Commentaires sur C'est un fameux trois mâts

    c'est tout simplement superbe merci pour ces images
    avant de monter sur un vrai voilier je me suis rêvé navigateur solitaire ; mais je me suis vite aperçu que rien n'est simple sur un bateau et que qd on est novice quoi qu'on fasse on gène forcément : donc fin du rêve ... mais c'est magnifique ce genre de bateau

    Posté par zigmund, dimanche 5 mai 2013 à 18:22 | | Répondre
    • Je l'ai déjà dit, j'aimerais beaucoup faire une croisière. Une transatlantique sur un cargo, tu vois mes envies s'affinent avec le temps.

      Posté par Berthoise, lundi 6 mai 2013 à 18:57 | | Répondre
  • ah oui , superbe , ça fait rêver !
    c'était dans quel port ?

    Posté par Jeanne, dimanche 5 mai 2013 à 21:53 | | Répondre
    • Dans le port de Tacoma, bien sûr !

      Posté par Joe Krapov, dimanche 5 mai 2013 à 22:02 | | Répondre
    • Concarneau. Forcément Concarneau. C'est souvent là que je vais.

      Posté par Berthoise, lundi 6 mai 2013 à 18:55 | | Répondre
  • C'est bien d'assumer ses gènes bretons !
    "On a tous en nous quelque chose de Tabarly !"

    Posté par Joe Krapov, dimanche 5 mai 2013 à 22:04 | | Répondre
    • Pas de problèmes, j'assume. Mon grand-père était terre-neuva. Ben ouais. Un peu poivrot aussi, mais ça va ensemble.

      Posté par Berthoise, lundi 6 mai 2013 à 18:54 | | Répondre
  • Pour une fois qu'il ne pleuvait pas sur Nantes, Barbe-Arras.

    Posté par joye, dimanche 5 mai 2013 à 22:40 | | Répondre
    • Joye, il ne pleuvait pas car ce ne sont ni les quais ni le ciel de Nantes.

      Posté par lucm.reze, lundi 6 mai 2013 à 08:44 | | Répondre
    • Luc a raison, c'est bien sûr le port de Concarneau.

      Posté par Berthoise, lundi 6 mai 2013 à 18:50 | | Répondre
  • superbe!
    et ça fait rêver... ohlala ça fait rêver

    Posté par Blogadrienne, lundi 6 mai 2013 à 06:38 | | Répondre
  • Crois-tu qu'un jour, je ferai une croisière ?

    Posté par Berthoise, lundi 6 mai 2013 à 18:51 | | Répondre
  • Beau bateau école.
    Bon, en ces périodes de compétitivité forcenée, je crains que ce ne soit un poil trop gourmand en main d'œuvre.
    J.P.Pernaut te dirait que la main d'œuvre est estourbie de charges telles que la gratuité du carburant, le vent, serait incapable de les compenser.
    Tu le connais...

    Posté par le-gout-des-autr, lundi 6 mai 2013 à 19:40 | | Répondre
    • 16 hommes d'équipage, c'est quand même pas la mer à boire.

      Posté par Berthoise, mercredi 8 mai 2013 à 09:47 | | Répondre
  • O mon bateau......

    Posté par heure-bleue, lundi 6 mai 2013 à 22:03 | | Répondre
  • Oh, le Belem... je rêve d'y faire une croisière... mais je crains fort qu'il ne soit trop tard pour moi ) faut être raisonnable !

    Posté par Teb, mardi 7 mai 2013 à 18:42 | | Répondre
    • Moi aussi je rêve de faire une croisière mais sur un cargo, un voilier, j'aurais peur, je crois.

      Posté par Berthoise, mercredi 8 mai 2013 à 09:44 | | Répondre
  • Ah, j'avais vu l'Amerigo Vespucci à Saint Malo....

    Posté par caro_carito, mardi 7 mai 2013 à 22:30 | | Répondre
    • je crois que le belem est plus récent.

      Posté par Berthoise, mercredi 8 mai 2013 à 09:43 | | Répondre
  • 16 hommes d'équipage !... gourmande !

    Posté par Mme de K, mercredi 8 mai 2013 à 09:56 | | Répondre
  • Il est beau

    Posté par valecrit, mercredi 8 mai 2013 à 13:26 | | Répondre
  • fin comme un oiseau hissez haut je vais chanter ça jusqu'à ce que j'aille coucher

    Posté par MarieOchka, mercredi 8 mai 2013 à 19:29 | | Répondre
    • Je ne suis pas fana d' Hugues Auffray. Mais cette chanson fait partie de notre patrimoine.

      Posté par Berthoise, mercredi 8 mai 2013 à 20:51 | | Répondre
Nouveau commentaire