux pas. Il faut savoir pardonner leurs excès à ses amis.

Autant Johnny me laissait indifférente : pas ma génération, pas ma culture. Rien. Autant Jacques me touchait.

Photo1022

Posté par Berthoise à 10:38 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 4 avril 2018

Zone : fleurs et portraits

Photo1024

Photo1026

Photo1066En course, ce matin, j'ai acheté des géraniums zonals. Encore. Comme tous les ans. Je renouvelle. J'ai des pots qui ne supportent pas l'hivernage un peu rude que je leur fais subir. Ça permet de changer les couleurs.

IMG_4897

Posté par Berthoise à 14:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 31 mars 2018

fait pas chaud.

 

Photo1028

Photo1029

Photo1030

Photo1031

Bientôt, il fera beau et il y aura de fleurs plein les jardins. En attendant cet heureux jour, je vais les voir dans les jardineries.

Posté par Berthoise à 16:16 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 28 mars 2018

Trévignon, vers le sud.

IMG_5468

IMG_5559

IMG_5585

Posté par Berthoise à 15:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

mardi 27 mars 2018

Trévignon face nord.

IMG_5464

IMG_5467

IMG_5575

Posté par Berthoise à 10:11 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 23 mars 2018

Dans les dunes de Trévignon

IMG_5558

IMG_5561

IMG_5563

IMG_5566

 

Posté par Berthoise à 20:41 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 19 mars 2018

Un tableau, un histoire de Lakévio : cent pour sang chaud

 

Cent pour sans...

french maid pas un jour sans fessee

 

Centième devoir, chers amis !

 

Saurez-vous raconter une petite historiette sur ce tableau coquin,

en cent mots exactement, pas un de plus, pas un de moins ?...

 

Pour assouvir une de ses envies.

J'ai joué les soubrettes en goguette,

J'ai porté des dentelles jolies,

Me suis amusée comme une follette.

 

Je maniais le plumeau,

Me baissais pour astiquer.

Il regardait le coquin tableau

Qui semblait l'émoustiller.

 

J'eus le geste attendu

D'ôter ma culotte blanche.

Et je plantai mon petit cul

Sous son nez de vieille branche.

 

Il fut tellement excité,

Qu'il en perdit son sang froid.

Il plaqua un chaud baiser.

Il mit mon corps en émoi.

 

La suite, vous la devinez

Inutile de tourner autour du pot.

Vérifiez si vous voulez,

La grivoiserie a cent mots.

 

Posté par Berthoise à 06:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,