jeudi 12 juin 2014

quand ça veut pas, ça veut pas

J'ai quelques soucis.  Ou plutôt mon mari a quelques soucis. Des soucis de santé. Des soucis qui ne se soignent pas avec une aspirine. Il est hospitalisé depuis hier dans un centre de cardiologie. Le diagnostic est tombé ce midi. Une artère écrasée. Je ne savais pas qu'une artère pouvait s'écraser. Il sera opéré la semaine prochaine à Paris d'un pontage. Il paraît qu'il a de la chance d'être encore vivant vu l'état du truc. Donc,  réjouissons nous : il sera bien soigné. Et sans doute pourra-t-il rentrer à la maison dans 5 semaines. 

 

Posté par Berthoise à 21:52 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur quand ça veut pas, ça veut pas

  • oh zut ! bon courage alors... parce que c'est toujours une épreuve !
    et des bises

    Posté par teb, jeudi 12 juin 2014 à 23:13 | | Répondre
  • Mon père a eu un pontage,. il avait 77 ans, gros fumeur - plus de cig par la suite - mais courage, même si l'intervention peut être longue, mon père s'en était bien remis, et il était en bien meilleure santé par la suite. Je pense à toi spécialement la semaine prochaine - tiens-nous au courant.

    Posté par lise, vendredi 13 juin 2014 à 00:30 | | Répondre
  • Voilà un authentique souci, tout le reste n'est que fariboles.
    Ton mari est en de bonnes mains, une opération n'est jamais quelque chose d'agréable bien entendu mais aujourd'hui entre une technique bien maitrisée et l'expérience d'hommes et de femmes bienveillants tout va très bien se passer. Ne restera plus qu'une bonne dose de patience à s'autoriser pour évacuer le stress et l'inévitable fatigue, une bise et bon courage !

    Bleck

    Posté par Bleckattitude, vendredi 13 juin 2014 à 08:45 | | Répondre
  • Le pontage est une technique très bien maîtrisée aujourd'hui. J'ai un copain qui en a subi un triple il y a une dizaine d'années, il s'en est bien remis. Le plus étonnant, c'est qu'à peine rentré de l'hosto, ils l'ont mis au régime marche et vélo d'appartement pour une sorte de rééducation progressive.
    Tous nos vœux à ton époux et nos plus affectueuses pensées à toi !

    Posté par Walrus, vendredi 13 juin 2014 à 08:52 | | Répondre
  • Mince !!! Je t'envoie de bonnes ondes. Bisous.

    Posté par brigou, vendredi 13 juin 2014 à 09:40 | | Répondre
  • Bon, on croise les doigts et tu récupères ton homme bientôt..bises...

    Posté par heure-bleue, vendredi 13 juin 2014 à 10:48 | | Répondre
  • Normalement, ce genre de truc se passe bien.
    Le pire, à l'hosto, c'est tenter d'y dormir.
    Et ne te plains pas, tu as là la preuve indubitable que tu as épousé quelqu'un qui a un cœur !
    Et ce n'est pas si courant...

    Posté par le_gout_des_aut, vendredi 13 juin 2014 à 10:54 | | Répondre
  • Je pense fort à toi!!!
    le cœur ça s'opère bien , ils font des miracles même , la preuve: l'un de mes petits fils, 3 ans maintenant n'aurait pas du survivre en naissant avec son frère jumeau , en pleine forme , lui, étant affublé d'une seule moitié de ce cœur si précieux : mes enfants ont filé tout droit à Marseille , à la Timone où la chirurgie cardiaque infantile est au top : Alléluia!! ce petit bonhomme trotte aujourd'hui comme pas deux : dérivation par la veine cave et hop!
    bises et bon courage pour tout!

    Posté par croukouhnouche, vendredi 13 juin 2014 à 15:36 | | Répondre
  • je t'avais mis un commentaire mais il n'est pas rentré, bizarre ...

    Posté par croukouhnouche, vendredi 13 juin 2014 à 18:37 | | Répondre
  • ah oui la chose qui vous tombe dessus d'un coup! et si je comprends bien, vous êtes parmi les chanceux...
    un mauvais moment à passer, mais comme l'ont dit d'autres ici, ce genre d'opération est très bien maîtrisée, moi aussi je connais un (très vieux) monsieur qui s'en est bien remis et a une excellente qualité de vie après son opération.
    Bises et bon courage, Berthoise!

    Posté par Adrienne, vendredi 13 juin 2014 à 19:12 | | Répondre
  • Oh Berthoise, quel nouveau stress à subir ! Courage. Comme disent les autres, la science moderne est très au point ces jours-ci. Cela ne soulage pas les soucis, bien sûr. Alors, un très prompt rétablissement à ton homme, et tout plein d'ondes positives des membres de ton fan club pour toi et les bambins. ♥

    Posté par joye, vendredi 13 juin 2014 à 22:18 | | Répondre
  • L'hôpital est l'avant-dernier endroit au monde auprès duquel je souscrirais un abonnement ! Mais bon on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie, la preuve : même aux informaticiens il faut réparer le disque dur ! Tu vas voir, après ça il va ronfler comme le moteur d'une Vel Satis* !

    Bon courage à vous !

    * Ca n'est pas un bon exemple mais ça nous avait fait bien rire !

    Posté par Joe Krapov, samedi 14 juin 2014 à 09:25 | | Répondre
  • Oh gros souci en effet. Et en même temps coup de bol d'avoir été diagnostiqué rapidement. Bon courage à vous deux pour l'opération et la convalescence.
    Tout va bien se passer maintenant, il est en de bonnes mains. Tiens nous informés si tu en as la possibilité.

    Posté par Fauvette, samedi 14 juin 2014 à 16:44 | | Répondre
  • Bon courage pour cette période médicale et beaucoup de repos. Il à été dépisté à temps, maintenant il sera bien suivi.

    Posté par seringat, samedi 14 juin 2014 à 22:45 | | Répondre
  • Ma pauvre tite Berthoise! t'as pas de pot quand même. Enfin, on croise tous les doigts, tu sens ce faisceau d'encouragement?
    Gros bec!

    Posté par celestine T, dimanche 15 juin 2014 à 23:37 | | Répondre
  • on a beau être persuadé que tout devrait bien se passer , les tracas de santé restent difficiles à gérer , pour les soignés et l'entourage
    je comprends Berthoise
    patience , confiance ..
    faut bien
    garde le cap , c'est pas simple quand les choses s'enchainent ainsi
    bises

    Posté par Jeanne, lundi 16 juin 2014 à 23:27 | | Répondre
  • 5 semaines, mazette ! Courage et plein de bises.

    Posté par merecastor, mardi 17 juin 2014 à 19:21 | | Répondre
  • j'arrive tard et je voudrais être capable de trouver un truc aussi drôle à t"écrire que Joe Krapov .c'est vrai qu'un seul pontage c'est moins grave que plusieurs, que c'est une chirurgie bien maitrisée; mais il faudra être prudent tout le temps. C'est dur de ne plus pouvoir s'offrir le luxe de l'insouciance à partir d'un certain âge on perd ce luxe.Je viendrai aux nouvelles et je pense fort à vous quatre bises thérapeutiques et amicales

    Posté par zigmund, mercredi 18 juin 2014 à 00:44 | | Répondre
Nouveau commentaire